Actu Féminin

Camille Vaz parle de ses joueuses

Publie le 03/07/2011 a 18:02



  • Titulaire à deux reprises, Bérangère Sapowicz réalise pour le moment une compétition plus que tranquille. Pour son entraineur, elle se montre très présente malgré le peu d’occasions concédées. «Je la trouve vraiment dans son sujet. Elle est présente, avec beaucoup de maturité. Elle n’a pas eu trop de travail, ça ressemble un peu à ce qu’on vit dans l’année. Même si elle ne réalise pas trop d’arrêts, il faut être présente dans les grands moments. C’est le cas. Ce n’est pas une fille qui parle beaucoup, c’est la force tranquille. Elle est relâchée. Ce sera plus compliqué contre l’Allemagne, mais ce n’est pas grave, une gardienne a aussi besoin de toucher des ballons.» dit-elle sur sa gardienne.

    Laure Lepailleur a réalisé les deux rencontres pour le moment, dont une en tant que titulaire, sa qualité première pour Camille Vaz c’est sa personnalité, et son mental. «Une compétitrice née. Une personnalité qui montre de l’envie. Un sens et un goût de l’effort impressionnants. Elle a besoin de donner physiquement. Et elle donne. Elle est très épanouie. J’ai trouvé sa prestation contre le Canada très intéressante. A la hauteur de sa saison. Elle est capable d’apporter un peu plus offensivement.»

    Si Laure Boulleau n’est pas une titulaire indiscutable depuis le début de la compétition, elle montre une certaine progression : «En constante progression, elle doit continuer. Elle est dans les starting-blocks. Quand elle entre, elle est intéressante. Elle n’attend que ça. Elle n’a pas un statut de remplaçante, mais d’internationale. Elle voudrait jouer, mais est déjà heureuse d’être dans ce groupe. Laurette est capable d’amener de la percussion, plus de dynamisme. Elle est très spontanée.»

    Quant à Elise Bussaglia, récemment élue meilleure joueuse du championnat, elle démarre doucement mais sûrement. «Elle monte en puissance. A l’image de l’équipe de France. Elle a des repères et digère sa rentrée timide. Elle a mis les choses au clair contre le Canada et devrait réitérer ça contre l’Allemagne. C’est une fille qui tente beaucoup de frappes et marque pas mal de buts. C’est la meilleure joueuse de D1 donc on attend qu’elle ait un peu plus d’impact dans le jeu. Qu’elle touche plus de ballons, qu’elle les amène plus vers l’avant. Mais cela dépend de la mise en place sur le terrain.»

    Et pour finir, il est revenu sur Caroline Pizzala : «Une fille très complète qui est aussi dans les starting-blocks. Elle attend sa première entrée en jeu. Elle a un profil de combattante, avec l’esprit de compétition et un côté Elise Bussaglia concernant ses qualités techniques et son travail de l’ombre.»

    Publie le 03/07/2011 a 18:02

    Camille Vaz parle de ses joueuses

    Titulaire à deux reprises, Bérangère Sapowicz réalise pour le moment une compétition plus que tranquille. Pour son entraineur, elle se montre très présente malgré le peu d’occasions concédées. «Je la trouve vraiment dans son sujet. Elle est présente, avec beaucoup de maturité. Elle n’a pas eu trop de travail, ça ressemble un peu à ce qu’on vit dans l’année. Même si elle ne réalise pas trop d’arrêts, il faut être présente dans les grands moments. C’est le cas. Ce n’est pas une fille qui parle beaucoup, c’est la force tranquille. Elle est relâchée. Ce sera plus compliqué contre l’Allemagne, mais ce n’est pas grave, une gardienne a aussi besoin de toucher des ballons.» dit-elle sur sa gardienne.

    Laure Lepailleur a réalisé les deux rencontres pour le moment, dont une en tant que titulaire, sa qualité première pour Camille Vaz c’est sa personnalité, et son mental. «Une compétitrice née. Une personnalité qui montre de l’envie. Un sens et un goût de l’effort impressionnants. Elle a besoin de donner physiquement. Et elle donne. Elle est très épanouie. J’ai trouvé sa prestation contre le Canada très intéressante. A la hauteur de sa saison. Elle est capable d’apporter un peu plus offensivement.»

    Si Laure Boulleau n’est pas une titulaire indiscutable depuis le début de la compétition, elle montre une certaine progression : «En constante progression, elle doit continuer. Elle est dans les starting-blocks. Quand elle entre, elle est intéressante. Elle n’attend que ça. Elle n’a pas un statut de remplaçante, mais d’internationale. Elle voudrait jouer, mais est déjà heureuse d’être dans ce groupe. Laurette est capable d’amener de la percussion, plus de dynamisme. Elle est très spontanée.»

    Quant à Elise Bussaglia, récemment élue meilleure joueuse du championnat, elle démarre doucement mais sûrement. «Elle monte en puissance. A l’image de l’équipe de France. Elle a des repères et digère sa rentrée timide. Elle a mis les choses au clair contre le Canada et devrait réitérer ça contre l’Allemagne. C’est une fille qui tente beaucoup de frappes et marque pas mal de buts. C’est la meilleure joueuse de D1 donc on attend qu’elle ait un peu plus d’impact dans le jeu. Qu’elle touche plus de ballons, qu’elle les amène plus vers l’avant. Mais cela dépend de la mise en place sur le terrain.»

    Et pour finir, il est revenu sur Caroline Pizzala : «Une fille très complète qui est aussi dans les starting-blocks. Elle attend sa première entrée en jeu. Elle a un profil de combattante, avec l’esprit de compétition et un côté Elise Bussaglia concernant ses qualités techniques et son travail de l’ombre.»




  • Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Rai "C’est un caprice des dieux... qui restera dans l’histoire du football"

    LDC – Rai « C’est un caprice des dieux… qui restera dans l’histoire du football »

    LDC

    Rai, ancien milieu offensif de 51 ans du Paris Saint-Germain (1993-1998), est revenu auprès de Marca sur ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Verratti : Ménès « Le PSG ne peut se laisser dicter sa loi par un gamin de 24 ans »"
    15 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."CDF : Un tifo exceptionnel prévu par les supporters de l'US Avranches"
    3 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Jean-Michel Aulas "jurisprudence PSG à tous les étages !"

    Féminines – Jean-Michel Aulas « jurisprudence PSG à tous les étages ! »

    Actu Féminin

    Jeudi soir, si le Paris Saint-Germain s’est incliné contre le Bayern Munich (1-0), l’Olympique Lyonnais a ...

    Vidéos PSG

    Camille Vaz parle de ses joueuses

    <Actu Féminin

    Titulaire à deux reprises, Bérangère Sapowicz réalise pour le moment une compétition plus que tranquille. Pour son entraineur, elle se montre très présente malgré le peu d’occasions concédées. «Je la trouve vraiment dans son sujet. Elle est présente, avec beaucoup de maturité. Elle n’a pas eu trop de travail, ça ressemble un peu à ce qu’on vit dans l’année. Même si elle ne réalise pas trop d’arrêts, il faut être présente dans les grands moments. C’est le cas. Ce n’est pas une fille qui parle beaucoup, c’est la force tranquille. Elle est relâchée. Ce sera plus compliqué contre l’Allemagne, mais ce n’est pas grave, une gardienne a aussi besoin de toucher des ballons.» dit-elle sur sa gardienne.

    Laure Lepailleur a réalisé les deux rencontres pour le moment, dont une en tant que titulaire, sa qualité première pour Camille Vaz c’est sa personnalité, et son mental. «Une compétitrice née. Une personnalité qui montre de l’envie. Un sens et un goût de l’effort impressionnants. Elle a besoin de donner physiquement. Et elle donne. Elle est très épanouie. J’ai trouvé sa prestation contre le Canada très intéressante. A la hauteur de sa saison. Elle est capable d’apporter un peu plus offensivement.»

    Si Laure Boulleau n’est pas une titulaire indiscutable depuis le début de la compétition, elle montre une certaine progression : «En constante progression, elle doit continuer. Elle est dans les starting-blocks. Quand elle entre, elle est intéressante. Elle n’attend que ça. Elle n’a pas un statut de remplaçante, mais d’internationale. Elle voudrait jouer, mais est déjà heureuse d’être dans ce groupe. Laurette est capable d’amener de la percussion, plus de dynamisme. Elle est très spontanée.»

    Quant à Elise Bussaglia, récemment élue meilleure joueuse du championnat, elle démarre doucement mais sûrement. «Elle monte en puissance. A l’image de l’équipe de France. Elle a des repères et digère sa rentrée timide. Elle a mis les choses au clair contre le Canada et devrait réitérer ça contre l’Allemagne. C’est une fille qui tente beaucoup de frappes et marque pas mal de buts. C’est la meilleure joueuse de D1 donc on attend qu’elle ait un peu plus d’impact dans le jeu. Qu’elle touche plus de ballons, qu’elle les amène plus vers l’avant. Mais cela dépend de la mise en place sur le terrain.»

    Et pour finir, il est revenu sur Caroline Pizzala : «Une fille très complète qui est aussi dans les starting-blocks. Elle attend sa première entrée en jeu. Elle a un profil de combattante, avec l’esprit de compétition et un côté Elise Bussaglia concernant ses qualités techniques et son travail de l’ombre.»

    By
    @
    OTER ?>