Restez connectés avec nous
Mercato - "Paris ne l'a pas lâché, mais Ibrahimovic voulait partir cet été" selon Berlusconi

Autour du PSG

Berlusconi : « J’ai eu mal au coeur »

Après avoir avorté le transfert de Thiago Silva au mois de juin, Silvio Berlusconi a finalement accepté de se séparer de son défenseur brésilien, en plus d’accepter une offre pour Zlatan Ibrahimovic. Le président du Milan AC est revenu en détails sur ce choix, discuté en Italie, d’avoir finalement laissé partir ses deux stars.

« Le Milan actuel est très fort grâce à nos cinq champions : Pato, Robinho, Boateng, El Shaarawy et Cassano. Je considère Boateng comme un attaquant. Milan peut faire une très bonne saison, meilleure que la saison dernière avec toutes les blessures. La situation financière ne nous permet pas de dépenser autant d’argent qu’au début des années 90. Nous ne pouvons plus faire signer des champions. Nous devons créer une équipe avec nos jeunes, comme le Barça l’a fait. On a la possibilité de développer un football agréable et efficace, malgré la situation économique. Les supporters ne doivent pas s’inquiéter de ce changement. On ne voulait pas vendre Ibra et Thiago Silva. Leonardo nous a appelés, mais nous avons dit non. Nous pensions que cette réponse était définitive mais le PSG a continué de nous les demander, et ils ont fait une offre pour Ibra, qui a 31 ans. En les vendant, nous avons aussi pensé au fair-play financier. C’est la dernière année où un club peut faire une somme astronomique comme celle du PSG. Nous avons fait un sacrifice mais au niveau financier, tout est dans l’ordre pour les trois ou quatre prochaines années. J’ai eu mal au coeur quand j’ai vendu Ibra et Thiago Silva, mais nous sommes convaincus d’avoir de très bons joueurs dans l’effectif », a expliqué l’homme d’affaires italien sur Milan Channel.

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG