Restez connectés avec nous
Amiens/PSG - Pélissier "Le prochain adversaire va sûrement payer les pots cassés. Et c'est nous !"

Adversaires

Amiens/PSG – Pélissier « Le prochain adversaire va sûrement payer les pots cassés. Et c’est nous ! »

Ce samedi à 17h, l’Amiens Sporting Club va recevoir le Paris Saint-Germain au Stade de la Licorne dans le cadre de la 20e journée de Ligue 1 (coup d’envoi à 17h, diffusion sur Canal+). Une rencontre particulièrement difficile pour le 17e de Ligue 1. Surtout après la défaite des Parisiens en Coupe de la Ligue mercredi (en quart de finale, 1-2 face à Guingamp). C’est ce qu’a expliqué le coach amiénois Christophe Pélissier en conférence de presse.

« Pour rivaliser avec une équipe comme Paris, il ne faut pas qu’ils soient à 100% mentalement. Malheureusement, cette défaite va les concentrer encore plus, les frustrer encore plus. Le prochain adversaire va sûrement payer les pots cassés. Et c’est nous ! (…) Beaucoup d’équipes se positionnent comme ça contre le PSG. Mais on a beau mettre en place ce qu’on veut, ce sont eux (les Parisiens) qui décident.

(…) On est malheureusement obligé d’avoir un bloc bas parce qu’ils vous poussent à évoluer comme ça. Pourtant, ce n’est pas du tout dans ma philosophie… Il faut bien défendre, certes, mais il va falloir se donner des moments d’oxygène : c’est-à-dire tenir un petit peu le ballon.

« Le challenge était très difficile, maintenant il devient super difficile. »

A l’aller, on a voulu s’ouvrir un petit peu et on en a pris cinq (0-5) ! Chacun joue avec ses armes. Et même si on a toujours l’envie de développer du jeu, de les mettre en difficulté, ils ont une telle maîtrise qu’on est obligé de reculer le bloc. Ensuite, cette équipe nous use physiquement et mentalement parce que c’est très dur de ne pas toucher souvent le ballon. La seule chance de les inquiéter, c’est lorsqu’ils ne sont pas concentrés sur le sujet à 100%. On dit que les grands clubs ne perdent jamais deux fois d’affilée. Paris est un grand club. Trois jours après, c’est idéal pour eux. Le challenge était très difficile, maintenant il devient super difficile. », propos de Pélissier relayés par France Football.

Pélissier n’est donc pas très optimiste, mais il est difficile de lui reprocher son réalisme. Le PSG est toujours un adversaire très difficile à affronter pour n’importe qui en Europe. Alors pour Amiens, la mission s’annonce compliquée. Surtout que l’on attend en effet une certaine réaction du PSG. Il n’est pas question de gérer tranquillement cette dernière rencontre avant le stage à Doha. Il faut répondre après la défaite contre Guingamp et retrouver le goût de la victoire. Cela en la méritant avec une performance place.

Bien sûr, Amiens fera de son mieux pour empêcher le PSG d’y arriver. Et les Amiénois ont des qualités pour poser des problèmes. Reste que l’on attend des Parisiens de savoir surmonter cet obstacle. Peu importe la stratégie utilisée par l’adversaire. Lequel va en effet peut-être trouver dommage ce samedi que Paris ait perdu dans la semaine. Même si les Parisiens seraient sans doute venus pour gagner même avec une qualification obtenue. Peut-être qu’il n’y aurait pas eu la même envie. Attendons déjà de voir cette dernière demain.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires