Restez connectés avec nous
Edouard Au PSG, c'était bouché...Cavani me donnait des conseils tous les jours

Anciens

Edouard « Au PSG, c’était bouché…Cavani me donnait des conseils tous les jours »

Après un prêt d’une saison, Odsonne Edouard été vendu par le Paris Saint-Germain au Celtic Glasgow l’été dernier pour la somme de 10 millions d’euros. Le buteur de 20 ans s’est confié auprès de Onze Mondial, l’occasion de revenir notamment sur son choix de quitter le club parisien.

« J’avais besoin de repartir sur un nouveau projet, changer d’air. Pour moi, au PSG, c’était bouché. Il y avait de grands joueurs à mon poste. Comme je suis jeune, j’avais besoin d’un temps de jeu régulier et donc de trouver un nouveau point de chute.

« J’avais besoin de tester autre chose. »

 J’ai décidé de quitter le PSG pour donner un nouvel élan à ma jeune carrière. J’avais aussi besoin de quitter ma ville natale et mon environnement familial. J’avais besoin de tester autre chose.”, a expliqué Edouard.

Si on préfère toujours voir les Titis se battre et se faire une place à Paris, l’explication d’Edouard peut tout à fait s’écouter. Un joueur, assez logiquement, a envie de jouer. Et l’attaquant ne semblait pas être promis a beaucoup de temps sur le terrain à Paris. Il a eu une belle opportunité dans un club historique, il n’est pas illogique de la saisir. C’est un risque qu’il a décidé de prendre et qui lui réussit, tant mieux. Ce n’est pas toujours le cas. Edouard raconte aussi qu’Edinson Cavani (buteur parisien de 31 ans) l’a beaucoup aidé. Ce qui n’a pas été le cas de l’ancien parisien Zlatan Ibrahimovic (2012-2016).

« Qu’un grand attaquant comme lui ait pris le temps de me parler, ça m’a donné confiance en moi. »

“Quand j’étais au PSG, Edinson Cavani me donnait des conseils tous les jours. Qu’il s’agisse de mon sens de la position, de ma finition, voire de ma vitesse, il m’a beaucoup parlé. Qu’un grand attaquant comme lui ait pris le temps de me parler, ça m’a donné confiance en moi. Il était essentiellement responsable de mon nouveau statut d’attaquant et m’a donné confiance.

« J’étais un enfant et c’était tout. »

Ibrahimovic ?

Pendant mon passage au PSG, il y avait également Zlatan Ibrahimovic, mais il était différent. J’étais un enfant et c’était tout. Il ne parlait pas la même langue que moi, donc ce n’était pas facile à communiquer. De temps en temps, il me donnait quelques instructions à travers des pancartes, mais il n’y avait pas beaucoup d’échanges entre nous.“

On ne peut qu’applaudir le comportement de Cavani, qui n’a pas hésité à aider un jeune joueur. C’est un bon comportement qui montre son humilité et son sens du collectif. Et avec ses conseils, Edouard n’a pu qu’avoir une aide précieuse pour progresser. Un buteur du niveau du Matador est à écouter. Quant à Ibrahimovic, il n’a visiblement pas voulu faire cet effort. C’est dommage. Il l’a pourtant fait parfois avec des joueurs, mais il n’est pas du genre à s’ouvrir à tout le monde.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens