Restez connectés avec nous

Anciens

Cobos critique la défense du PSG

Malgré un bon recrutement, l’ancien défenseur du PSG estime depuis le lancement du mercato qu’Antoine Kombouaré va devoir se pencher sérieusement sur les problèmes de défense s’il veut voir son équipe atteindre ses objectifs. « Depuis le début, je dis qu’il y a un petit problème. Le recrutement a été bon mais je pense que derrière, il y a quelque chose à revoir. Je ne parle pas de joueurs en particulier, c’est un ensemble. Et ce n’est pas par rapport au match d’Evian que je dis ça. Depuis le début, je dis qu’il ne faut pas oublier de recruter derrière parce que c’est là où il faut tenir. Il faut être costaud parce que tous les matchs ne seront pas faciles. C’est là qu’on gagne un championnat. Pourquoi le Bayern Munich est en tête du championnat alors qu’ils avaient d’aussi bons attaquants l’année dernière ? C’est parce qu’ils n’ont pas encaissé un but en huit matchs. Ça passe par la défense.»

Concernant les autres compartiments du jeu du PSG, José Cobos a remarqué une baisse de vitesse de l’équipe depuis le départ de Ludovic Giuly, et a une nouvelle fois souhaité revenir sur les problèmes défensifs, qui ont l’air selon lui très inquiétants. « L’année dernière, ça m’a fait plaisir de revoir un PSG qui joue l’attaque. Cette année, il y a peut-être un peu moins de vitesse. Giuly n’est plus là, même s’il y a Ménez. La différence avec la saison dernière, c’est que désormais ils sont attendus partout. Comme à la grande époque, tout le monde veut jouer à Paris donc en face, ils vont avoir des équipes très motivées. Ils doivent faire attention à ça. Et je reviens à la défense, il va leur falloir être très costauds. Comme l’a dit Antoine, ils ne pourront pas gagner 3 ou 4 à 0 à chaque fois. Il y aura des rencontres difficiles à gérer où ils n’auront peut-être qu’une occasion. Mais un 0-0 à l’extérieur, c’est aussi un bon résultat pour quelqu’un qui joue le titre. On ne peut pas se reposer que sur l’attaque. Il faut aussi le faire sur la défense. Reste à savoir s’ils en ont les capacités. Je trouve qu’ils encaissent un peu trop de buts.»

Ne pas prendre trop de buts aidera l’équipe à gagner des titres et peut-être avoir le même succès que le PSG dans lequel il a évolué entre 1993 et 1996, mais l’équipe manque également d’expérience selon lui . « Je le leur souhaite. En Coupe d’Europe, je ne pense pas parce qu’il ne faut pas oublier qu’avant de gagner, on a joué deux demi-finales et un quart de finale donc on avait l’expérience. Je ne sais pas si, aujourd’hui, il y a des joueurs ayant l’expérience de la Coupe d’Europe. C’est à travers les défaites qu’on apprend. Les qualités, ils les ont mais l’expérience leur manque à mon avis. Posez la question à Leonardo et à Antoine, ils vous répondront la même chose.»

Et enfin, l’ancien joueur de l’OGC Nice est brièvement revenu sur la rencontre qui opposera ses deux clubs de cœur, en avouant qu’il n’a pas forcément décidé de supporter une des deux équipes. « Ces deux clubs ont vraiment marqué ma carrière. Aujourd’hui Paris, c’est vrai, a un statut de favori, mais Nice vient de redresser la tête en battant Ajaccio donc ils sont en confiance. Je n’ai pas vraiment de préférence même si… c’est très partagé. En plus, les gens au club à Paris sont vraiment des amis.»

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens