Autour du PSG

France Football « Neymar, verser des larmes en public a quelque chose de touchant, mais cela n’aide pas à gagner des trophées

Publie le 14/11/2017 a 11:00



  • Vendredi dernier, Neymar était en conférence de presse avec Tite, sélectionneur du Brésil. L’occasion pour l’attaquant de 25 ans du Paris Saint-Germain de répondre aux critiques et rumeur,  en plus la défense de Tite. Le joueur a quitté cette conférence de presse en versant quelques, ce qui a été commenté par France Football ce mardi.

    « Au milieu de formules visant à convaincre de son bonheur de jouer au PSG, il a eu cette phrase qui dit à la fois sa lucidité et sa fragilité. ‘Je suis un garçon de 25 ans qui a encore beaucoup à apprendre dans le football.’

    Tout Neymar qu’il est, il doit se faire à son nouveau cadre de travail. Depuis son arrivée à Paris, il a, par exemple, découvert que le clasico à la française pouvait être aussi bouillant que celui qu’il a connu en Espagne, que les pelouses de L1 étaient taillées à la tête du client, que les arbitres ne passaient rien aux stars et que le Parc des Princes adorait Edinson Cavani. Autant de paramètres qu’il doit intégrer.

     Un Neymar à son meilleur, c’est aussi un Neymar plus fort dans sa tête et imperméable à toutes formes de pression.’

    Après avoir tiré tout le club vers le haut sur son nom, il lui reviendra de hisser l’équipe vers les sommets sur son talent. Un Neymar à son meilleur, c’est aussi un Neymar plus fort dans sa tête et imperméable à toutes formes de pression. Verser des larmes en public a quelque chose de touchant, mais cela n’aide pas à gagner des trophées. Son capitaine au PSG pourra le lui confirmer. »

    Il est assez logique que Neymar ait besoin d’un temps d’adaptation après son transfert, même s’il pensait peut-être que ce serait plus rapide et simple. Il s’agit d’apprendre à connaître ses coéquipiers, la vie de son club, l’attitude des adversaires, le traitement médiatique, une nouvelle langue, etc. Rien de simple. Laissons lui un peu de temps.

    Cependant, Neymar a déjà pu remarquer que la presse française n’est pas des plus patientes ou délicates. Il a suffi de quelques mauvais matchs pour que les critiques tombent et les rumeurs s’accumulent. Peut-être que les larmes ne remportent pas de trophée, mais cela peut faire du bien de les laisser sortir. On aurait pu espérer que certains journaux, dont L’Équipe, se remettrait un peu en question, mais on a pu voir que ce ne sera pas le cas pour ce dernier.

    De toute façon, Neymar réussit des débuts intéressants et il va apprendre de mieux en mieux à jouer avec l’équipe parisienne. Il est sans doute assez fort pour passer ce temps d’adaptation et enchaîner les grandes performances. Les médias oublieront alors problablement leurs doutes et rumeurs.

    Publie le 14/11/2017 a 11:00

    France Football « Neymar, verser des larmes en public a quelque chose de touchant, mais cela n’aide pas à gagner des trophées

    Vendredi dernier, Neymar était en conférence de presse avec Tite, sélectionneur du Brésil. L’occasion pour l’attaquant de 25 ans du Paris Saint-Germain de répondre aux critiques et rumeur,  en plus la défense de Tite. Le joueur a quitté cette conférence de presse en versant quelques, ce qui a été commenté par France Football ce mardi.

    « Au milieu de formules visant à convaincre de son bonheur de jouer au PSG, il a eu cette phrase qui dit à la fois sa lucidité et sa fragilité. ‘Je suis un garçon de 25 ans qui a encore beaucoup à apprendre dans le football.’

    Tout Neymar qu’il est, il doit se faire à son nouveau cadre de travail. Depuis son arrivée à Paris, il a, par exemple, découvert que le clasico à la française pouvait être aussi bouillant que celui qu’il a connu en Espagne, que les pelouses de L1 étaient taillées à la tête du client, que les arbitres ne passaient rien aux stars et que le Parc des Princes adorait Edinson Cavani. Autant de paramètres qu’il doit intégrer.

     Un Neymar à son meilleur, c’est aussi un Neymar plus fort dans sa tête et imperméable à toutes formes de pression.’

    Après avoir tiré tout le club vers le haut sur son nom, il lui reviendra de hisser l’équipe vers les sommets sur son talent. Un Neymar à son meilleur, c’est aussi un Neymar plus fort dans sa tête et imperméable à toutes formes de pression. Verser des larmes en public a quelque chose de touchant, mais cela n’aide pas à gagner des trophées. Son capitaine au PSG pourra le lui confirmer. »

    Il est assez logique que Neymar ait besoin d’un temps d’adaptation après son transfert, même s’il pensait peut-être que ce serait plus rapide et simple. Il s’agit d’apprendre à connaître ses coéquipiers, la vie de son club, l’attitude des adversaires, le traitement médiatique, une nouvelle langue, etc. Rien de simple. Laissons lui un peu de temps.

    Cependant, Neymar a déjà pu remarquer que la presse française n’est pas des plus patientes ou délicates. Il a suffi de quelques mauvais matchs pour que les critiques tombent et les rumeurs s’accumulent. Peut-être que les larmes ne remportent pas de trophée, mais cela peut faire du bien de les laisser sortir. On aurait pu espérer que certains journaux, dont L’Équipe, se remettrait un peu en question, mais on a pu voir que ce ne sera pas le cas pour ce dernier.

    De toute façon, Neymar réussit des débuts intéressants et il va apprendre de mieux en mieux à jouer avec l’équipe parisienne. Il est sans doute assez fort pour passer ce temps d’adaptation et enchaîner les grandes performances. Les médias oublieront alors problablement leurs doutes et rumeurs.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • blackbear

      Il a toujours été émotif mais, ça l’a jamais empêché de briller sur le terrain et d’agrandir son palmarès.

    • PSG13100

      Quelle histoire! He he…

    • FlgCorp IronKeisyWear

      Mouais de vrais connards

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Laurent blanc ancien entraîneur PSG

    Real Madrid/PSG – Blanc « Ce sera un grand match. J’attends du grand football »

    Anciens

    L’ancien entraîneur du Paris Saint-Germain, Laurent Blanc (2013-2016) a évoqué auprès de l’agence de presse espagnole ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Di Meco "Un triplé ou un quadruplé hier n’aurait rien changé pour lui""
    5 hours ago
    Erwin Kouassia mis à jour un post"PSG/Dijon - Meunier "Neymar s’est baladé aujourd’hui""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Katoto proche d'une prolongation de 4 ans au PSG, annonce Loïc Tanzi

    Katoto proche d’une prolongation de 4 ans au PSG, annonce Loïc Tanzi

    Actu Féminin

    Marie-Antoinette Katoto, attaquante de 19 ans du Paris Saint-Germain, fait partie des grands espoirs à son ...

    Vidéos PSG

    France Football « Neymar, verser des larmes en public a quelque chose de touchant, mais cela n’aide pas à gagner des trophées

    <Autour du PSG

    Vendredi dernier, Neymar était en conférence de presse avec Tite, sélectionneur du Brésil. L’occasion pour l’attaquant de 25 ans du Paris Saint-Germain de répondre aux critiques et rumeur,  en plus la défense de Tite. Le joueur a quitté cette conférence de presse en versant quelques, ce qui a été commenté par France Football ce mardi.

    « Au milieu de formules visant à convaincre de son bonheur de jouer au PSG, il a eu cette phrase qui dit à la fois sa lucidité et sa fragilité. ‘Je suis un garçon de 25 ans qui a encore beaucoup à apprendre dans le football.’

    Tout Neymar qu’il est, il doit se faire à son nouveau cadre de travail. Depuis son arrivée à Paris, il a, par exemple, découvert que le clasico à la française pouvait être aussi bouillant que celui qu’il a connu en Espagne, que les pelouses de L1 étaient taillées à la tête du client, que les arbitres ne passaient rien aux stars et que le Parc des Princes adorait Edinson Cavani. Autant de paramètres qu’il doit intégrer.

     Un Neymar à son meilleur, c’est aussi un Neymar plus fort dans sa tête et imperméable à toutes formes de pression.’

    Après avoir tiré tout le club vers le haut sur son nom, il lui reviendra de hisser l’équipe vers les sommets sur son talent. Un Neymar à son meilleur, c’est aussi un Neymar plus fort dans sa tête et imperméable à toutes formes de pression. Verser des larmes en public a quelque chose de touchant, mais cela n’aide pas à gagner des trophées. Son capitaine au PSG pourra le lui confirmer. »

    Il est assez logique que Neymar ait besoin d’un temps d’adaptation après son transfert, même s’il pensait peut-être que ce serait plus rapide et simple. Il s’agit d’apprendre à connaître ses coéquipiers, la vie de son club, l’attitude des adversaires, le traitement médiatique, une nouvelle langue, etc. Rien de simple. Laissons lui un peu de temps.

    Cependant, Neymar a déjà pu remarquer que la presse française n’est pas des plus patientes ou délicates. Il a suffi de quelques mauvais matchs pour que les critiques tombent et les rumeurs s’accumulent. Peut-être que les larmes ne remportent pas de trophée, mais cela peut faire du bien de les laisser sortir. On aurait pu espérer que certains journaux, dont L’Équipe, se remettrait un peu en question, mais on a pu voir que ce ne sera pas le cas pour ce dernier.

    De toute façon, Neymar réussit des débuts intéressants et il va apprendre de mieux en mieux à jouer avec l’équipe parisienne. Il est sans doute assez fort pour passer ce temps d’adaptation et enchaîner les grandes performances. Les médias oublieront alors problablement leurs doutes et rumeurs.

    By
    @https://twitter.com/BottemanneNicol
    OTER ?>