Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Gameiro, Menez, Pastore, le trio gagnant

Gameiro, Menez, Pastore… trois recrues essentielles du mercato d’été se partagent le haut du classement ! S’il restait encore quelques pessimistes quant au recrutement effectué, les statistiques parlent d’elles-mêmes.

CL

Joueur

Total

Buts (L1-EL)

Passes (L1-EL)

Matchs joués (L1-EL)

1

Gameiro

4

4 (3-1)

0

6 (4-2)

2

Menez

4

2 (1-1)

2 (2-0)

6 (4-2)

3

Pastore

4

0

4 (2-2)

4 (2-2)

4

Nene

2

2 (1-1)

0

4 (3-1)

5

Erding

2

1 (1-0)

1 (1-0)

2 (2-0)

6

Bahebeck

1

1 (0-1)

0

4 (3-1)

7

Ceara

1

1 (0-1)

0

5 (3-2)

 

1/ Gameiro : le potentiel d’un futur très grand

Meilleur buteur parisien depuis le début de saison, Kévin Gameiro n’a pas mis longtemps à s’adapter à l’équipe parisienne. Souvent dans le bon tempo, il réalise un nombre incalculable d’appels de balle, et possède l’atout majeur d’un grand attaquant, une capacité de finition bien au-dessus du lot. Son 1er but, contre Rennes, était placé à la perfection. Si son deuxième est anecdotique, les 3e et 4e sont deux chefs d’œuvre de ballons piqués, signes d’un sang froid remarquable. Enfin, sa complicité avec Menez et Pastore est déjà visible, et nul doute que lorsque ceux-ci auront pris leurs marques, l’attaque parisienne devrait avoir encore plus fière allure, sachant que Nenê et Chantôme peuvent aussi délivrer de beaux caviars.

2/ Menez, l’irrégulier efficace

On attend toujours beaucoup de Menez, promis depuis son plus jeune âge à une belle carrière (il fut champion d’Europe des moins de 17 ans). Si son talent est indéniable, il est vrai qu’il peut parfois agacer par ses pertes de balle et sa nonchalance, mais force est de constater qu’il est souvent dans les bons coups du club de la capitale. Avec lui, c’est un peu « tout ou rien »! Mais quand il accélère et que la réussite est avec lui, il est capable du meilleur. Sa marge de progression est encore importante, mais le PSG peut être satisfait de compter dans ses rangs un ailier de son calibre.  Un joueur irrégulier aussi décisif, plus d’un club en rêverait. Les sifflets qu’on a pu entendre à son égard sont en tout cas bien injustifiés.

3/ Pastore, évidemment

Recruté pour une fortune, Javier Pastore fut à juste titre l’une des principales attractions du monde du ballon rond cet été. Si les comparaisons avec Messi sont encore largement prématurées, il semble clairement doté d’une technique digne des plus grands. Talonnades et passes en profondeur millimétrées, petits ponts, dribbles rapides, élégance… à 22 ans, c’est déjà beaucoup. Il ne lui reste plus qu’à inscrire son 1er but sous ses nouvelles couleurs, qui ne devrait plus trop tarder étant donné sa capacité à se mettre en position de tir.

En bref, les recrues de l’été se sont illustrées au mois d’août, et confirment un recrutement intelligent rendu possible par l’arrivée des Qataris puis de Leonardo. Nenê, en tête du classement final la saison dernière, réalise un début d’exercice 2011/2012 toutefois honnête. Enfin, Erding a le mérite d’avoir inscrit un but et une passe décisive en seulement deux matchs.

Sirigu-Douchez, ça promet

CL

Joueur

Matches joués (L1-EL)

V

N

D

Buts pris (L1-EL)

Buts pris/match

% de victoires

1

Sirigu

5 (4-1)

3

1

1

4 (4-0)

0,8

60%

2

Douchez

1 (0-1)

1

0

0

0

0

100%

Alors que Nicolas Douchez avait été recruté dès les premiers jours du mercato et semblait promis à une place de titulaire, l’arrivée express de Salvatore Sirigu combinée à la blessure de Douchez a changé la donne. Auteur d’un début de saison prometteur, le gardien international italien (n°3) a pris l’avantage et l’ex-gardien rennais devra se contenter de matchs de coupe tant que Sirigu assure. Même s’il peut encore progresser, notamment dans les sorties aériennes, Sirigu a rassuré un public parisien qui peut désormais respirer : Paris possède deux gardiens dignes de ce nom.

Rendez-vous après Paris-Brest pour un nouveau point sur ces deux classements.

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG