Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Bruno Derrien: « Je ne comprends pas M. Turpin, Fékir méritait le rouge. »

Lors de la rencontre entre Lyon et le Paris-Saint-Germain, un fait de jeu a provoqué la colère des Parisiens. Nabil Fékir, l’international français de 25 ans, a taclé par derrière, le néo parisien de 24 ans Léandro Paredes. Alors qu’on pensait tous à une exclusion du numéro 18 de Lyon. L’arbitre de la rencontre, Clément Turpin, ne l’a sanctionné que d’un carton jaune, à la grande stupeur du banc parisien. Bruno Derrien, ancien arbitre international, revient sur cette décision incompréhensible sur Eurosport.

« Ce tacle de Fékir, les deux pieds décollés, par derrière, sur Paredes, ça valait un carton rouge. Je ne comprends pas. c’est un cas de figure évoqué par le VAR, quand l’arbitre hésite entre un jaune et un rouge, il doit faire appel au Var, juge l’ancien arbitre international. En l’occurence, il sort le jaune très vite, il aurait pu attendre, interroger l’arbitre vidéo, savoir si cette faut méritait un jaune ou un rouge. Nicolas Rainville, pouvait aussi lui dire dans l’oreillette : ‘Je pense que tu t’es planté, va voir les images, cette faute méritait un carton rouge.’ […] L’arbitre ne doit pas hésiter, c’est une grosse faute, il doit la sanctionner sévèrement.»

Alors que beaucoup redoutaient un arbitrage « Maison » avec Clément Turpin, c’est bien ce qu’il s’est passé. Deux faits majeurs ont mis en lumière l’arbitrage du match. En premier lieu, le pénalty accordé à Moussa Dembélé, qui peut être contestable, le joueur accentuant sa chute. Dans un second temps, l’attentat de Fékir sur Paredes, qui ne lui a valu qu’un carton jaune.

Manque de vice et ras le bol général.

Insistons sur cette action, Nabil Fékir, tacle par derrière le numéro 8 parisien, sans toucher le ballon. Il s’étonne de ne recevoir qu’un jaune et s’attend à être exclu. D’autre part, la VAR n’intervient pas alors que cela rentre dans son champ d’application. On peut toutefois regretter le manque de pression sur l’arbitre, Thiago Motta l’ancien milieu de terrain du PSG aurait sans doute fait remarquer, avec insistance, son erreur à l’arbitre.

Enfin cela commence à faire beaucoup, après Verratti contre Guingamp, Neymar contre Strasbourg. Le PSG aurait encore pu perdre deux joueurs à une semaine d’intervalle. Thilo Kehrer, contre Rennes victime d’un tacle à hauteur de tibia et Paredes contre Lyon.

À 8 jours du choc contre Manchester United, nous espérons que Paris pourra conserver ses forces en présence et ne plus compter de blessés.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG