Restez connectés avec nous

Anciens

Hechter: « Le PSG quelque part c’est mon bébé, enfanté dans la douleur, mais un beau bébé »

Le Paris Saint-Germain sort d’une saison pour le moins compliquée pleine de rebondissements, rarement favorables, et surtout de déceptions. Qu’on se le dise, le PSG est un club extrêmement particulier. C’est le constat que fait Daniel Hechter, figure emblématique et ancien président parisien (1973-1978). Pour le journal Paris Saint-Germain, au cœur du club, il a évoqué cette dimension émotionnelle qui définit le club de la capitale avec des mots particulièrement forts. 

“Ce qui a fait que les gens ont commencé à aimer le PSG, c’est sa capacité, dès le début, à donner des émotions. Qu’il gagne ou qu’il perde, il y avait toujours de l’émotion. Le PSG (ému), quelque part c’est mon bébé. Enfanté dans la douleur, mais un beau bébé. Mais si vous me demandez si le PSG a été un succès ou un échec dans ma vie, je suis incapable de vous répondre”, a confié Daniel Hechter.

Paris, un club à part.

C’est un discours particulièrement fort que nous livre ici Daniel Hechter. Il décrit avec une grande émotion et une grande sensibilité ce que représente le Paris Saint-Germain dans sa vie. Et lorsqu’il dit qu’il ne sait pas si c’est finalement une réussite ou un échec, on sent toute l’ambiguïté qui peut naître d’un amour véritable. Ce point où on ne distingue plus le bien du mal, le trop du pas assez, la joie et la déception. Le football, et le PSG, c’est tout cela à la fois.

Lorsqu’on observe l’exercice qui se terminera ce soir face au Stade de Reims, on comprend que cet ADN tout particulier reste, quoi qu’on puisse en dire, toujours présent.  Car oui, et ce les supporters rouges et bleus ne pourront pas le nier, le PSG a encore offert des émotions extrêmement fortes. Que ce soit dans le bon sens du terme, ou dans le mauvais, l’ascenseur émotionnel, cela fait un moment que les fans y sont habitués…

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens