Autour du PSG

Gameiro, Menez, Pastore, le trio gagnant

Publie le 09/09/2011 a 09:00



  • Gameiro, Menez, Pastore… trois recrues essentielles du mercato d’été se partagent le haut du classement ! S’il restait encore quelques pessimistes quant au recrutement effectué, les statistiques parlent d’elles-mêmes.

    CL

    Joueur

    Total

    Buts (L1-EL)

    Passes (L1-EL)

    Matchs joués (L1-EL)

    1

    Gameiro

    4

    4 (3-1)

    0

    6 (4-2)

    2

    Menez

    4

    2 (1-1)

    2 (2-0)

    6 (4-2)

    3

    Pastore

    4

    0

    4 (2-2)

    4 (2-2)

    4

    Nene

    2

    2 (1-1)

    0

    4 (3-1)

    5

    Erding

    2

    1 (1-0)

    1 (1-0)

    2 (2-0)

    6

    Bahebeck

    1

    1 (0-1)

    0

    4 (3-1)

    7

    Ceara

    1

    1 (0-1)

    0

    5 (3-2)

     

    1/ Gameiro : le potentiel d’un futur très grand

    Meilleur buteur parisien depuis le début de saison, Kévin Gameiro n’a pas mis longtemps à s’adapter à l’équipe parisienne. Souvent dans le bon tempo, il réalise un nombre incalculable d’appels de balle, et possède l’atout majeur d’un grand attaquant, une capacité de finition bien au-dessus du lot. Son 1er but, contre Rennes, était placé à la perfection. Si son deuxième est anecdotique, les 3e et 4e sont deux chefs d’œuvre de ballons piqués, signes d’un sang froid remarquable. Enfin, sa complicité avec Menez et Pastore est déjà visible, et nul doute que lorsque ceux-ci auront pris leurs marques, l’attaque parisienne devrait avoir encore plus fière allure, sachant que Nenê et Chantôme peuvent aussi délivrer de beaux caviars.

    2/ Menez, l’irrégulier efficace

    On attend toujours beaucoup de Menez, promis depuis son plus jeune âge à une belle carrière (il fut champion d’Europe des moins de 17 ans). Si son talent est indéniable, il est vrai qu’il peut parfois agacer par ses pertes de balle et sa nonchalance, mais force est de constater qu’il est souvent dans les bons coups du club de la capitale. Avec lui, c’est un peu « tout ou rien »! Mais quand il accélère et que la réussite est avec lui, il est capable du meilleur. Sa marge de progression est encore importante, mais le PSG peut être satisfait de compter dans ses rangs un ailier de son calibre.  Un joueur irrégulier aussi décisif, plus d’un club en rêverait. Les sifflets qu’on a pu entendre à son égard sont en tout cas bien injustifiés.

    3/ Pastore, évidemment

    Recruté pour une fortune, Javier Pastore fut à juste titre l’une des principales attractions du monde du ballon rond cet été. Si les comparaisons avec Messi sont encore largement prématurées, il semble clairement doté d’une technique digne des plus grands. Talonnades et passes en profondeur millimétrées, petits ponts, dribbles rapides, élégance… à 22 ans, c’est déjà beaucoup. Il ne lui reste plus qu’à inscrire son 1er but sous ses nouvelles couleurs, qui ne devrait plus trop tarder étant donné sa capacité à se mettre en position de tir.

    En bref, les recrues de l’été se sont illustrées au mois d’août, et confirment un recrutement intelligent rendu possible par l’arrivée des Qataris puis de Leonardo. Nenê, en tête du classement final la saison dernière, réalise un début d’exercice 2011/2012 toutefois honnête. Enfin, Erding a le mérite d’avoir inscrit un but et une passe décisive en seulement deux matchs.

    Sirigu-Douchez, ça promet

    CL

    Joueur

    Matches joués (L1-EL)

    V

    N

    D

    Buts pris (L1-EL)

    Buts pris/match

    % de victoires

    1

    Sirigu

    5 (4-1)

    3

    1

    1

    4 (4-0)

    0,8

    60%

    2

    Douchez

    1 (0-1)

    1

    0

    0

    0

    0

    100%

    Alors que Nicolas Douchez avait été recruté dès les premiers jours du mercato et semblait promis à une place de titulaire, l’arrivée express de Salvatore Sirigu combinée à la blessure de Douchez a changé la donne. Auteur d’un début de saison prometteur, le gardien international italien (n°3) a pris l’avantage et l’ex-gardien rennais devra se contenter de matchs de coupe tant que Sirigu assure. Même s’il peut encore progresser, notamment dans les sorties aériennes, Sirigu a rassuré un public parisien qui peut désormais respirer : Paris possède deux gardiens dignes de ce nom.

    Rendez-vous après Paris-Brest pour un nouveau point sur ces deux classements.

    Publie le 09/09/2011 a 09:00

    Gameiro, Menez, Pastore, le trio gagnant

    Gameiro, Menez, Pastore… trois recrues essentielles du mercato d’été se partagent le haut du classement ! S’il restait encore quelques pessimistes quant au recrutement effectué, les statistiques parlent d’elles-mêmes.

    CL

    Joueur

    Total

    Buts (L1-EL)

    Passes (L1-EL)

    Matchs joués (L1-EL)

    1

    Gameiro

    4

    4 (3-1)

    0

    6 (4-2)

    2

    Menez

    4

    2 (1-1)

    2 (2-0)

    6 (4-2)

    3

    Pastore

    4

    0

    4 (2-2)

    4 (2-2)

    4

    Nene

    2

    2 (1-1)

    0

    4 (3-1)

    5

    Erding

    2

    1 (1-0)

    1 (1-0)

    2 (2-0)

    6

    Bahebeck

    1

    1 (0-1)

    0

    4 (3-1)

    7

    Ceara

    1

    1 (0-1)

    0

    5 (3-2)

     

    1/ Gameiro : le potentiel d’un futur très grand

    Meilleur buteur parisien depuis le début de saison, Kévin Gameiro n’a pas mis longtemps à s’adapter à l’équipe parisienne. Souvent dans le bon tempo, il réalise un nombre incalculable d’appels de balle, et possède l’atout majeur d’un grand attaquant, une capacité de finition bien au-dessus du lot. Son 1er but, contre Rennes, était placé à la perfection. Si son deuxième est anecdotique, les 3e et 4e sont deux chefs d’œuvre de ballons piqués, signes d’un sang froid remarquable. Enfin, sa complicité avec Menez et Pastore est déjà visible, et nul doute que lorsque ceux-ci auront pris leurs marques, l’attaque parisienne devrait avoir encore plus fière allure, sachant que Nenê et Chantôme peuvent aussi délivrer de beaux caviars.

    2/ Menez, l’irrégulier efficace

    On attend toujours beaucoup de Menez, promis depuis son plus jeune âge à une belle carrière (il fut champion d’Europe des moins de 17 ans). Si son talent est indéniable, il est vrai qu’il peut parfois agacer par ses pertes de balle et sa nonchalance, mais force est de constater qu’il est souvent dans les bons coups du club de la capitale. Avec lui, c’est un peu « tout ou rien »! Mais quand il accélère et que la réussite est avec lui, il est capable du meilleur. Sa marge de progression est encore importante, mais le PSG peut être satisfait de compter dans ses rangs un ailier de son calibre.  Un joueur irrégulier aussi décisif, plus d’un club en rêverait. Les sifflets qu’on a pu entendre à son égard sont en tout cas bien injustifiés.

    3/ Pastore, évidemment

    Recruté pour une fortune, Javier Pastore fut à juste titre l’une des principales attractions du monde du ballon rond cet été. Si les comparaisons avec Messi sont encore largement prématurées, il semble clairement doté d’une technique digne des plus grands. Talonnades et passes en profondeur millimétrées, petits ponts, dribbles rapides, élégance… à 22 ans, c’est déjà beaucoup. Il ne lui reste plus qu’à inscrire son 1er but sous ses nouvelles couleurs, qui ne devrait plus trop tarder étant donné sa capacité à se mettre en position de tir.

    En bref, les recrues de l’été se sont illustrées au mois d’août, et confirment un recrutement intelligent rendu possible par l’arrivée des Qataris puis de Leonardo. Nenê, en tête du classement final la saison dernière, réalise un début d’exercice 2011/2012 toutefois honnête. Enfin, Erding a le mérite d’avoir inscrit un but et une passe décisive en seulement deux matchs.

    Sirigu-Douchez, ça promet

    CL

    Joueur

    Matches joués (L1-EL)

    V

    N

    D

    Buts pris (L1-EL)

    Buts pris/match

    % de victoires

    1

    Sirigu

    5 (4-1)

    3

    1

    1

    4 (4-0)

    0,8

    60%

    2

    Douchez

    1 (0-1)

    1

    0

    0

    0

    0

    100%

    Alors que Nicolas Douchez avait été recruté dès les premiers jours du mercato et semblait promis à une place de titulaire, l’arrivée express de Salvatore Sirigu combinée à la blessure de Douchez a changé la donne. Auteur d’un début de saison prometteur, le gardien international italien (n°3) a pris l’avantage et l’ex-gardien rennais devra se contenter de matchs de coupe tant que Sirigu assure. Même s’il peut encore progresser, notamment dans les sorties aériennes, Sirigu a rassuré un public parisien qui peut désormais respirer : Paris possède deux gardiens dignes de ce nom.

    Rendez-vous après Paris-Brest pour un nouveau point sur ces deux classements.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • PsgTheBest

      gameigol néné menez pastore sont tous décisifs à un moment ou à un autre c’est tant mieux… plus de néné dépendance d’hoarau dépendance de pauleta dépendance de ronnie dépendance maintenant on a pas mal de joueurs capable de faire la diff à tt moment sans oublier le banc quantitativement et qualitativement fourni(erding hoarau bahebeck bodmer). gameigol est le plus décisif et le plus en jambe… à ce rythme là il va planter 25/30 buts en L1 !!

    • azery

      Pour moi sa serait encore plus précis si les minutes jouées etait egalement rapporter sur votre classement après la colonne match joués.

      Gameiro (93+93+67+88+13+87) soit 441 minutes. Donc un but ou une passe décisive toutes les 110.25 minutes soit toutes les 1h50m15s

      Menez (71+84+93+70+90+93) soit 501 minutes. Donc un but ou une passe décisive toutes les 125.25 minutes soit toutes les 2h05m15s

      Pastore (0+0+93+35+90+93) soit 311 minutes. Donc un but ou une passe décisive toutes les 77,75 minutes soit toutes les 1h17m45s

      Nene (93+0+0+93+77+69) soit 332 minutes. Donc un but ou une passe décisive toutes les 166 minutes soit toutes les 2h46m

      Erding (11+0+0+0+0+6) soit 17 minutes. Donc un but ou une passe décisive toutes les 8,5 minutes soit toutes les 8m30s

      Bahebeck (22+9+93+0+0+5) soit 129 minutes. Donc un but ou une passe décisive toutes les 129 minutes soit toutes les 2h09m

      Ceara (0+93+93+93+90+93) soit 462 minutes. Donc un but ou une passe décisive toutes les 462 minutes soit toutes les 7h42m

      On aurait donc ce classement la :

      1. Erding
      2. Pastore
      3. Gameiro
      4. Menez
      5. Bahebeck
      6. Nene
      7. Ceara

      • Notorious

        Et aussi les buts en phase de jeu ou sur coup de pied arrêté. Parce que Nene c’est sur penalty qu’il marque en L1.

      • Paristeam

        Azery ton commentaire est intéressant, car il établit clairement qui est le plus efficace. Sauf qu’en fin de saison, les gens retiendront plutôt le nombre de buts/passes inscrits au total, plutôt que le nombre de minutes nécessaires en moyenne pour marquer un point, bien que l’info soit intéressante. 
        Donc le classement des pointeurs continuera à classer les joueurs en fonction du meilleur total de points, puis si égalité, meilleur total de buts, et s il y a tjs égalité, plus petit nombre de matchs joués. 

        Mais on peut réfléchir à ton idée, on verra ce qu’on peut faire.

        Notorious, il est vrai qu’on pourrait rajouter aussi comment les buts ont été marqués.. Sauf que plus on rajoute d’éléments au tableau, moins c’est lisible.. Mais ca serait intéressant aussi.

        • azery

          Non mais votre classement me va tres bien, mais je penssais juste qu’inscrire entre parenthese le nombre de minutes jouées a titre purement indicatif serait un bien.
          Je me base encore une fois sur erding qui certe a marqué 1 but et une passe en 2 matchs, mais qui a joué seulement 11 minutes de temps reglementaire.
          Pour moi cette information change grandemant la valeur de ses statistiques.
          Apres je suis bien concient qu’on peut faire 100 classement sur 100 criteres différents* mais ce n’est pas ce que je demandais ici.

          * Je m’était créer un classement plutôt sympa un jour qui calculais « l’importance » des buts en fonction d’un barème plutot logique.

          Un but inscrit qui a ce moment la rapporte 3 points = 3pts (ex : de 0-0 a 1-0)
          Un but inscrit qui a ce moment la rapporte 1 point = 2pts (une égalisation)
          Un but inscrit qui a ce moment la donne 2 buts d’avance = 1pt (de 1-0 a 2-0)
          Un but inscrit qui a ce moment la donne 3 buts d’avance = 0.5pt (de 2-0 a 3-0)
          ect…
          Un but inscrit qui permet de revenir a 1 but = 1pt (de 1-3 a 2-3)
          Un but inscrit qui permet de revenir a 2 buts = 0.5pt de 0-3 a 1-3)
          ect…

          Et un but marqué sur penalty divisait le nombre de point par 2.

          Ce classement permettait de bien voir quels etaits les joueurs les plus décisifs, en accordant plus de credit a un but marqué qui donne a ce moment la la victoire, plutot qu’a un but marqué quand il y a deja 5-0. 

          Pour exemple voici le classement de cette saison :

          1 Alain TRAORE AJ Auxerre 5 buts
          2 Brice JOVIAL Dijon FCO 3
          buts

          3 Kevin GAMEIRO Paris Saint-Germain 3
          buts

          4 Ryad BOUDEBOUZ FC Sochaux-Montbéliard 3
          buts

          5 Mathieu VALBUENA Olympique de Marseille 2
          buts

          6 Abdoulrazak BOUKARI Stade Rennais FC 2
          buts

          7 Frédéric SAMMARITANO AC Ajaccio 2
          buts

          8 Geoffrey DERNIS Montpellier Hérault SC 2
          buts

          9 Bafetimbi GOMIS Olympique Lyonnais 2
          buts

          10 Loic REMY Olympique de Marseille 2
          buts

          11 Pierre Emerick AUBAMEYANG AS Saint-Etienne 2
          buts

          ect…

          Et le classement en des butteurs les plus « décisifs » serait:

          1 Kevin GAMEIRO Paris Saint-Germain 3+3+2=8pts
          2 Ryad BOUDEBOUZ FC Sochaux-Montbéliard 1+3+3=7pts
          3 Alain TRAORE AJ Auxerre 2+1+2+1+0.5=6.5pts
          4 Frédéric SAMMARITANO AC Ajaccio 3+3=6pts
          5 Mathieu VALBUENA Olympique de Marseille 2+3=5pts
          6 Brice JOVIAL Dijon FCO 1+1+3=5pts
          7 Abdoulrazak BOUKARI Stade Rennais FC 1+3=4pts
          ect…

          Un joueur comme Traore qui compte 2 buts de plus que Gameiro se retrouve par exemple troisieme car l’importance de ces buts marqués n’etait pas enorme. On voit en effet qu’il n’as aucun « 3 » signe que aucun de ces buts n’as debloquer son equipe (Deux egalisation, deux buts pour un +2 et un pour un +3).

          A l’inverse Gameiro a ouvert le score a Rennes, a Valenciennes et egaliser a Toulouse, il est donc le plus decisif.

          On peut aimer ce genre de classement ou non, moi je trouve que c’est l’un des meilleurs, car il valorise l’importance du joueur dans chaque matchs.

          Ne reste plus qu’a créer un classement parfait prenant en compte, but, passe decisives, minutes jouées, importance des buts, Penalty, Coup de pied arreter, frappe tenter, frappe cadré, cartons jaunes, carton rouges, resultat finale, % de passe réussi, ballon perdu, gagner… :)

          • Bestflow

            Wow !
            Tu devrais te mettre en contact avec le CIES présenté dans un article sur site précédemment !

    • azery

      « Enfin, Erding a le mérite d’avoir inscrit un but et une passe décisive en seulement deux matchs. »

      Je dirais meme plutot, « Enfin, Erding a le mérite d’avoir inscrit un but et une passe décisive en seulement 12 minutes »

    • Billy

      Il y a un probleme sur Menez aussi! Genre vous ne regardez les matchs du PSG a ParisTeam?

      Menez a fait une passe decisive a Rennes pour Gameiro, et pour Gameiro aussi au Parc contre VA!!

      Je n’y avais pas pense, mais ca fait de lui le gars le plus decisif pour l’instant.

      • Steven L

        Non, nous ne regardons jamais les matchs, tout ce qui est écrit sur ce site, c’est du hasard. Il ne fallait pas avoir fait l’ENA pour remarquer qu’il y avait juste une inversion L1-EL, c’est corrigé. ;)

        • Billy

          Meme si je disais ca en plaisantant, tu me fais douter Steven! ;) Meme en corrigant c’est encore faux! 
          Menez a fait une passe decisive en Europa League, vous pouvez regarder sur le site de l’UEFA. Ils lui en ont comptabilise une!

          • Vlad1310

            C’est l’UEFA qui ne doit pas bien regarder les matchs ! Ils ont attribué une passe à Menez sur le but de Bahebeck contre Differdange 0-4, sauf qu’il ne s’agit pas d’une passe. Menez frappe, c’est contré, revient dans les pieds de Bahebeck qui marque. Ils n’ont du voir qu’un ralenti… Pense bien qu’on a rien contre le fait d’ajouter une passe décisive de plus à Menez…

            • Billy

              Ouai c’est clair, c’est meme pas une passe au depart! mais bon si l’UEFA lui donne, je lui enleve pas moi mdr.

              Sinon je viens de regarder, meme sur psg.fr ils ont pas l’air de savoir que l’UEFA lui a accorde une passe decisive a Menez.

        • Billy
        • Notorious

          Très bon article, ponctué malheureusement de fautes d’orthographe. Une relecture est
          nécessaire. Pas besoin d’avoir fait l’ENA pour le remarquer o_O.

    • Bestflow

      Bonne idée de nous remettre le classement des pointeurs !
      Rien a dire, sur l’analyse. Tout est dit et parfaitement résumé.

      Euh… Sinon, DSK, il arrive en quelle position dans ce classement ?
      Dsl, ok, je sors…

      • Hades

        non reste mdr

      • Ano

        DSK ?

      • ZED00

        tir instantane du pointu c est ca le DSK mdr

      • Psg92

        DSK en pole position !!!

    • Tres bon article, mais il y a un probleme au niveau des gardiens.

      • Bestflow

        Oui, 10 pts gagnés en 1 match disputé pour Douchez, c etre efficace !

      • Steven L

        Oui, le VND était inversé, c’est corrigé ;)

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    1 day ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    Gameiro, Menez, Pastore, le trio gagnant

    <Autour du PSG , Une

    Gameiro, Menez, Pastore… trois recrues essentielles du mercato d’été se partagent le haut du classement ! S’il restait encore quelques pessimistes quant au recrutement effectué, les statistiques parlent d’elles-mêmes.

    CL

    Joueur

    Total

    Buts (L1-EL)

    Passes (L1-EL)

    Matchs joués (L1-EL)

    1

    Gameiro

    4

    4 (3-1)

    0

    6 (4-2)

    2

    Menez

    4

    2 (1-1)

    2 (2-0)

    6 (4-2)

    3

    Pastore

    4

    0

    4 (2-2)

    4 (2-2)

    4

    Nene

    2

    2 (1-1)

    0

    4 (3-1)

    5

    Erding

    2

    1 (1-0)

    1 (1-0)

    2 (2-0)

    6

    Bahebeck

    1

    1 (0-1)

    0

    4 (3-1)

    7

    Ceara

    1

    1 (0-1)

    0

    5 (3-2)

     

    1/ Gameiro : le potentiel d’un futur très grand

    Meilleur buteur parisien depuis le début de saison, Kévin Gameiro n’a pas mis longtemps à s’adapter à l’équipe parisienne. Souvent dans le bon tempo, il réalise un nombre incalculable d’appels de balle, et possède l’atout majeur d’un grand attaquant, une capacité de finition bien au-dessus du lot. Son 1er but, contre Rennes, était placé à la perfection. Si son deuxième est anecdotique, les 3e et 4e sont deux chefs d’œuvre de ballons piqués, signes d’un sang froid remarquable. Enfin, sa complicité avec Menez et Pastore est déjà visible, et nul doute que lorsque ceux-ci auront pris leurs marques, l’attaque parisienne devrait avoir encore plus fière allure, sachant que Nenê et Chantôme peuvent aussi délivrer de beaux caviars.

    2/ Menez, l’irrégulier efficace

    On attend toujours beaucoup de Menez, promis depuis son plus jeune âge à une belle carrière (il fut champion d’Europe des moins de 17 ans). Si son talent est indéniable, il est vrai qu’il peut parfois agacer par ses pertes de balle et sa nonchalance, mais force est de constater qu’il est souvent dans les bons coups du club de la capitale. Avec lui, c’est un peu « tout ou rien »! Mais quand il accélère et que la réussite est avec lui, il est capable du meilleur. Sa marge de progression est encore importante, mais le PSG peut être satisfait de compter dans ses rangs un ailier de son calibre.  Un joueur irrégulier aussi décisif, plus d’un club en rêverait. Les sifflets qu’on a pu entendre à son égard sont en tout cas bien injustifiés.

    3/ Pastore, évidemment

    Recruté pour une fortune, Javier Pastore fut à juste titre l’une des principales attractions du monde du ballon rond cet été. Si les comparaisons avec Messi sont encore largement prématurées, il semble clairement doté d’une technique digne des plus grands. Talonnades et passes en profondeur millimétrées, petits ponts, dribbles rapides, élégance… à 22 ans, c’est déjà beaucoup. Il ne lui reste plus qu’à inscrire son 1er but sous ses nouvelles couleurs, qui ne devrait plus trop tarder étant donné sa capacité à se mettre en position de tir.

    En bref, les recrues de l’été se sont illustrées au mois d’août, et confirment un recrutement intelligent rendu possible par l’arrivée des Qataris puis de Leonardo. Nenê, en tête du classement final la saison dernière, réalise un début d’exercice 2011/2012 toutefois honnête. Enfin, Erding a le mérite d’avoir inscrit un but et une passe décisive en seulement deux matchs.

    Sirigu-Douchez, ça promet

    CL

    Joueur

    Matches joués (L1-EL)

    V

    N

    D

    Buts pris (L1-EL)

    Buts pris/match

    % de victoires

    1

    Sirigu

    5 (4-1)

    3

    1

    1

    4 (4-0)

    0,8

    60%

    2

    Douchez

    1 (0-1)

    1

    0

    0

    0

    0

    100%

    Alors que Nicolas Douchez avait été recruté dès les premiers jours du mercato et semblait promis à une place de titulaire, l’arrivée express de Salvatore Sirigu combinée à la blessure de Douchez a changé la donne. Auteur d’un début de saison prometteur, le gardien international italien (n°3) a pris l’avantage et l’ex-gardien rennais devra se contenter de matchs de coupe tant que Sirigu assure. Même s’il peut encore progresser, notamment dans les sorties aériennes, Sirigu a rassuré un public parisien qui peut désormais respirer : Paris possède deux gardiens dignes de ce nom.

    Rendez-vous après Paris-Brest pour un nouveau point sur ces deux classements.

    By
    @
    OTER ?>