Restez connectés avec nous
Coupe du Monde - Ménès Neymar, c'est sûr qu'il monter en puissance

Autour du PSG

Coupe du Monde – Ménès « Neymar, c’est sûr qu’il va monter en puissance »

Hier soir, le Brésil faisait son entrée dans la Coupe du Monde 2018 en affrontant la Suisse. Une rencontre plus compliquée que prévue pour les Brésiliens, qui n’ont pas fait mieux qu’un match nul (1-1). Le journaliste Pierre Ménès est notamment revenu sur la prestation de Neymar, attaquant de 26 ans du Paris Saint-Germain et de la Seleçao, qui a du mal à être régulier et dangereux dans cette rencontre. Rien d’anormal explique Ménès sur son blog.

« Physiquement, il est clairement à 50% de ses moyens, pas plus. Tite avait prévenu avant le Mondial qu’il ne fallait pas s’attendre à un grand Neymar pendant la phase de poule, on en a eu la confirmation. Même si je remarque au passage qu’il a subi huit fautes (10 en fait, ndlr) et provoqué deux cartons jaunes suisses (3, ndlr) dans ce match.

‘Il n’y a rien de surprenant’

Au final, le Parisien n’a pas été ridicule, mais c’est sûr qu’il doit monter en puissance. C’est normal puisque c’était son premier match officiel depuis plus de trois mois. Il n’y a donc rien de surprenant là-dedans. »

Neymar n’a pas autant pesé dans le match qu’on pouvait l’espérer après ses deux matchs amicaux disputés durant la préparation. Mais c’est un rappel que les rencontres amicales et officielles ne sont pas dans la même catégorie. Il y a une toute autre intensité, surtout en Coupe du Monde. On l’a bien vu avec des Suisses qui ne lâchaient pas Neymar et n’hésitaient pas à faire faute pour couper ses accélérations. C’est aussi à prendre en compte dans son bilan. Les jaunes sont gênants pour l’adversaire et 2 coup-francs ont été très proches d’amener un but aux Brésiliens. En plus du fait qu’il est plus difficile de s’exprimer quand les accélérations sont ainsi coupées. De toute façon, il est clair qu’il ne fallait pas attendre de Neymar d’être déjà à 100%. Il devrait monter en puissance au fil des matchs.

Le reste de l’équipe est finalement presque plus « inquiétant » tant il y a eu un gros passage à vide au milieu du match. Mais ce n’est qu’un premier match et loin d’être la fin de la compétition. Le Brésil peut aussi monter en puissance et faire ses réglages. N’oublions pas non plus de saluer une belle performance de la Suisse. Et un arbitrage qui fait un petit peu polémique.


Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG