Restez connectés avec nous
Exclu - Daniel Bravo Le PSG a le potentiel pour remporter la Ligue des Champions...c'est un rêve pour moi

Autour du PSG

Exclu – Daniel Bravo « Le PSG a le potentiel pour remporter la Ligue des Champions…c’est un rêve pour moi »

Dans 4 jours, le Paris Saint-Germain se déplacera pour affronter le Real Madrid au Santiago Bernabeu en 8e de finale aller de Ligue des Champions. Avant cela, les Parisiens seront à Toulouse cet après-midi (coup d’envoi à 17h) pour le compte de la 25e journée de Ligue 1. A quelques jours de la grande rencontre européenne avec un voyage en championnat à gérer, Daniel Bravo, l’ancien attaquant parisien (1989-1996) devenu consultant sportif sur beIN SPORTS, nous a accordé une interview. Celui qui sera mercredi à 20h45 en direct sur beIN SPORTS 1 (avec une prise d’antenne dès 19h avec Alexandre Ruiz, Robert Pires/Marcel Desailly en bord terrain, ainsi qu’Anne-Laure Bonnet) pour commenter la rencontre, est très confiant pour le PSG. (Photo : Panoramic).

Est-ce qu’on peut dire aujourd’hui que le PSG est favori ?

Non, moi ça ne me plait pas cette histoire. Comment on peut être favori face au double tenant du titre ? Cette équipe a gagné 3 fois la Ligue des Champions en 4 ans. En revanche, Paris peut éliminer le Real, c’est une certitude. C’est peut-être la bonne période pour le faire.

Paris n’a jamais été aussi fort que cette saison et arrive en étant prêt. Alors que l’on sent le Real un peu en difficulté, même s’ils ont retrouvé tous les joueurs. La machine est un peu grippée. On espère que Paris pourra en profiter. Sans être favori, mais en super positif. Maintenant, c’est le terrain qui décide.

« On s’en fout quand on est joueur. On veut gagner et se qualifier. »

Surtout que le Real Madrid peut oublier ces soucis nationaux en Europe…

Oui voilà, il faut être méfiant. On a commenté la finale la saison dernière. On pensait que ce serait serré, mais ils ont terrassé la Juve. Il faut respecter le Real Madrid. Il peut se transcender en oubliant ses problèmes, en étant uni. Il peut y avoir un niveau exceptionnel. Attention au terme de favori. Cela ne sert à rien et de toute façon je pense que les joueurs ne vont pas se poser cette question. On s’en fout quand on est joueur. On veut gagner et se qualifier.

L’essentiel sera le terrain, Bravo est très clair. Photo : Panoramic.

Vous avez connu ces semaines européennes en tant joueur, est-ce qu’on peut penser que le PSG pourra se concentrer sur Toulouse ?

On essaye toujours de se concentrer, malgré tout la tête est toujours au match important. On s’engage moins sur la rencontre avant parce qu’on a peur de se blesser. Alors ils vont sans doute éviter les contacts violents et les duels incertains. Cela peut équilibrer un peu les débats. Mais je pense que ce PSG est tellement au-dessus en Ligue 1 qu’il peut se permettre de jouer à 80% et gagner quand même. C’est normal de penser au Real, car c’est un des quelques matchs qu’il faut jouer à tout prix quand on est un joueur du PSG.

Justement, en tant que joueur on préfère rester au repos ou jouer pour être dans le rythme ?

On préfère jouer, parce que c’est bien de rester dans le rythme et avoir des sensations physiques et techniques avant ce genre de match. Mais on ne s’engage pas comme un fou. Ils seront juste plus prudents.

‘Avec Neymar, ce sont des armes fatales’

C’est aussi l’occasion pour certains de gagner leur place ou revenir en forme…

Cela rentre dans la gestion d’Emery, qui est bonne. Il fait beaucoup tourner et on a vu Di Maria profiter des absences en attaque pour se relancer. Il va même postuler pour une place de titulaire à Madrid.

Di Maria pourrait commencer à l’aller selon vous ?

Di Maria titulaire contre le Real ? C’est le grand débat du moment.

Oui je pense qu’il postule. Après, si Kylian Mbappé est bien certainement qu’il jouera. Avec Neymar ce sont des armes fatales. Le Real devra jouer un peu pour essayer de prendre l’avantage sur le match aller et je pense qu’il peut y avoir de l’espace. Avec de bonnes transitions offensives à jouer, il peut être très dangereux. Il peut aussi empêcher Marcelo de monter, ce qui enlève une arme aux Madrilènes.

Certains journalistes reparlent de Di Maria au milieu, c’est imaginable sur ce match ?

Je ne crois pas. Je trouve que le milieu est bien équilibré avec Rabiot et Verratti. Après, il y a eu Lo Celso en sentinelle, mais je pense que cela peut aussi être Lassana Diarra. Il a de l’expérience, il a même joué au Real Madrid. C’est bien d’avoir des joueurs qui n’ont pas d’appréhension avant le match.

Vous pensez que Lassana Diarra est prêt ? 

Je ne sais pas s’il est prêt vraiment. Pour moi, le plus prêt c’est Lo Celso. Maintenant, est-ce que Emery va prendre le risque alors qu’il est jeune. Il montre une telle maturité que je trouve que c’est celui qui mérite le plus de jouer, surtout qu’il est certainement plus en forme physiquement que Diarra et Motta.

Je pense que le trio Lo Celso, Rabiot et Verratti fonctionne très bien. C’est un milieu qui joue très bien au ballon et je pense que le PSG peut rivaliser ainsi avec Madrid. Ils apportent un impact que n’apporterait pas Di Maria. Il est très maladroit quand il s’agit de défendre, et c’est important aussi en Ligue des Champions. Je verrais bien ce milieu. Ils sont capables de prendre le dessus en jouant au ballon.

Il y a avait eu des inquiétudes après la défaite à Lyon sur le fait que le milieu puisse être dépassé à Madrid…

Je n’y crois pas moi. Honnêtement, j’ai vraiment confiance sur ce match-là. Quand je regarde l’équipe de Paris et celle du Real, je me dis qu’ils ont rien à envier aux Madrilènes dans chaque ligne. La seule question ce sera : est-ce que c’est un grand Paris ? Si le PSG sort un gros match, il peut gagner à Madrid. Il ne faudra pas jouer petits bras.

« Kurzawa je le trouve plus fort que Berchiche »

Même au poste d’arrière gauche ? 

Les latéraux du PSG amènent un questionnement.

Là, je pense que Kurzawa est capable de hisser son niveau de jeu. Je le trouve plus fort que Berchiche. Ils ont un peu les mêmes qualités, mais je pense que Kurzawa est plus utile défensivement car il est plus rapide et meilleur de la tête. S’il se fait violence, il peut bien défendre. J’attends de lui qu’il fasse un gros match. A la limite, je suis plus inquiet défensivement avec Daniel Alves à droite.

Il apporte moins de sécurité ? Certains veulent voir Meunier titulaire…

C’est à l’entraîneur de choisir. Il faut se dire une chose : sur son côté, Ronaldo y est très peu. C’est surtout Benzema qui vient et il y a les montées de Marcelo. C’est à celui qui jouera à droite et au milieu de venir fermer sur le côté pour aider. Que ce soir Alves ou Meunier, l’essentiel sera de ne pas défendre tout seul. Alves connaît très bien ces joueurs-là. C’est un plus de connaître les mouvements des joueurs.

Les années passées, le PSG a été éliminé avec des retours à l’extérieur, cette fois c’est au Parc. C’est une vraie différence pour les joueurs ?

C’est une différence si on fait un bon match à l’aller. Je me rappelle d’une année où on fait 1-1 là-bas et on fait 0-0 à domicile. Paris peut aller chercher la qualification à l’aller. Le match au Bernabeu peut être plus facile qu’au Parc.

‘Le Parc c’est magique. C’est ça l’avantage.’

Pourquoi ? 

Parce qu’il y aura plus d’espaces, parce que le Real va devoir se livrer. Je pense que Paris peut mettre une grosse option sur la qualification dès le match aller. J’ai le sentiment qu’ils auront des opportunités qu’il n’y aura pas forcément au Parc.

Mais si le match aller ne se passe pas très bien…

Chez soi, ce qui est mieux c’est le public. Le Parc c’est le Parc. On se souvient qu’à l’époque si on a terrassé le Real avec un scénario incroyable c’est parce qu’on a un public qui nous a porté jusqu’au bout, on ne sentait pas la fatigue. Le Parc c’est magique. C’est ça l’avantage.

Et quand tu es chez toi, tu as plus « confiance ». Tu es en terrain conquis. Mais le match peut être plus compliqué, cela peut être plus fermé. L’aller sera déterminant.

Cette qualification contre le Real justement reste un des meilleurs souvenirs de votre carrière ?

Le PSG/Real de 1993, un moment inoubliable comme on veut en revivre.

Bien sûr ! Ce n’est pas tous les jours que l’on élimine le Real Madrid, encore moins de cette manière-là. Après avoir perdu 3-1 là-bas, tout le monde nous disait éliminé. Mais on y cru et on l’a fait. Et il y a tout eu dans ce match avec la réduction du score et la tête d’Antoine Kombouaré. Des passionnés de foot se souviennent du match et reconnaissent que c’est un des plus beaux matchs européens du football français.

Ce PSG a le potentiel pour nous faire revivre de telles soirées ?

Oui, le talent est là. On croise les doigts parce qu’on sait qu’ils sont capables de choses énormes. On attend que ça. Je me dis qu’ils sont capables d’aller au bout cette saison.

Si le PSG perd en 8e de finale, on pourrait dire que le projet est en danger ou simplement qu’il faut être patient ?

Le problème c’est que lorsque l’on joue contre de tels adversaires, c’est difficile. Même si on a une superbe équipe, en face c’est le Real Madrid. Il y a de grands joueurs qui ont de l’expérience. Comment dire que c’est un échec d’être éliminé contre des joueurs qui ont gagné la compétition ?

Ce qui serait fort c’est justement de battre ces joueurs-là. Dans ce cas, le PSG enverrait un message fort à l’Europe en montrant qu’il est devenu un client potentiel pour la victoire finale. Ce serait asseoir sont nouveau statut. Il faut construire l’histoire.

Il ne faudrait tout de même pas perdre en quart juste après…

(rires) Oui bien sûr, mais c’est pareil, si le PSG tombe sur le Barça, et bien il faut refaire un exploit ! Paris est condamnée à le faire jusqu’au bout. Mais ils en ont les moyens, alors on a confiance.

‘On était jalousé, maltraité des fois, il faut s’y faire’

Mais on peut se douter que les médias en ferait un drame en cas de défaite. Vous trouvez que le traitement médiatique autour du PSG a changé depuis votre époque et ces dernières années ?

On a toujours été dur avec Paris. A mon époque on le disait déjà. Parce que c’est le club de la capitale, Canal+ était propriétaire. On était jalousé, maltraité des fois, il faut s’y faire. De nos jours, avec le gros potentiel et QSI qui a mis les moyens, cela fait que la jalousie et la méchanceté sont multipliées par 10.

Le PSG maltraité dans les médias ce n’est pas nouveau (crédit photo : Panoramic)

Mais je trouve ça un peu logique, même si c’est dur. Mais même moi on me dit que je suis dur des fois. Mais c’est parce que c’est ce PSG, on est obligé d’être exigeant avec les meilleurs. Je ne suis pas choqué de voir des observateurs très durs avec cette équipe. Elle a le potentiel pour remporter la Ligue des Champions cette saison. J’attends beaucoup de cette équipe et je suis à fond derrière car c’est un rêve pour moi de voir le PSG remporter la Ligue des Champions.

Est-ce qu’en tant que joueur on est gêné par la pression des médias ?

Evidemment que ça dérange un peu. Mais je ne suis pas sûr que les joueurs d’aujourd’hui y fassent très attention. J’ai l’impression qu’ils ont l’habitude. Ce sont des joueurs de très haut niveau, ils sont dans leur bulle. Le PSG protège aussi ses joueurs et le fait très bien. C’est un club de dimension mondiale et il est difficile d’atteindre les joueurs. Ils sont concentrés sur ce qu’ils font, pas sur ce qui se dit.

Un pronostic ?

Je ne sais pas…je vois Paris ne pas perdre un match et se qualifier. Je vais m’avancer…je vais dire 1-1 là-bas. Non, j’ai dit qu’ils peuvent gagner, donc 1-2 là-bas et 1-1 au retour.

J’aimerais revenir rapidement sur les critiques. Le public a sifflé Neymar l’autre jour, j’ai trouvé ça très dur. C’est vrai qu’en France on est sentimental, c’est le record de Cavani…mais Neymar fait un quadruplé et 2 passes décisives. Quand on a un tel joueur, il faut le choyer et montrer de l’amour.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG