Restez connectés avec nous
Anciens - Cayzac: Aulas, le "chasseur de têtes"

Adversaires

Anciens – Cayzac: Aulas, le « chasseur de têtes »

L’Olympique Lyonnais a fini deuxième du championnat derrière le Paris Saint-Germain. Son président et fan de Twitter Jean-Michel Aulas a tout essayé pour changer l’ordre établi, jusqu’à poser un recours devant le CNOSF.

La club a aussi expérimenté une autre méthode pour se renforcer: prendre les meilleurs joueurs des équipes adverses! Alain Cayzac, président du PSG de 2006 à 2008, raconte pour L’Equipe que le président de Lyon est coutumier du fait.

 » Paris venait d’être repris par les américains de Colony Capital et l’OL pouvait voir là un futur nouveau rival. Aulas ne voulait pas perdre son leadership, c’est normal. Ses approches sur mes joueurs étaient agressives, mais pas malhonnêtes.  Cela dit, Aulas ne faisait pas ça juste pour nous emmerder. Ça correspondait à des besoins pour son club, affirme Cayzac dans L’Equipe.

« Il sait qu’aujourd’hui son concurrent national, c’est l’OM et pas le PSG, qui est hors concours. S’il peut l’affaiblir en se renforçant, il n’a pas de raisons de se gêner » planifie-t-il.

Ayant déjà recruté Morel gratuitement en provenance de l’Olympique de Marseille, le président lyonnais ne semple pas gêner pour piller le club phocéen. Après Morel, Gignac et N’koulou sont sur la short-list de l’OL.

Lorsque Lyon était au summum du championnat en le remportant sept fois de suite, Aulas avait essayé de recruter Pauleta, Rothen et Armand.

Heureusement, ses joueurs sont restés fidèles à leurs clubs avec pour certain le titre honorifique de meilleur buteur de l’histoire du club , ou pour d’autre 380 matchs disputés avec le club de la capitale.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Adversaires