Restez connectés avec nous
Euro 2016 - La France s'incline en finale face au Portugal après prolongations

Autour du PSG

Euro 2016 – La France s’incline en finale face au Portugal après prolongations

Ce soir au Stade de France, l’Equipe de France affrontait le Portugal en finale de l’Euro 2016. Une rencontre que les Bleus ont pensé pouvoir remporter pendant très longtemps, mais qui est finalement perdue face aux coéquipiers de Cristiano Ronaldo, sorti sur blessure en première mi-temps. Ce qui l’embêtera finalement assez peu, puisque son pays s’est imposé 0-1 après prolongations.

Après une première mi-temps globalement dominée par la France, bien qu’il y ait eu assez peu d’occasions et que le rythme ait été cassé par la blessure de Cristiano Ronaldo, la suite a été un peu plus équilibrée. Certes les Français ont eu un peu plus d’opportunités et se sont montrés plus précis la plupart du temps, mais le Portugal a su créer le danger aussi. Mais c’est finalement sur le score de 0-0 que l’arbitre siffle à la 93e minute. On peut garder comme souvenir douloureux la frappe de Gignac sur le poteau à quelques instants de la fin du temps réglementaire. A quelques centimètres près, la fête aurait pu être française.

On a pu sentir pendant les prolongations qu’il y avait beaucoup de fatigue dans les deux équipes, portées par quelques fulgurances et beaux mouvements. De quoi avoir quelques grosses occasions de chaque côté. Malheureusement, c’est le Portugal qui a su trouvé la faille sur une frappe de 25 mètres d’Eder (109e). La France a ensuite tenté de pousser, mais la précision à manquer face à une équipe très regroupée et combative.

Le Portugal n’est clairement pas l’équipe qui a été la plus belle à voir pendant la compétition. Mais elle a su ne jamais perdre et passer les tours les uns après les autres, avec plus de détermination que de style. Ce n’est pas un champion qui fait rêver, mais le plus important reste de soulever le trophée.

Un moment difficile pour les Bleus et Blaise Matuidi ainsi que tous les supporters français. Au moins, cette génération a montré des choses prometteuses et la plupart des joueurs seront encore là à la Coupe du Monde 2018 en Russie.

Côté parisien, on essaiera de se consoler en se disant que Pedro Miguel Pauleta, le 2e meilleur buteur et l’un des plus grands joueurs (y compris dans le comportement) de l’histoire du PSG, est lui heureux de voir son pays gagner le premier titre de son histoire.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG