Autour du PSG

Antoine Kombouaré s’exprime sur l’affaire Aurier « il n’y a pas une façon de faire »

Barça/PSG - Kombouaré "Il faut juste l’accepter : le PSG était dans un jour sans"
Publie le 21/02/2016 a 07:40



  • Interrogé au sujet de l’affaire Serger Aurier, l’ancien joueur puis entraîneur du Paris Saint-Germain, Antoine Kombouaré, a essayé de se mettre à la place de Laurent Blanc pour le Lensois.com. L’actuel coach du RC Lens, où Aurier a faite une belle partie de sa carrière (2006-2012)  a notamment rappelé qu’il n’y a pas de réaction « type » à avoir.

    « Je ne peux pas dire car il faut le vivre. Une fois que vous vivez les situations, vous pouvez bien analyser, discuter avec la personne concernée et prendre les bonnes décisions. Il n’y a pas une façon de faire, de sanctionner. Il faut être face à la situation pour prendre la bonne décision, à tête reposée, pas sous pression ou sous le coup de la colère. Il n’y a pas de façon de faire. Ce qui est sûr, c’est que quand on est salarié, on a des droits et plein de devoirs. Il y a des règles et il faut respecter l’institution, c’est le plus important. »

    Au foot comme partout, il y a des règles, des limites à ne pas franchir. Malheureusement, Aurier, lui, les a franchises. Il doit en payer les conséquences. Seulement, comme le dit Kombouaré, les sanctions doivent être réfléchies et non données sous le coup de la colère. Aurier a dénigré ses partenaires, entachant ainsi l’image du club, sa sanction sera prise en conséquence.

    Mais son avenir au PSG n’est peut-être pas terminé, malgré les affirmations de certains spécialistes et supporters. Cela dépend notamment de la volonté du groupe et de l’entraîneur. Et hier, après la victoire du PSG face à Reims (4-1, 27e journée de Ligue 1), Matuidi a exprimé son soutien à Aurier, ce qui est un premier bon point pour l’arrière droit parisien.

    Publie le 21/02/2016 a 07:40

    Antoine Kombouaré s’exprime sur l’affaire Aurier « il n’y a pas une façon de faire »

    Interrogé au sujet de l’affaire Serger Aurier, l’ancien joueur puis entraîneur du Paris Saint-Germain, Antoine Kombouaré, a essayé de se mettre à la place de Laurent Blanc pour le Lensois.com. L’actuel coach du RC Lens, où Aurier a faite une belle partie de sa carrière (2006-2012)  a notamment rappelé qu’il n’y a pas de réaction « type » à avoir.

    « Je ne peux pas dire car il faut le vivre. Une fois que vous vivez les situations, vous pouvez bien analyser, discuter avec la personne concernée et prendre les bonnes décisions. Il n’y a pas une façon de faire, de sanctionner. Il faut être face à la situation pour prendre la bonne décision, à tête reposée, pas sous pression ou sous le coup de la colère. Il n’y a pas de façon de faire. Ce qui est sûr, c’est que quand on est salarié, on a des droits et plein de devoirs. Il y a des règles et il faut respecter l’institution, c’est le plus important. »

    Au foot comme partout, il y a des règles, des limites à ne pas franchir. Malheureusement, Aurier, lui, les a franchises. Il doit en payer les conséquences. Seulement, comme le dit Kombouaré, les sanctions doivent être réfléchies et non données sous le coup de la colère. Aurier a dénigré ses partenaires, entachant ainsi l’image du club, sa sanction sera prise en conséquence.

    Mais son avenir au PSG n’est peut-être pas terminé, malgré les affirmations de certains spécialistes et supporters. Cela dépend notamment de la volonté du groupe et de l’entraîneur. Et hier, après la victoire du PSG face à Reims (4-1, 27e journée de Ligue 1), Matuidi a exprimé son soutien à Aurier, ce qui est un premier bon point pour l’arrière droit parisien.




  • Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • parisiendu30

      pour l instant ,

      il n y a pas de precipitation pour la sanction

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Féminines - Cruz "Nous restons concentrés et nous espérons terminer le travail à la maison"

    Féminines – Cruz « Nous restons concentrés et nous espérons terminer le travail à la maison »

    Actu Féminin

    Shirley Cruz, milieu de terrain de 31 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est confiée ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Emjeïsa mis à jour un post"PSG/Monaco: Matuidi « On a mis beaucoup de buts, on a été sérieux donc c’est bien »"
    15 hours ago
    Juliena mis à jour un post"PSG/ASM : Les notes des Parisiens : Di Maria et Cavani, l'attaque de feu"
    15 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Cruz "Nous restons concentrés et nous espérons terminer le travail à la maison"

    Féminines – Cruz « Nous restons concentrés et nous espérons terminer le travail à la maison »

    Actu Féminin

    Shirley Cruz, milieu de terrain de 31 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est confiée ...

    Vidéos PSG

    Antoine Kombouaré s’exprime sur l’affaire Aurier « il n’y a pas une façon de faire »

    Barça/PSG - Kombouaré "Il faut juste l’accepter : le PSG était dans un jour sans" <Autour du PSG

    Interrogé au sujet de l’affaire Serger Aurier, l’ancien joueur puis entraîneur du Paris Saint-Germain, Antoine Kombouaré, a essayé de se mettre à la place de Laurent Blanc pour le Lensois.com. L’actuel coach du RC Lens, où Aurier a faite une belle partie de sa carrière (2006-2012)  a notamment rappelé qu’il n’y a pas de réaction « type » à avoir.

    « Je ne peux pas dire car il faut le vivre. Une fois que vous vivez les situations, vous pouvez bien analyser, discuter avec la personne concernée et prendre les bonnes décisions. Il n’y a pas une façon de faire, de sanctionner. Il faut être face à la situation pour prendre la bonne décision, à tête reposée, pas sous pression ou sous le coup de la colère. Il n’y a pas de façon de faire. Ce qui est sûr, c’est que quand on est salarié, on a des droits et plein de devoirs. Il y a des règles et il faut respecter l’institution, c’est le plus important. »

    Au foot comme partout, il y a des règles, des limites à ne pas franchir. Malheureusement, Aurier, lui, les a franchises. Il doit en payer les conséquences. Seulement, comme le dit Kombouaré, les sanctions doivent être réfléchies et non données sous le coup de la colère. Aurier a dénigré ses partenaires, entachant ainsi l’image du club, sa sanction sera prise en conséquence.

    Mais son avenir au PSG n’est peut-être pas terminé, malgré les affirmations de certains spécialistes et supporters. Cela dépend notamment de la volonté du groupe et de l’entraîneur. Et hier, après la victoire du PSG face à Reims (4-1, 27e journée de Ligue 1), Matuidi a exprimé son soutien à Aurier, ce qui est un premier bon point pour l’arrière droit parisien.

    By
    @
    OTER ?>