Restez connectés avec nous
Denisot George Weah a été un joueur exceptionnel. Aujourd’hui, il continue à être le numéro 1

Anciens

Denisot « George Weah a été un joueur exceptionnel. Aujourd’hui, il continue à être le numéro 1 »

Au départ il y avait 20 candidats à l’élection présidentielle au Libéria. Le sénateur George Weah, 51 ans, ancienne gloire du Paris Saint-Germain, et le vice-président Joseph Boakai, sont arrivés en tête dans ce petit pays anglophone de l’Afrique de l’Ouest. La commission électoral n’a annoncé que des résultats partiels mais déjà l’entourage de Weah revendique la victoire. En attendant la confirmation définitive des résultats, Michel Denisot, ancien président du PSG, ne s’étonne pas de la trajectoire prise par le joueur. 

Aux manettes du club de la capitale lorsque George Weah y brillait, l’ancien président Michel Denisot est persuadé que son ancien joueur serait à la hauteur de la fonction présidentielle, c’est en tout cas ce qu’il a affirmé dans une interview accordé au journal L’Equipe.

« Les joueurs sont dans la vie comme sur le terrain. Or, George a été un joueur exceptionnel. Sur la pelouse comme dans la vie, il avait une personnalité singulière… Très observateur, instinctif, il avait toutes les qualités d’un des meilleurs attaquants au monde. Et aujourd’hui, il continue à être le numéro 1. »

Lorsqu’il était joueur, Weah s’impliquait énormément dans la vie sportive de son pays. Aussi n’a-t-il pas hésité à mettre à contribution l’équipementier Nike pour que ce dernier lui fournisse du matériel sportif pour son pays. Il n’hésitait pas également, et cette fois-ci de façon plus discrète, à apporter de la nourriture aux personnes démunies de son pays.

Il avait déjà une forme de générosité par rapport à son peuple’

« Quand il partait au Liberia, il demandait à Nike de remplir l’avion d’équipements de foot pour les gamins là-bas. Il avait déjà une forme de générosité par rapport à son peuple. Il faisait venir des jeunes Libériens en France et les hébergeait, comme s’il voulait rendre ce qu’il avait reçu. Parfois même, il menait en secret des actions spontanées envers des gens en difficulté. J’ai su bien plus tard qu’avec Oumar Dieng, par exemple, il apportait de la nourriture à des gens démunis. C’était peut-être sa façon inconsciente d’être en paix avec sa conscience. « 

S’il est proclamé vainqueur des élections, Mister George comme on le surnommait autrefois, remporterait sans nul doute son plus beau trophée, devant le Ballon d’Or reçu en 1995, alors qu’il évoluait sous les couleurs du club du Milan AC. Il s’agit en tout cas d’un grand monsieur et nous sommes heureux qu’il fasse partie de l’histoire du PSG.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens