Restez connectés avec nous
Edinson Cavani, un homme à part décrit par Romain Molina

Autour du PSG

Edinson Cavani, un homme à part décrit par Romain Molina

Le sport de haut niveau fait de ses meilleurs représentants de vraies stars mondiales. Cette poignée d’élus bénéficie de tous les avantages possibles que notre société peut offrir et le football ne déroge pas à la règle. Ensuite, chacun a sa manière propre de réagir face à cette notoriété et ce pouvoir financier hors du commun. Certains se prennent pour des légendes ou des dieux et finissent par demander une certaine dévotion à leur égard. D’autres, bien au contraire, et c’est tout à leur honneur, gardent les pieds sur Terre et mettent aux profits des plus démunis la chance qu’ils ont réussi à provoquer.

Le Paris Saint-Germain a vu, au travers de sa courte histoire, défiler de véritables stars du ballon rond. Aujourd’hui, dans une société de surmédiatisation et de consommation à outrance, ces icônes sportives gagnent et rapportent des millions à leurs clubs respectifs et évoluent dans des sphères très restreintes et élitistes, où tout leur est offert sur un plateau d’argent. De quoi faire exploser l’ego de certains.

Parmi les joueurs vedettes qui évoluent ou ont évolué au PSG, se trouve aujourd’hui un joueur qui détonne dans ce monde où l’argent est roi. Depuis qu’Edinson Cavani est devenu un serial buteur ultra régulier, les journalistes se sont enfin intéressés à la personne derrière le joueur et on découvre de plus en plus un exemple à suivre, un modèle de valeurs humaines et collectives qui sont plus que rafraîchissantes. Alors certes l’Uruguayen n’est pas à plaindre financièrement avec plus de 10 Millions d’euros annuels, mais il semble avoir su garder intacte son humilité.

Celui qui a évolué dans l’ombre du Z sur et en dehors des terrains dévoile actuellement une personnalité attachante et empathique, avec des anecdotes comme celles du mot « Humilité » dans les vestiaires, ou encore l’embauche d’un SDF. Romain Molina, auteur du livre El Matador, Cavani, a eu la chance d’approcher le joueur et de découvrir son mode de vie, sa maison sur le plateau de l’Aubrac, ses proches. Pour l’écrivain, il était important de comprendre la culture uruguayenne pour comprendre l’homme. Il s’est confié au site Four Four Two au sujet de son livre :

‘Quand tu gagnes 16 millions d’euros par an, ce n’est pas commun’

« Je vais te raconter une anecdote qui n’est pas dans le bouquin. Il a fait un shooting photo il y a quelques temps pour Hugo Boss, qui est partenaire du PSG. À la fin de la séance, Cavani demande la référence d’un costume qui lui plaît. Le photographe lui dit qu’il peut le prendre, un responsable de la marque le confirme. Mais Cavani refuse en expliquant qu’il gagne beaucoup d’argent et qu’il n’a pas besoin qu’on lui fasse un cadeau. 

Il voulait juste connaître la référence pour s’acheter le même modèle dans une boutique de la marque. Il a été en prendre deux et chez Hugo Boss, c’était la première fois qu’on voyait un joueur du PSG faire ça. Comme il lui arrive d’aller manger avec des employés du club. Et pas les têtes de gondole. Non, il parle avec les femmes de ménage, avec les intendants.

 Javier Pastore est d’ailleurs un peu pareil. Tu te rends compte que Cavani a passé un mois à Salto pendant ses vacances ? En plein hiver là-bas ! Il faisait 7 degrés et il s’y est rendu en bus régional. Six heures de route ! Quand tu gagnes 16 millions d’euros par an, ce n’est pas commun », a conclu Romain Molina.

Cavani est en passe de détrôner le suédois Zlatan Ibrahimovic comme meilleur buteur du club, il en est à 147 contre 156 pour l’ex-légende parisienne. Nul doute que sa personnalité saura aussi gagner le cœur des supporters, en espérant qu’il défende les couleurs du PSG et ses propres valeurs le plus longtemps possible.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG