Restez connectés avec nous
Aulas donne raison au PSG face à L'Equipe, mais critique la LFP et le stage au Qatar des Parisiens

Autour du PSG

Aulas donne raison au PSG face à L’Equipe, mais critique la LFP et le stage au Qatar des Parisiens

Mercredi sur Twitter, Jean-Michel Aulas avait déjà fait comprendre que l’Olympique Lyonnais pourrait, comme le Paris Saint-Germain, commencer à mettre L’Equipe de côté. Le président rhodanien a profité de la victoire 3-1 contre Caen en quart de finale de Coupe de France pour faire encore passer son message, notamment en s’appuyant sur le choix parisien d’interdire le quotidien sportif à ses conférences de presse.

“Ce qui n’est pas sympa c’est de mettre la pression sur Bruno Genesio avec cette Une de L’Equipe. Ça rime à pas grand-chose. Je conseillerais vivement à ceux qui font, à L’Equipe, la une ou les titres, de changer de registre.

« Elles peuvent être mal interprétées au début, et puis on comprend… »

C’est usant. Il y a des clubs avec de grands moyens qui prennent des décisions vis-à-vis de ces journalistes. Elles peuvent être mal interprétées au début, et puis on comprend… Au bout d’un moment, il y en a vraiment marre. Ne revenez pas nous chercher, c’est usant, et cela fait peser sur Bruno des responsabilités qu’il n’a pas.”, a lancé Aulas en zone mixte.

C’est plutôt surprenant quand Aulas donne raison au PSG, mais on apprécie. Surtout dans ce « combat » face au quotidien le sportif. Lequel va peut-être finir par se remettre en question avec un second grand club en France qui se plaint de ses façons de faire. Il serait temps que L’Equipe arrête de chercher des polémiques autour de rien de lance des rumeurs sur des hypothèses. Reste à voir quelle sera la réaction du quotidien.

« C’est bien de gueuler une fois que c’est trop tard. »

Quant à Aulas, il a vite repris ses habitudes en commentant la plainte de Didier Quillot, directeur général de la Ligue de Football Professionnel, face aux nombreuses demandes de reports de matchs. Là, il lance sa plainte habituel à l’encontre du PSG.

« Quillot se prend en otage tout seul quand il autorise au conseil d’administration à Paris d’aller faire un certain nombre de prospections au Qatar. C’est bien de gueuler une fois que c’est trop tard, mais ça ne sert à rien. J’ai connu à l’époque des présidents et des directeurs généraux à la Ligue qui n’attendaient pas que la tempête soit terminée pour s’exprimer. Ce qu’il a dit est parfaitement raisonné mais ce qui aurait été raisonnable, c’est d’intervenir plus tôt. »

C’est intéressant comme Aulas parle du stage au Qatar du PSG comme s’il s’agissait de plusieurs voyages. Le club parisien est simplement parti quelques jours sur un seul séjour. Il y a eu les années précédentes, mais c’était durant la trêve. Le président rhodanien fait donc comme d’habitude, il amplifie quelque chose en utilisant des mots imprécis ou erronés. Là, on est moins surpris.

Quant à sa pique envoyée à Quillot, on laissera plutôt ce dernier réagir. Mais on se doute qu’il ne fait pas que se plier aux demandes des clubs et oppose son avis. On peut se demander si Aulas sera repris cette fois. Il a l’habitude de critiquer ainsi tous les clubs impunément, mais ce peut être différent avec la LFP. Même s’il sera malheureusement sans doute encore tranquille.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG