Restez connectés avec nous
Discrimination ethnique au PSG, LDH et LICRA portent plainte, Le Gräet veut en savoir plus et 2 Titis défendent le club

Autour du PSG

Discrimination ethnique au PSG, LDH et LICRA portent plainte, Le Gräet veut en savoir plus et 2 Titis défendent le club

Jeudi, Mediapart a publié un article expliquant qu’il y a eu de la discrimination ethnique dans le recrutement du centre de formation du Paris Saint-Germain pendant plusieurs années. Le club a expliqué ensuite qu’il y a eu une utilisation de documents illégaux, mais seulement par l’initiative de quelques individus et sans que les dirigeants ne soient au courant. Une affaire qui provoque de nombreuses réactions, et pas des moindres. La Ministre des Sports Roxana Maracineanu a fait savoir que l’Etat pourrait intervenir.

Il y a maintenant aussi Noel Le Gräet, président de la Fédération Française de Football, qui s’est exprimé à ce sujet dans Le Parisien en demandant d’avoir l’opportunité d’en savoir plus rapidement.

Ce genre de pratiques, si elles sont complètement avérées, sont non seulement condamnables sur le plan de l’éthique et de la morale. Elles tombent aussi sous le coup de la loi. Personne n’a le droit de ficher des joueurs de football en fonction de la couleur de leur peau. Et puis, en tant que président de la FFF, je veux rappeler que le football et le sport en général doivent précisément être des lieux d’accueil, de tolérance, d’ouverture, dans le respect de la laïcité.

Il n’est pas encore question pour la FFF de donner des suites judiciaires.’

Le fichage ethnique, c’est le contraire de l’essence du sport. Il n’est pas encore question pour la FFF de donner des suites judiciaires à cette affaire, il est encore trop tôt pour cela. Mais je souhaiterais rencontrer bientôt les personnes visées par ces informations pour pouvoir échanger avec elles.

Il y a également la Ligue des Droits de l’Homme et la Ligue Internationale contre le Racisme et l’Antisémitisme qui ont sait savoir qu’ils ont saisi la justice.

Chose appréciable, le PSG a été défendu sur les réseaux sociaux par des joueurs formés au club : Yacine Adli (milieu de 18 ans) et Moussa Diaby (attaquant de 19 ans) :

View this post on Instagram

Bonsoir à toutes et à tous, Je ne suis pas de nature à m’exprimer et à donner mon opinion en public, mais ce soir il me semble nécessaire de le faire. Tout d’abord, nous savons que nous sommes détestés et enviés par de nombreux détracteurs mais sachez que JAMAIS vous ne détruirez la Famille PSG. Depuis mon arrivée en 2013, j’ai côtoyé et grandi avec des joueurs de cultures diverses et n’ai jamais connu de différences ou de discriminations au sein de notre club. L’entité PSG possède des valeurs propres à elle-même et nous les a toujours transmises : Le RESPECT, l’HUMILITÉ et L’ENVIE et ce au quotidien. L’amour du maillot et de nos supporters est inattaquable et nul ne peut s’y opposer. S’en prendre aux jeunes et au club ne retirera pas les victoires acquises sur le terrain grâce a nos valeurs. #EnsembleNousSommesInvicibles 🔴🔵

A post shared by Adli Yacine (@adliyacine) on

Seule grande certitude, cette affaire est loin d’être terminée. On espère que l’enquête validera la version du PSG, avec un agissement de recruteurs sans la directive du club. Même si cela ne rend pas l’acte pardonnable, mais au moins le club ne serait pas condamnable. D’ici la fin de l’enquête, on invité à la prudence et à la patience.


Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG