Restez connectés avec nous
Exclu - Jonathan Johnson s'exprime sur PSG/Manchester United, Tuchel, Buffon et l'image de la Ligue 1 en Angleterre

Autour du PSG

Exclu – Jonathan Johnson s’exprime sur PSG/Manchester United, Tuchel, Buffon et l’image de la Ligue 1 en Angleterre

Ce mercredi soir au Parc des Princes (coup d’envoi à 21h, diffusion sur RMC Sport), le Paris Saint-Germain reçoit Manchester United en 8e de finale retour de la Ligue des Champions. A quelques heures de cette rencontre, Jonathan Johnson, journaliste anglais basé à Paris qui est correspondant pour ESPN afin de suivre le PSG et la Ligue 1, a répondu à plusieurs de nos questions. L’occasion de faire le tour du match tant attendu, mais aussi d’évoquer les progrès de l’équipe dernièrement. Que ce soit grâce au coach Thomas Tuchel ou à l’apport de joueurs de « caractère » comme Gianluigi Buffon (gardien de 41 ans). Aussi, il nous donne une explication de la mauvaise image de la Ligue 1 en Angleterre.

Vous êtes supporter de quelle équipe ce soir ?

Je ne suis pas fan de Manchester United. En fait, mon équipe c’est Aston Villa. C’est un autre monde ? Oui exactement…mais au moins on a gagné une Ligue des Champions (rires).

Comment sont vues les chances de Manchester en Angleterre ?

Manchester a un grand défi. Les supporters sont surtout réalistes. Mais il y a de l’espoir un genre de remontada. Avant les nombreuses blessures, ils étaient, comme la presse, un peu plus optimistes. Mais là, entre les blessures et l’avantage de Paris avec le 0-2 à l’aller, la plupart sont réalistes pour dire ce sera très difficile. Surtout au Parc des Princes, où le PSG est très fort.

C’est un peu ironique la situation des blessures, puisque tout le monde annonçait des problèmes pour Paris avec les absences de Cavani et Neymar…

Oui, mais à Old Trafford c’était la preuve, même si on avait déjà avec Naples, Liverpool et l’Etoile Rouge, que le PSG est en train de changer de mentalité. Thomas Tuchel a donné une nouvelle confiance dans ce groupe. Aujourd’hui, normalement, c’est très difficile de voir le PSG être éliminé. Paris est plus fort mentalement que les dernières années.

« C’est en grande partie grâce à Tuchel. »

On a un nouveau PSG avec Tuchel ?

 C'est le Monstro le plus confiant que l'on ait vu depuis son arrivée à Paris.

« C’est le Monstro le plus confiant que l’on ait vu depuis son arrivée à Paris. »

Bien sûr, depuis le départ de Zlatan Ibrahimovic le PSG était un peu faible mentalement. Mais avec Tuchel est l’arrivée de Buffon l’esprit du groupe a changé. Thiago Silva a beaucoup plus de confiance cette saison. C’est le Monstro le plus confiant que l’on ait vu depuis son arrivée à Paris. Avant, le PSG était parfois un peu trop arrogant en Europe. Comme contre Barcelone avant le retour il y a 2 ans et l’aller à Madrid la saison passée. Mais cette saison, le groupe parisien est plus sérieux.

C’est en grande partie grâce à Tuchel. Il a bien étudié le PSG de loin avant d’être choisi. Il a identifié la plus grande faiblesse de l’équipe. C’était la mentalité et il l’a changé. Aujourd’hui, on voit le résultat, c’est encore en train de se développer. Les derniers résultats en Ligue des Champions prouvent cette progression.

On a vu en effet une autre équipe entre le début de la Ligue des Champions et la phase de groupes.

Oui, bien sûr. C’est aussi une question de joueurs. L’équipe n’était pas idéal pour Tuchel, avec des absences, mais il a très bien fait les choses et a montré de grandes choses tactiquement. Marquinhos au milieu, c’est une touche de génie.

Peu de personnes y croyaient, mais c’est maintenant normal de le voir au milieu…

Oui et on s’attend à ce qu’il soit titulaire au milieu ce soir. S’il peut jouer comme à Old Trafford, ce sera une très bonne chose. Je suis fan de Paredes, mais dans ce genre de match il faut de l’alchimie entre les joueurs. C’est une bonne idée d’avoir Marquinhos au milieu avec la défense à 3 (Kehrer, Silva, Kimpembe).

« Avec des gens comme Buffon et Dani Alves qui prennent aussi des responsabilités, c’est un peu plus simple pour Silva de faire l’organisation. »

Thiago Silva avait été remis en question comme capitaine ces dernières années, mais on voit cette année que le souci était peut-être plutôt au niveau des coachs ?

L’arrivée de Tuchel a été une bonne nouvelle pour Silva. Emery n’était pas vraiment convaincu par lui et il y a eu le choc de le voir sur le banc contre le Real Madrid, avec Kimpembe à sa place. C’est un peu comme un nouveau début pour lui. A son âge, ce n’était pas évident avec un nouvel entraîneur. Surtout quand il aime beaucoup les jeunes, comme le cas de Tuchel. Ce peut être un peu bizarre de le voir avec Silva, Dani Alves et Buffon. Mais c’est aussi lié à la mentalité. Il sait que l’équipe a besoin de ces joueurs, de leur expérience et de leur caractère. Avec des gens comme Buffon et Dani Alves qui prennent aussi des responsabilités, c’est un peu plus simple pour Silva de faire l’organisation.

On peut trouver pire comme capitaine que Thiago Silva, mais j’avais le sentiment qu’il était fatigué il y a quelques années. Avec le Brésil aussi. C’est plus simple pour lui s’il n’est pas le seul capitaine sur le terrain. Cela marchait bien avec Zlatan, qui était un peu comme un capitaine. C’est un peu plus similaire aujourd’hui par rapport aux années avec Emery. Cavani a beaucoup de caractère et d’expérience, mais il n’est pas du genre à inspirer. Il est plus discret.

« Il a beaucoup apporté sur le terrain et en dehors. »

Manchester United/PSG - Buffon évoque l'équilibre des forces et Pogba qui doit "rester calme"

« Son expérience et caractère sont très importants pour le PSG. »

On parle justement beaucoup de l’apport de Tuchel, mais c’est aussi la première année de l’ère qatari que le PSG a un grand gardien, avec de l’expérience.

Franchement, je trouvais la situation des gardiens un peu compliquée. Je suis un grand fan d’Areola, mais j’ai beaucoup d’admiration pour Buffon et sa carrière. C’est un peu bizarre de le voir à Paris aujourd’hui au Parc des Princes avec le PSG. De le voir souvent comme ça, c’est fou. On s’habitue bien ? Oui (rires). Il a beaucoup apporté sur le terrain et en dehors. Ce n’est peut-être pas le plus grand Buffon, mais il est toujours très bon. Son expérience et caractère sont très importants pour le PSG. Avoir des champions comme lui ou Dani Alves, c’est très important pour Paris.

Maxwell n’était pas une grande star à Paris, mais son expérience faisait beaucoup de bien. Thiago Motta aussi. Il fallait les remplacer.

Areola peut grandir avec Buffon pour renforcer son caractère ?

Oui et c’est une très bonne chose qu’Areola voit Buffon comme une idole, c’est plus simple d’accepter de lui laisser de la place et de travailler avec lui. Le PSG aurait fait une grande erreur en laissant Areola partir. Ce le serait aussi l’été prochain. Buffon est excellent, mais on ne peut jamais être sûr qu’il sera encore en grande forme l’année prochaine à plus de 40 ans. Areola pourrait devenir le vrai numéro 1 du PSG. Mais il a toujours des choses à apprendre, il est relativement jeune. Il doit développer sa mentalité, sa concentration. Alors il peut devenir le numéro 1 indiscutable pour Paris. La hiérarchie marche pour l’instant.

« C’est plus une source de motivation que de peur. « 

Pour revenir à Manchester, on est obligé de penser un peu à la remontada. On peut dire qu’il n’y a pas à craindre de voir le PSG qui prend peur avec des joueurs comme Buffon, justement ?

Thomas Tuchel

« Cela a beaucoup changé avec Thomas Tuchel. »

Oui, c’est un peu plus facile à oublier aujourd’hui. Les joueurs ont changé depuis. Bien sûr, ils ont pu être marqués par ce match. Mais c’est plus une source de motivation que de peur. Je crois que Tuchel l’a utilisé pour changer les mentalités. Il a confronté ses joueurs avec cette peur afin de changer cela. C’est une bonne chose. Ce n’est pas la même situation, puisque le PSG sera cette fois à domicile pour le retour. Je crois que Paris a vraiment franchi un cap mentalement. On peut être confiant avant ce match mentalement. Et techniquement, il n’y a jamais eu de débat sur le fait que le PSG soit plus fort si on compare joueur par joueur. Sauf peut-être Pogba et De Gea.

Et à l’inverse, est-ce qu’on peut craindre que Paris soit trop confiant et qu’il soit surpris au début du match ?

Oui, mais cela dépend aussi de l’ambiance au Parc des Princes. Normalement, c’est le feu. Si les supporters n’étaient pas vraiment motivés, cela pour aider à avoir un peu de complaisance du côté du PSG. C’est le problème que l’on a vu des fois, avec un PSG un peu blasé dans les compétitions nationales. Mais cela a beaucoup changé avec Thomas Tuchel. J’ai confiance en l’ambiance pour ce soir. J’imagine qu’avec cela les joueurs sauront que c’est un très grand rendez-vous. Je vois le PSG avancer sans problème.

« Peut-être que si le PSG marque tôt, Manchester changera de priorité. »

Du côté de Manchester, est-ce qu’on peut imaginer qu’il y aura la tentation pour gérer avant d’affronter Arsenal le week-end prochain si le match ne tourne pas vite en leur faveur ?

C’est possible oui. On a vu à l’aller que pour le moment Tuchel a un niveau tactique plus élevé que Solskjaer. Je pense que ce sera une nouvelle leçon pour lui tactique. Il est très jeune dans sa carrière et il fait du bon boulot…Peut-être que si le PSG marque tôt, Manchester changera de priorité. J’imagine que c’est déjà en tête pour Solskjaer après avoir perdu 2-0 à domicile.

En parlant de la jeune carrière de Solskjaer, est-ce qu’on ne peut pas finalement penser qu’il aurait été mieux que Mourinho reste en poste pour Manchester pour profiter de son expérience ?

C’est difficile de savoir exactement. Mais je pense que si Mourinho était toujours là, alors ce serait plus facile pour Paris. Bien sûr, il a de l’expérience, mais c’était une question de sentiment des joueurs. Ils en avaient marre de lui et la situation était toxique. C’est pour cela qu’il a été viré même si cela coûtait beaucoup d’argent. Oui, contre une équipe de Mourinho avec les joueurs investis dans sa vision c’est difficile de gagner, mais c’était vraiment nécessaire qu’il parte. Solskjaer était le bon choix en décembre. Il a montré qu’il a le potentiel d’être un bon entraîneur.

« Le problème de culture, ou manque de culture footballistique, ne va pas changer. »

La Ligue 1 est souvent mal vue en Angleterre, avec le surnom de « Farmers League » (championnat des paysans). Une victoire du PSG peut changer les choses ?

Oui et non. Paris peut gagner un peu de respect en gagnant les deux matchs. Mais le problème du manque de respect pour la Ligue 1 va rester. Le problème de culture, ou manque de culture footballistique, ne va pas changer. Les Anglais pensent que la Premier League est le meilleur championnat alors il n’y a pas besoin de regarder les autres. Sauf peut-être la Liga. La Ligue 1, la Bundesliga, la Serie A…ils n’ont pas le même respect. Le PSG est en train de gagner plus d’audience sur le marché anglophone, mais ce n’est pas la même chose que d’avoir le respect. Ce sera très difficile de changer la mentalité.

« Un peu de positivité pourrait changer les choses et aider à avoir du respect. « 

Et si Rennes bat Arsenal en Europa League ?

Oui…mais ce sera toujours difficile (rires). Ce serait génial si Rennes peut faire quelque chose, je crois que c’est possible. Mais, malheureusement ce sera un souci d’effectif et pas seulement

le onze titulaire. Il faut réussir à être performant en championnat et en Europe. Mais même si Rennes y arrive, ce ne sera pas assez pour changer l’avis de beaucoup de gens. C’est vraiment une question de manque de culture. Il y a une part d’ignorance.

« Mais c’est aussi nécessaire pour les Français, notamment les journalistes, d’être moins négatifs sur la Ligue 1. »

D’après vous, qu’est-ce qu’il faudrait pour que la Ligue 1 s’impose ?

Gagner une compétition européenne serait la seule manière de les convaincre (rires).

Pourtant, les clubs anglais n’ont pas gagné dernièrement…

Oui, mais le souci c’est que même en France la Premier League est placé plus haut. Si le PSG et Rennes gagnent les compétitions, cela peut changer les choses. Mais c’est aussi nécessaire pour les Français, notamment les journalistes, d’être moins négatifs sur la Ligue 1. Un peu de positivité pourrait changer les choses et aider à avoir du respect. C’est difficile d’en gagner quand beaucoup de Français parlent mal du championnat de France.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG