Autour du PSG

Abedi Pelé « L’orgueil, c’est sans doute ce qu’il manque à Paris. »

Abedi Pelé L’orgueil, c’est sans doute ce qu’il manque à Paris.
Publie le 20/05/2017 a 07:00



  • Abedi Pelé, grande légende de l’Olympique de Marseille, s’est confié dans Le Parisien. L’ancien international ghanéen évoque notamment les problèmes en Ligue des Champions du Paris Saint-Germain. D’après lui, c’est surtout « l’orgueil » qui manque dans la capitale pour avancer.

    « Je ne suis pas surpris qu’aucun club français n’ait remporté la Ligue des champions depuis l’OM, il y a 24 ans. Mais avec tout ce qu’il a réalisé, notamment sous Ancelotti et Blanc, je suis choqué que le PSG ne l’ait toujours pas gagnée. Le plus bizarre est bien sûr l’incroyable scénario face au grand Barcelone. Mais, dans l’ensemble, je pense que Paris n’a jamais cru en ses capacités d’aller au bout. L’orgueil, c’est sans doute ce qu’il manque à Paris.

    Pourtant, je suis convaincu qu’un club français va bientôt gagner la Ligue des champions. A Paris, il va falloir renouveler l’effectif avec quelques stars et garder Verratti pour y arriver. 

    Même si c’est douloureux, il n’est pas évident de contredire l’ancien marseillais (sur la partie concernant le PSG du moins). Pour ce qui est de cette saison, même si en face c’est le FC Barcelone, il est interdit de faire un non-match comme le 8e de finale retour de Ligue des Champions. Même si l’arbitre a été mauvais et a avantagé le Barça, le PSG aurait dû être en mesure d’assurer la qualification après sa victoire 4-0 de l’aller. Le pire étant que l’on n’a pas vraiment senti de réaction de la part des Parisiens.

    Paris doit trouver une force collective.

    Quitte à mal jouer, il pouvait au moins y avoir une certaine détermination, de l’agressivité. Mais le PSG n’a fait presque subir les événements, à part pendant 15 minutes en seconde période. Un moment durant lequel Paris a manqué l’occasion de tuer le match.

    Pour se renforcer et progresser, il faudra bien sûr de très bons joueurs. Mais surtout réussir à insuffler un meilleur état d’esprit dans l’équipe. Il faut que les joueurs soient prêts à se battre, à réagir à la difficulté. Le PSG ne peut pas se mettre à subir le jeu en perdant en confiance ou en se relâchant. C’est tout un collectif qui doit respirer la solidarité et la rage de vaincre.

    Publie le 20/05/2017 a 07:00

    Abedi Pelé « L’orgueil, c’est sans doute ce qu’il manque à Paris. »

    Abedi Pelé, grande légende de l’Olympique de Marseille, s’est confié dans Le Parisien. L’ancien international ghanéen évoque notamment les problèmes en Ligue des Champions du Paris Saint-Germain. D’après lui, c’est surtout « l’orgueil » qui manque dans la capitale pour avancer.

    « Je ne suis pas surpris qu’aucun club français n’ait remporté la Ligue des champions depuis l’OM, il y a 24 ans. Mais avec tout ce qu’il a réalisé, notamment sous Ancelotti et Blanc, je suis choqué que le PSG ne l’ait toujours pas gagnée. Le plus bizarre est bien sûr l’incroyable scénario face au grand Barcelone. Mais, dans l’ensemble, je pense que Paris n’a jamais cru en ses capacités d’aller au bout. L’orgueil, c’est sans doute ce qu’il manque à Paris.

    Pourtant, je suis convaincu qu’un club français va bientôt gagner la Ligue des champions. A Paris, il va falloir renouveler l’effectif avec quelques stars et garder Verratti pour y arriver. 

    Même si c’est douloureux, il n’est pas évident de contredire l’ancien marseillais (sur la partie concernant le PSG du moins). Pour ce qui est de cette saison, même si en face c’est le FC Barcelone, il est interdit de faire un non-match comme le 8e de finale retour de Ligue des Champions. Même si l’arbitre a été mauvais et a avantagé le Barça, le PSG aurait dû être en mesure d’assurer la qualification après sa victoire 4-0 de l’aller. Le pire étant que l’on n’a pas vraiment senti de réaction de la part des Parisiens.

    Paris doit trouver une force collective.

    Quitte à mal jouer, il pouvait au moins y avoir une certaine détermination, de l’agressivité. Mais le PSG n’a fait presque subir les événements, à part pendant 15 minutes en seconde période. Un moment durant lequel Paris a manqué l’occasion de tuer le match.

    Pour se renforcer et progresser, il faudra bien sûr de très bons joueurs. Mais surtout réussir à insuffler un meilleur état d’esprit dans l’équipe. Il faut que les joueurs soient prêts à se battre, à réagir à la difficulté. Le PSG ne peut pas se mettre à subir le jeu en perdant en confiance ou en se relâchant. C’est tout un collectif qui doit respirer la solidarité et la rage de vaincre.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • john-psg-for-life

      Pour un marseillais il a pas tord sur le club pat contre tu aurais du foutre des capote hein

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Domenech "quand on voit les réactions du côté espagnol, ils ne sont pas fiers non plus

    LDC – Domenech « quand on voit les réactions du côté espagnol, ils ne sont pas fiers non plus

    Autour du PSG

    Le tirage des huitièmes de finale de Ligue des Champions n’aura pas été clément pour le ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."PSG/LOSC - Amadou "On a des regrets, on les a trop respectés en première mi-temps""
    5 days ago
    NicolasBa publié un new post."PSG/LOSC - Marquinhos "On restait sur deux défaites de suite et on ne voulait pas que ça continue""
    5 days ago

    Actualité Féminine

    Le staff des féminines du PSG a presque fait grève et demande plus de moyens, annonce RMC

    Le staff des féminines du PSG a presque fait grève et demande plus de moyens, annonce RMC

    Actu Féminin

    La défaite 1-0 à Lyon lundi soir a fait du mal à la section féminine du ...

    Vidéos PSG

    Abedi Pelé « L’orgueil, c’est sans doute ce qu’il manque à Paris. »

    Abedi Pelé L’orgueil, c’est sans doute ce qu’il manque à Paris. <Autour du PSG

    Abedi Pelé, grande légende de l’Olympique de Marseille, s’est confié dans Le Parisien. L’ancien international ghanéen évoque notamment les problèmes en Ligue des Champions du Paris Saint-Germain. D’après lui, c’est surtout « l’orgueil » qui manque dans la capitale pour avancer.

    « Je ne suis pas surpris qu’aucun club français n’ait remporté la Ligue des champions depuis l’OM, il y a 24 ans. Mais avec tout ce qu’il a réalisé, notamment sous Ancelotti et Blanc, je suis choqué que le PSG ne l’ait toujours pas gagnée. Le plus bizarre est bien sûr l’incroyable scénario face au grand Barcelone. Mais, dans l’ensemble, je pense que Paris n’a jamais cru en ses capacités d’aller au bout. L’orgueil, c’est sans doute ce qu’il manque à Paris.

    Pourtant, je suis convaincu qu’un club français va bientôt gagner la Ligue des champions. A Paris, il va falloir renouveler l’effectif avec quelques stars et garder Verratti pour y arriver. 

    Même si c’est douloureux, il n’est pas évident de contredire l’ancien marseillais (sur la partie concernant le PSG du moins). Pour ce qui est de cette saison, même si en face c’est le FC Barcelone, il est interdit de faire un non-match comme le 8e de finale retour de Ligue des Champions. Même si l’arbitre a été mauvais et a avantagé le Barça, le PSG aurait dû être en mesure d’assurer la qualification après sa victoire 4-0 de l’aller. Le pire étant que l’on n’a pas vraiment senti de réaction de la part des Parisiens.

    Paris doit trouver une force collective.

    Quitte à mal jouer, il pouvait au moins y avoir une certaine détermination, de l’agressivité. Mais le PSG n’a fait presque subir les événements, à part pendant 15 minutes en seconde période. Un moment durant lequel Paris a manqué l’occasion de tuer le match.

    Pour se renforcer et progresser, il faudra bien sûr de très bons joueurs. Mais surtout réussir à insuffler un meilleur état d’esprit dans l’équipe. Il faut que les joueurs soient prêts à se battre, à réagir à la difficulté. Le PSG ne peut pas se mettre à subir le jeu en perdant en confiance ou en se relâchant. C’est tout un collectif qui doit respirer la solidarité et la rage de vaincre.

    By
    @
    OTER ?>