Restez connectés avec nous

Anciens

Coman évoque la place des Titis du PSG en Equipe de France et son amour pour le club qui s’estompe

Coman évoque la place des Titis du PSG en Equipe de France et son amour pour le club qui s'estompe

Kingsley Coman, ailier de 23 ans du Bayern Munich et de l’Equipe de France qui a été formé au Paris Saint-Germain (qu’il a quitté dès 2014), s’est confié dans Le Parisien en marge du rassemblement des Bleus durant cette trêve internationale. L’occasion de donner son avis sur le nombre de joueurs formés à Paris qui sont en sélection aujourd’hui.

« Seulement 2 Titis parisiens joueurs de champ qui sont en Equipe de France pour le moment ?

Cela ne m’étonne pas, car nous sommes encore très jeunes. Je sais qu’un jour Moussa Dembélé sera appelé. Mais il y a aussi Mike (Maignan) et Alphonse (Areola), les gardiens. Et puis deux joueurs de champ, c’est grand et ça démontre les qualités de cette génération. »

Il n’y a rien de très grave dans ce chiffre, qui peut être amené à 3 si on compte les gardiens (on ne voit pas pourquoi le journal ne le fait pas d’ailleurs). Ce n’est pas énorme, mais ce n’est pas si mal non plus. Il faut aussi respecter le fait qu’il y a d’excellents centres de formations en France en dehors du PSG. Lequel est dans une autre dimension depuis relativement peu. Du moins, il a encore beaucoup de jeunes qui sont arrivés durant son « nouveau projet » et qui doivent grandir. Ils sont par exemple 4 en Equipe de France U1 pour la Coupe du Monde en ce moment. En tout cas, il n’y a rien de négatif à relever ici. Et Coman a ensuite été interrogé à propos de son lien avec le PSG.

Coman « Au fond du cœur, si le PSG joue contre une équipe je vais le supporter. »

« En 2016 j’étais encore supporter du PSG ?

Cela s’est estompé. Ça fait longtemps que je vis à Munich et que j’ai moins de rapports avec la France. Au fond du cœur, si le PSG joue contre une équipe je vais le supporter, mais désormais je regarde plus le match de football. »

Certains que certains seront un peu vexés par de tels propos, mais il n’y rien d’anormal. Même s’il a été formé à Paris, Coman est maintenant depuis longtemps loin du PSG et a logiquement développé d’autres attaches. Garder son club formateur dans un coin de la tête et du cœur soit plutôt logique aussi, et l’ailier souligne qu’il reste quelque chose. Même si ce n’est pas le grand amour.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Anciens