Restez connectés avec nous
Lair à propos du mercato : "Je ne panique pas, on a encore le temps"

Actu Féminin

Lair à propos du mercato : « Je ne panique pas, on a encore le temps »

Cette saison pour la section féminine n’a pas été des plus roses côté sportif et côté épanouissement au club. Résultat, malgré le départ du contesté Farid Benstiti, les départs sont nombreux et le renouvellement de l’effectif risque d’être conséquent pour le nouvel arrivé Patrice Lair. Le Parisien nous offre un état des lieux du chantier prévu au mercato estival pour le club de la capitale. 

« Après les départs avérés de Seger et de Houara d’Hommeaux ou ceux, attendus, de Hamraoui et de Dali, annoncées à Lyon sans que ce soit officiel, le nouveau coach veut conserver les autres cadres. Le club a prolongé Delannoy et est en discussions pour en faire de même avec Georges, Cruz et Delie. Aucun bon de sortie ne sera accordé (Kiedrzynek, Boulleau, Erika, Mittag), malgré les envies d’ailleurs de cette dernière. »

Après la saison difficile, beaucoup ont des envies d’ailleurs. La fuite des cadres vers l’Olympique Lyonnais en est le symbole. Le club a investi beaucoup dans cette section féminine et les résultats peinent à arriver malgré une finale de Ligue des Champions disputée l’an dernier. Toujours aucun titre à décompter depuis le début de l’ère qatarie côté filles. Aussi, d’autres départ sont d’ores et déjà prévisibles.

« Comme Berger, partie à Birmingham, l’aventure parisienne devrait s’arrêter pour les Brésiliennes Cristiane et Rosana, la Suédoise Dahlkvist et l’Allemande Alushi, en fin de contrat. (…) Lair a été impressionné par les jeunes parisiennes. Lahmari, Geyoro et Morroni viennent ainsi de prolonger. »

Berger n’avait que très peu jouer depuis son arrivée dans la capitale. Cristiane (été 2015) et Rosana (hiver 2015) sont arrivées il y a moins d’un an et devraient déjà refaire leurs valises, malgré une utilisation soutenue (31 matchs pour Cristiane et 10 pour Rosana). Dahlkvist avait signée pour un an, tandis que Alushi qui a mis sa carrière entre parenthèses pour cause de maternité n’a donc pas jouée le moindre match cette saison avec le PSG.

Mais Patrice Lair n’a pas l’air de s’inquiéter outre mesure de tous ses départs, même si une pointe négative vient ternir son discours : « l’effectif ne sera pas aussi conséquent que la saison dernière. Je finirai mon marché après les JO (5 au 21 août). Je ne panique pas, on a encore le temps. »

C’est en tout cas un assez gros chantier auquel doit faire face le nouveau technicien parisien. Il reste 1 mois avant la reprise de l’entraînement pour le groupe, mais, fort de son expérience lyonnaise, on espère qu’il saura faire les meilleurs choix et mener cette section féminine vers les sommets. Même si ce n’est pas dès la première saison …

 

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Actu Féminin