Restez connectés avec nous
Coupe de France - Masala, coach des Herbiers Avec Paris, on se demande comment perdre

Adversaires

Coupe de France – Masala, coach des Herbiers « Avec Paris, on se demande comment perdre »

Stéphane Masala, entraîneur des Herbiers, était l’invité sur Canal+ du Late Football Club hier soir. L’occasion d’évoquer la finale de Coupe de France le 8 mai contre le Paris Saint-Germain. Le coach du club de National n’a pas caché ses craintes.

« L’entraîneur que je suis est satisfait d’affronter une équipe de Ligue 1. Avec Caen il y a peut-être un peu plus de possibilités. Quand on est entraîneur on se demande souvent comment gagner. Là avec Paris, ça va être différent, on se demande comment perdre.

Déjà battu ?

Je ne rêve pas. On sait que c’est le PSG et que ce sera très difficile.

le sport de haut niveau c’est autre chose.’

Qui je crains le plus ?

C’est un groupe exceptionnel, une équipe que l’on supporté en Ligue des Champions. Nous sommes en National. Notre parcours fait rêver, mais le sport de haut niveau c’est autre chose.

C’est notre premier match contre une équipe de Ligue 1 et en plus au Stade de France ?

C’est énorme. Maintenant, cela va être que du bonheur. On va jouer ce match, on va le jouer à fond. Ce sera aussi une source d’apprentissage pour le club dans une grande fête du foot. »

Un discours surprenant, car on voit plus souvent les « petits » clubs répéter leur détermination et l’espoir que la « magie » de la Coupe va opérer. Là, l’entraîneur semble résigner. C’est peut-être à cause de la déception de voir le PSG plutôt que Caen être qualifié. Il faudra tout de même transmettre un peu plus d’espoir et d’envie à ses joueurs s’il veut espérer une belle finale. Un tel discours avant le match pourrait mener à une soirée très longue pour ce club.

Mais sans doute que d’ici là il aurait trouver de meilleurs mots pour motiver ses troupes. On espère une finale pleine de détermination, avec un PSG qui devra faire attention à ne pas se croire déjà vainqueur. Même si l’écart de niveau est évident, le football a déjà montré que des surprises sont possibles et la déconcentration peut vite se payer.

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires