Restez connectés avec nous
Bitton a apprécié "le défi physique enfin relevé, mais aussi l’audace de Thomas Tuchel"

Autour du PSG

Bitton a apprécié « le défi physique enfin relevé, mais aussi l’audace de Thomas Tuchel »

StĂ©phane, journaliste de France Bleu Paris, est revenu au micro de la radio sur la victoire du Paris Saint-Germain samedi Ă  Nice (0-3) pour le compte de la 8e journĂ©e de Ligue 1. Et il n’a presque que du positif Ă  souligner.

“Tout a été positif à Nice, le fameux record, le défi physique enfin relevé alors qu’ils se sont fait rentrer dedans – c’est quasiment une première – mais aussi l’audace de Thomas Tuchel. Avec lui la carte jeune prend tout son sens. A l’image de Moussa Diaby qui n’en finit plus de nous surprendre. Cette valeur montante va peut-être intégrer le onze de départ. Le début de règne de l’entraîneur allemand est en tout cas une réussite.

‘Quand le BrĂ©silien est comme ça, il redevient un des meilleurs du monde’

Ah… s’il n’y avait pas eu Liverpool et Anfield ! Je ne digère pas ce match, j’espère qu’on aura l’occasion de se venger au retour. J’ai aussi aimé Neymar qui a joué juste même s’il n’a pas été ménagé par les Niçois. Quand le Brésilien est comme ça, il redevient un des meilleurs du monde. J’ai apprécié le rayonnement d’Adrien Rabiot, il va manquer contre Lyon…”

La vĂ©ritable « audace » de Tuchel que l’on peut noter, c’est plutĂ´t les changements de systèmes de jeu. Lancer des jeunes, c’est très positif. Mais on l’a dĂ©jĂ  vu au PSG ces dernières, mĂŞme si ce n’Ă©tait pas forcĂ©ment autant. Il n’y avait pas toujours les grands talents pour le faire non plus.

Par contre, passer d’un 4-2-3-1 Ă  un 3-4-2-1 d’un match Ă  l’autre, c’est très surprenant. Surtout quand le dernier essai d’un système Ă  3 dĂ©fenseurs n’avait pas Ă©tĂ© convaincant. LĂ , très clairement, il a Ă©tĂ© travaillĂ© entre les deux et il Ă©tait prĂŞt pour l’utilisation. Comme le 4-2-3-1. Et probablement que Paris peut revenir en 4-3-3 pour le moment, mĂŞme si ce schĂ©ma a Ă©tĂ© moins convaincant cette saison. En tout cas, grâce Ă  Tuchel, le PSG est maintenant capable de changer pour s’adapter ou surprendre l’adversaire. Comme cela a Ă©tĂ© le cas avec le coach niçois Patrick Vieira.

On a pu apprĂ©cier aussi de voir tous les joueurs faire les efforts pour le collectif. Ce qui a beaucoup manquĂ© Ă  Paris ces dernières annĂ©es, surtout en Ligue des Champions. C’est d’ailleurs dans cette compĂ©tition que les Parisiens devront confirmer les belles promesses donnĂ©es par les derniers matchs en Ligue 1. Cela tout au long de la saison et toujours avec cette mentalitĂ© combative et collective. A l’image de Neymar, que l’on veut voir Ă  chaque match comme ce samedi. De quoi guider le PSG vers de nombreux succès.

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG