Restez connectés avec nous
Ben Mohamed j’ai du mal à croire qu’on puisse truquer des matches...il n’y a aucune preuve

Adversaires

Ben Mohamed « j’ai du mal à croire qu’on puisse truquer des matches…il n’y a aucune preuve »

Le 3 octobre dernier, le Paris Saint-Germain « écrasait » 6-1 l’Etoile Rouge de Belgrade dans le cadre de la 2e journée de la phase de poules de la Ligue des Champions. La presse spécialisée s’est alors empressée de souligner la belle prestation des Parisiens. Sauf qu’il y a peu le journal L’Equipe a annoncé un soupçon de trucage autour du match. Lequel viendrait plutôt du côté Serbe. Un dirigeant du club serbe aurait misé une très grosse somme d’argent sur la défaite de son équipe par 5 buts d’écart. L’ensemble des protagonistes ont démenti formellement ces accusations. Dimanche dernier le quotidien sportif a interrogé El Fardou Ben Mohamed, attaquant de 29 ans de Belgrade et international Comorien, à ce sujet.

« J’ai tout appris en lisant la presse. Quand on lit ce genre de choses, on est évidemment surpris, car lors de ma carrière, je n’y avais jamais été confronté, que ce soit en France ou en Grèce. À un niveau comme celui de la Ligue des champions, j’ai du mal à croire qu’on puisse truquer des matches. Là, il n’y a aucune preuve. »

Il n’y a eu que des soupçons pour le moment.

L’enquête a démarré 3 jours avant la rencontre soit le 30 septembre par le parquet national financier (PNF). 16 jours après le début des investigations, il n’ont relevé à ce jour aucun pari suspect, le nom du dirigeant serbe n’a toujours pas été dévoilé et cette affaire prend plus le chemin d’une « cabale » qu’autre chose. On rappelle que L’Equipe parle notamment d’un rendez-vous entre le dirigeant et le président parisien Nasser Al-Khelaïfi, sauf que personne ne s’y est présenté. Une absence de choses concrètes et preuves qui ne peut pas être rattrapée par les faits de jeu.

On imagine assez mal que les 2 coups francs inscrits par Neymar (26 ans) lors de ce match souffrent de possible corruption. Le reste n’est pas non plus terriblement suspect. Belgrade a l’habitude de ne pas perdre, mais c’est dans le championnat serbe. Tout le monde annonçait les Parisiens bien supérieurs et a souligné le très bon match du PSG après la victoire. Notamment un Neymar en pleine forme auquel peu d’équipes peuvent espérer résister, surtout quand ses coéquipiers sont aussi dans un bon jour. Ce n’est pas la première fois que les Parisiens s’imposent par un tel écart en Ligue des Champions contre un « petit » et encore moins en Ligue 1. Laissons l’enquête avancer, mais il n’y a pas encore de quoi crier au scandale. Et il est encore moins sûr que les joueurs soient impliqués dans quoique ce soit.


Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires