Restez connectés avec nous

Adversaires

Bakayoko évoque le PSG et revient sur ses propos en 2017

Bakayoko évoque le PSG et revient sur ses propos en 2017
@IconSport.

Tiémoué Bakayoko, milieu de 25 ans qui est revenu à l’AS Monaco cet été dans le cadre d’un prêt à option d’achat en provenance de Chelsea après avoir essayé une année en Angleterre et une à l’AC Milan, s’est confié dans L’Equipe dans un entretien publié ce samedi. L’occasion d’évoquer le Paris Saint-Germain, qu’il affronte dimanche soir (20e journée de Ligue 1) et où il a déjà été cité comme cible. En 2017, il avait affirmé ne pas pouvoir partir « dans le club qui a fini derrière moi ». Il revient sur ses propos et les rumeurs revenues l’été dernier.

« Paris, c’est toujours particulier. J’adore jouer contre le PSG, c’est mon club de jeunesse, il y aura toute ma famille. On se rassemble sur un match et c’est cool. 

Si j’aurais pu venir au PSG l’été dernier après avoir connu Leonardo (directeur sportif revenu au PSG cet été, ndlr) à Milan ?

J’ai de très bonnes relations avec Leo, il m’a beaucoup aidé. Il y a eu des discussions mais rien de très important.*

Bakayoko « beaucoup de gens aimeraient jouer au PSG. »

Si je regrette ma déclaration de 2017 ?

Non, je regretté la manière dont les gens l’ont pris. C’était sorti de son contexte. Avec le PSG, on était adversaires, mais dans chaque équipe il y a des amis, des blagues, et on se charriait beaucoup entre Parisiens et Monégasques. C’était juste une blagounette. Paris est un très grand club, beaucoup de gens aimeraient jouer au PSG. 

Plus de chambrer Paris maintenant ?

Ah ouais, là c’est sûr…Mais je crois en nos chances, je n’ai pas encore eu le temps d’en parler avec Kylian Mbappé. Il est aussi un peu chambreur, on va voir… »

Bakayoko, qui a grandi en région parisienne, remet donc bien les choses au clair. Il n’a pas voulu vraiment se moquer du PSG ou manquer de respect. C’était une simple blague avec ses amis parisiens. Sauf qu’il doit faire attention au fait que ses propos étaient publics et donc entendus ou lus. Il aurait aussi pu préciser plus tôt. Cela ressemble surtout à un rattrapage tardif. Rien de très important non plus, lui a fait son parcours et le PSG s’est tourné vers d’autres possibilités. Avec peut-être des regrets pour le club en 2017, beaucoup moins aujourd’hui. Reste à se concentrer sur la rencontre de demain, avec du chambrage qui pourrait tomber sur Bakayoko. On compte au moins le PSG pour continuer sur sa lancée de grandes performances.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Adversaires