Restez connectés avec nous
Ligue 1 - Balbir "on avait presque oublié l'existence d'un trublion: Nice"

Autour du PSG

Denis Balbir « Des joueurs distants, peu motivés, voilà l’image actuelle du PSG »

Depuis l’élimination du Paris Saint Germain en quart de finale de la Ligue des Champions, une pluie de critiques s’abat sur l’entraîneur Laurent Blanc et ses joueurs. Distants, pas motivés, trop payés tels sont les qualificatifs dont sont affublés actuellement les parisiens. 

La fin de saison approche désormais à grands pas, et le club de la capitale n’a plus que la Coupe de la France ainsi que la Coupe de la Ligue à jouer. L’élimination a terriblement été préjudiciable pour les franciliens. Sur son blog Yahoo, le journaliste Denis Balbir a fermement pointé du doigt les faiblesses parisiennes.

Il revient d’abord sur cette élimination fâcheuse en Ligue des Champions face à l’équipe anglaise de Manchester City. Auteurs de très nombreux ratés lors de ces rencontres, les parisiens n’ont jamais réussi à hausser leur niveau de jeu. Pire l’on a senti un manque de motivation criant, l’envie de ne pas se surpasser.

En outre, dans ce marasme ambiant, un sondage Odoxa-Le Parisien/Aujourd’hui en France révèle que les Français portent un regard très sévère sur les hommes de Blanc. Ainsi, pour 75% des personnes interrogées, les joueurs constituent les principaux responsables du fiasco. Même les supporters semblent déboussolés. Ainsi a-t-on vu face à Caen un Parc des Princes inhabituellement clairsemé.

« Il faut bien que le PSG fasse ses matchs et termine le championnat avec sa kyrielle de records mais, maintenant, oui, on s’en fout. Le traumatisme de Manchester City n’est pas prêt de s’évanouir de nos cœurs, avec tous les ratés évitables.

Un récent sondage fait d’ailleurs état de cette impopularité du PSG, et même si les précautions sont nécessaires après chaque enquête d’opinion, il y a forcément une part de vérité. Des joueurs distants, peu motivés à 70% environ, voilà l’image actuelle du PSG qui a évolué dans un Parc des Princes, en grève ou presque. »

Balbir insiste également sur le fait que les joueurs peinent à trouver encore une once de motivation. Et ce n’est pas le match de Coupe de France face à Lorient qui semble déchaîner l’ardeur des foules. Parallèlement à cette fin de saison, la direction parisienne s’active pour renforcer notamment son secteur offensif. Aussi de nombreux noms tendent à fleurir. Ainsi à côté du brésilien Neymar, l’on retrouve l’inattendu Dimitri Payet, certes auteur d’un très bonne saison avec West Ham.

« Alors, mardi, excitation suprême, Paris se rend à Lorient pour une place en finale de Coupe de France…. contre Sochaux ou Marseille. Mais surtout en coulisses, Paris s’active pour tourner la page 2016. Dimitri Payet est dans le viseur pour 50M€, Lassana Diarra aussi, et puis Neymar et d’autres rêves dont certains se réaliseront et d’autres non. »

Enfin, le journaliste estime que le PSG devra procéder à des choix cruciaux, en promouvant ceux qui sont motivées sur le terrain et pénalisant les autres qui ne font plus suffisamment d’efforts.

« Il faudra aux immenses stratèges du club de la capitale surtout donner la chance à des joueurs motivés et pas uniquement en zone mixte ou en conférence de presse. Eviter de se faire rouler dans la farine par des joueurs qui ont prolongé leur contrat pour recevoir plus et donner moins…. Tout un art, n’est ce pas Motta? Se faire respecter, n’est ce pas Aurier? »

Même si cette élimination en Ligue des Champions peut paraître rageante, il faut rappeler également que le club de la capitale est en passe de réaliser à nouveau un triplé national et ainsi entrer davantage dans l’histoire du football français. Certes des choix hasardeux ont été commis, des maladresses ont pu être faites, mais la fin de saison du PSG mérite que l’on si intéresse encore. Même si les Français ne se passionneront que pour un club qui va vers le sommet de l’Europe.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG