Restez connectés avec nous

Anciens

Heinze : « Il y a l’autre fou de Lavezzi…»

Publicités

De retour aux Newell’s Old Boys cet été, le premier club de sa carrière en Argentine, Gabriel Heinze continue de suivre le football français et particulièrement le PSG.

Le défenseur argentin observe le début de championnat et demande de la patience envers le PSG, qui doit construire son équipe au contraire d’un OM qui n’a pas subi beaucoup de changements. « Une équipe ne se construit pas avec de grands noms. Si les individualités te font gagner des matches, un groupe te fait gagner un Championnat. Marseille a bien démarré, le PSG manque de rythme. Néanmoins, il suffit de regarder les noms pour se dire que Paris peut viser haut, avec un entraîneur expérimenté et un stade incroyable. Gardez de l’encre pour écrire la dernière page de l’histoire…, a proposé l’ancien joueur de l’OM et du PSG, qui garde un oeil attentif sur ses deux compatriotes argentins du club de la capitale. Pastore est un joueur à part. Un délice du football. Un grand passeur avec une vraie tranquillité. Ce n’est pas facile de jouer en France. Il a eu du mal au départ, car c’est un football fermé, très physique. Et puis, il y a l’autre fou de Lavezzi… Lui, c’est un numéro 1. Il sait créer le danger et te fait gagner des matches. »

Enfin, Heinze aura toujours en tête son passage au PSG et avoue avoir été un peu fou pour rejoindre Marseille cinq ans après avoir quitté la capitale. « Je garde d’excellents souvenirs. Grâce à Paris, je me suis révélé au niveau international et j’ai été appelé en sélection (il compte 72 sélections et 3 buts avec l’Argentine). Au PSG, j’ai reçu de l’affection comme nulle part ailleurs. Rejoindre les rangs de Marseille, son rival direct, fut un grand défi. (…) Je m’en suis rendu compte au moment de partir, par rapport aux réactions des gens. Il faut être vraiment fou pour “passer de l’autre côté”. Mais je crois que, si on fait les choses avec respect, on est respecté à son tour », a-t-il conclu, lui qui sait que certains supporters parisiens lui ont pardonné ce choix de rejoindre l’OM, tandis que d’autres ne l’ont toujours pas compris.

 

 

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens