Restez connectés avec nous
Galatasaray/PSG - Les tops et flops de la victoire pleine de détermination des Parisiens.

Autour du PSG

Galatasaray/PSG – Les tops et flops de la victoire pleine de détermination des Parisiens.

Le Paris Saint-Germain enchaîne ! Pour la 2ème journée de Ligue des Champions, les Rouge et Bleu se déplaçaient sur la pelouse de Galatasaray avec pour objectif de confirmer leur très belle performance face au Real Madrid (3-0, 1ere journée). Et c’est chose faite, puisque les hommes de Thomas Tuchel se sont imposé 1-0 avec le 1er but de Mauro Icardi (attaquant de 26 ans) sous ses nouvelles couleurs. Solides et sérieux, les coéquipiers de Thiago Silva (défenseur central et capitaine de 35 ans) gardent la tête de ce groupe et se détachent des autres équipes dont le Real, qui a été accroché par le Club Bruges (2-2). Retour sur cette victoire dans l’ambiance hostile du Turk Telekom Stadyumu avec les tops et flops coté parisien.

Les Tops.

La paire Thiago Silva – Presnel Kimpembe.

Quels mot pourraient qualifier la performance des 2 défenseurs ? Courage ? Sérénité ? C’est un minimum. Les numéros 2 et 3 ont réalisé un match énorme. Forts dans les duels et sûrs de leur force durant tout le match, ils ont rassuré leurs coéquipiers. Les attaquants des Cimbom (surnom donné aux joueurs de Galatasaray) Radamel Falcao et Ryan Babel n’ont pas pu se mettre en évidence dans ce match. Ils ont été muselés par le Brésilien et le Français dans tout les domaines. C’est une performance encourageante en vue de la suite de la compétition où il faudra répéter ce genre de match.

Juan Bernat, l’homme des matchs européens.

Décidément, l’Espagnol est souvent à la hauteur dans les matchs de Coupe d’Europe. Positionné en tant que piston gauche dans une défense à 4/5 face au système turc un peu particulier, le latéral gauche a activé le mode « combat tout en étant technique ». Dynamique et précieux balle au pied, il a livré un match très intéressant sur le plan offensif mais aussi défensif. L’ex-joueur du Bayern Munich montre à chacune de ses sorties européennes qu’il est un joueur important de l’effectif et qu’il faudra compter sur lui cette saison. C’est un guerrier talentueux !

Thomas Meunier, la surprise.

Nombreux seront surpris de le voir dans les tops de ce match, mais le latéral belge a rendu une copie plutôt satisfaisante. Il faut dire que le numéro 12 parisien a évolué dans son dispositif préférentiel à savoir piston droit dans une défense à 4/5 (Marquinhos ne descendant pas tout à fait aussi bas que dans une défense à 3, mais il n’était pas vraiment un milieu non plus). Généreux dans les efforts, et pas mauvais dans l’utilisation du ballon,  il a joué avec simplicité et sérieux face aux turcs. Il faut qu’il continue dans cette voie pour retrouver un rôle de titulaire au PSG en étant utile dans une belle campagne européenne.

Mauro Icardi, le buteur.

1 frappe, 1 but. Voila ce qu’on demande à un attaquant : être efficace et clinique. L’argentin permet à son équipe de rentrer en France avec les 3 points. S’il n’est pas encore à 100% de ses moyens, le numéro 18 parisien va monter petit à petit en puissance. Intéressant dans certaines situations dos au but, l’ex-intériste n’a rien lâché et s’est vu récompensé peu avant l’heure de jeu sur une passe de Pablo Sarabia. Ce but va lui va un grand bien et son histoire avec le PSG se lance vraiment. Même s’il doit encore monter en puissance. Et son but n’a rien d’impressionnant, mais il y a un élément essentiel pour un buteur : il est là où il faut.

Les Flops.

Angel Di Maria, le manque d’efficacité.

Oui, c’est bien dans les flops que se situe Di Maria. Sévère ? Peut-être. Mais l’international argentin aurait pu, voire aurait dû, mieux faire hier soir. Même s’il a été percutant sur le flanc de l’attaque, le gaucher a raté quelques occasions franches et aurait pu servir 1 ou 2 fois son compatriote Icardi s’il avait levé la tête. Comme l’a dit Thomas Tuchel après la rencontre, il aurait dû finir avec 1 ou 2 buts. Ce n’est pas la première fois que Di Maria oublie de servir ses partenaires. Attention, cela pourrait coûter cher certains soirs.

Pablo Sarabia, le manque de confiance acte II.

Malgré sa passe décisive pour Mauro Icardi, l’Espagnol n’a pas convaincu face aux Turcs. Comme face aux Girondins de Bordeaux ce weekend, Pablo Sarabia a semblé dans le dur. Le nouveau numéro 19 parisien a du mal à faire des différences sur les offensives des Franciliens et a un peu de déchet technique. Cependant, l’international espagnol se bat sur les ballons et soulage ses coéquipiers avec son replacement défensif. Mais on peut attendre plus de sa part. Espérons que sa passe décisive sur une très belle action lui fera du bien.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG