Restez connectés avec nous

Autour du PSG

FIFA : la vidéo sur la ligne de but approuvée

Après de longues semaines de réflexion, la FIFA a pris la décision d’implanter la vidéo sur la ligne de but.

Michel Platini, contre l’utilisation de la vidéo dans le football, va finalement devoir s’y faire. L’IFAB (International Football Association Board), l’instance qui détermine et fait évoluer les règles du football, a décidé ce jeudi d’implanter la vidéo pour la première fois dans l’histoire du football. Une caméra ultra-précise haute-technologie (Hawk-Eye ou GoalRel) sera placée dans les buts afin de déterminer si oui ou non, le ballon a franchi entièrement la ligne.

Cette technologie pourrait être utilisée pour la première fois au Mondial des Clubs en décembre prochain au Japon, lors de la Coupe des Confédérations 2013 et enfin lors de la Coupe du Monde 2014 au Brésil. Des premiers tests pourraient même être effectués avant la fin de la prochaine saison de Premier League. Ensuite, la FIFA devra trouver un accord avec les organisateurs des différentes compétitions (la LFP pour la Ligue 1, par exemple) pour implanter la vidéo de manière universelle. A noter que la FIFA a également validé la présence des deux arbitres assistants supplémentaires derrière les buts.

Voici quelques précisions sur les deux technologies retenues par la FIFA, le Hawk-Eye et le GoalRef :

Le système GoalRef, technologie du champ magnétique : 
Le système GoalRef produit l’équivalent d’un rideau lumineux en termes de radiofréquence. De faibles champs magnétiques sont créés autour des buts. Dès que le ballon, qui lui est équipé d’une bobine électronique compacte, franchit totalement la ligne, une faible modification du champ magnétique est détectée, ce qui permet d’établir avec exactitude la position du ballon. S’il y a but, un signal visuel et une vibration sont envoyés par radiofréquence sur la montre des officiels de match, le tout dans un délai d’une seconde.

Le système Hawk-Eye, technologie des caméras placées sur la ligne de but : Le système Hawk-Eye utilise six à huit caméras à vitesse rapide placées à différentes extrémités du terrain pour calculer la position exacte du ballon. Les données des caméras sont ensuite transférées vers un logiciel vidéo. À partir de ces données, le système génère une image graphique (3D) de la trajectoire du ballon. Les officiels de match savent alors en l’espace d’une seconde si le ballon a oui ou non franchi la ligne de but.

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG