Restez connectés avec nous
Edouard Cissé serait surpris qu'on ne voie ni Motta ni Diarra contre le Real Madrid

Autour du PSG

Edouard Cissé serait « surpris qu’on ne voie ni Motta ni Diarra » contre le Real Madrid

Le rôle de sentinelle au Paris Saint-Germain continue d’alimenter les débats. Notamment parce que Giovani Lo Celso (21 ans) a été un peu en difficulté dans ce rôle contre le Real Madrid (3-1, 8e de finale aller de Ligue des Champions). Chose logique, puisqu’il est plutôt offensif/relayeur à la base. Mais Lassana Diarra (32 ans) avance dans son intégration et Thiago Motta (35 ans) est revenu de blessure. D’après l’ancien milieu parisien Edouard Cissé (1997-2007, sans compter quelques prêts), l’un des 2 sera sur le terrain pour le retour le 6 mars. Il s’explique dans Le Parisien.

« Ce sont deux sentinelles très différentes. Thiago Motta est très utile dans l’élaboration du jeu et la conservation. Lassana Diarra aussi orienter le jeu, mais il va être plus important dans l’impact. Pour les matchs de Ligue des champions, c’est ce qu’il faut, de la densité physique, un peu plus d’agressivité pour aller chercher le porteur. Je serais surpris qu’on ne voie ni Motta ni Diarra au retour, parce qu’en trois semaines, ils vont être prêts, sinon il y a un problème. »

Le PSG devrait pouvoir compter sur une vraie sentinelle contre le Real, reste à choisir laquelle.

Lo Celso peut dépanner en sentinelle en Ligue 1 quand le PSG domine, mais il en faut une de métier face à une plus grande adversité. C’est le cas contre le Real Madrid, qui a des armes pour mettre Paris en difficulté dans le pressing et sa construction d’actions. Diarra et Motta n’étaient pas prêts physiquement pour la grande intensité de la Ligue des Champions. Mais on peut espérer qu’ils auront pu monter en puissance d’ici au 6 mars.

Reste à voir lequel des 2 sera titulaire. Cela devrait dépendre des prochains matchs. Diarra est sans doute un peu plus physique, mais Motta connaît l’équipe parisienne par coeur et l’a bien montré avec son entrée en jeu contre Strasbourg samedi (5-2, 26e journée de Ligue 1). Alors que le milieu arrivé cet hiver doit encore travailler son intégration dans le jeu. La concurrence est lancée, tant mieux pour le PSG car il pourrait arriver au 6 mars avec 2 belles options, et donc 1 remplacement possible sans perdre trop en qualité.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG