Restez connectés avec nous
Féminines - Lair "J’avais dit que c’était une bonne équipe en face. Nous, on est moyens"

Actu Féminin

Féminines – Lair « J’avais dit que c’était une bonne équipe en face. Nous, on est moyens »

Hier, le Paris Saint Germain faisait ses débuts en Ligue des Champions. S’il a bien démarré la rencontre, le club parisien quitte la Norvège avec une défaite 3-1 et un gros défi pour renverser une situation en apparence inextricable. 

L’entraîneur du PSG, Patrice Lair le savait pertinemment, la confrontation face à Lillestrøm serait compliquée. Ainsi qu’il l’a confié au journal Le Parisien:

« J’avais dit que c’était une bonne équipe en face. Nous, on est moyens. Certaines filles ont compris que le niveau européen est plus exigeant que le Championnat de France. Même les joueuses d’expérience ont fait des erreurs qui nous coûtent cher. »

Si le club de la capitale plutôt bien maîtrisé la première période en inscrivant un but, l’équipe norvégienne a réussi par la suite à renverser la situation et à s’imposer finalement 3-1. Il s’agit désormais de combler un déficit de deux buts face à une équipe solide en défense et qui devrait la semaine prochaine resserrer les rangs.

« Mais le technicien, loin d’être en colère, a tenu un discours positif dans le vestiaire en prévision du retour, jeudi prochain au stade Charléty, où les Parisiennes devront s’imposer au moins 2-0 : « OK, on est passés à côté et on a perdu, mais on n’est pas éliminés. On peut renverser la vapeur et faire l’exploit. »

Alors que l’équipe norvégienne est en bonne position avant le match retour pour se qualifier, le PSG devra jouer en championnat ce dimanche contre Metz. Inversement le club adverse n’effectuera aucune rencontre. Une semaine qui s’achève difficilement, après qu’on est appris qu’une procédure avait été enclenchée à l’encontre du PSG et qui pourrait lui valoir de perdre les trois points de sa victoire à Albi en Division 1.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

The request cannot be completed because you have exceeded your quota.

Autres articles présents dans Actu Féminin