Autour du PSG

Le Graët « Kurzawa ? La décision n’est pas prise…on n’est pas chargés de punir sans arrêt »

La Graët Kurzawa La décision n'est pas prise...on n'est pas chargés de punir sans arrêt
Publie le 19/09/2017 a 15:30



  • Hier, on appris que Layvin Kurzawa a été victime d’un chantage avec une vidéo dans laquelle l’arrière gauche de 25 ans du Paris Saint-Germain et de l’Equipe de France insulte le sélectionneur Didier Deschamps. Noël Le Graët, président de la Fédération Français de Football a été interrogé à ce sujet par RMC Sport. Il a plutôt appelé au calme pour ce dossier qui n’est pas encore jugé.

    « On verra (s’il reste sélectionnable). A première vue, la gravité ne me semble pas exceptionnelle. J’ai discuté avec Didier Deschamps lundi et la décision n’est pas prise. Mais on n’est pas chargés de punir sans arrêt. Pour l’instant, je n’ai pas eu le temps de regarder ça de plus près.

    Je n’aimerais pas être enregistré’

    Vous savez, dans la vie, si on était filmés sur tout ce qu’on peut raconter entre copains, on serait en difficulté. Moi aussi, avec des copains, ça m’arrive de divaguer sur la qualité de tel ou tel joueur. Je n’aimerais pas être enregistré. Par contre, celui qui enregistre et qui essaie de vendre ça après, je le plains…

    On va regarder ça de manière très sereine. Le sélectionneur a l’habitude de prendre ses responsabilités. C’est toujours lui qui doit faire la meilleure équipe possible en fonction de ce qu’il ressent sportivement, pour lui, pour la vie de groupe. Donc c’est toujours Didier en un, et très nettement en un. »

    Le Graët ne défend pas tout à fait Kurzawa, mais il est très loin de l’incriminer. Il semble même compatir. Il y a du vrai dans cela, puisqu’il est normal de ne pas aimer tout le monde et de rire un peu en privé, ce qui peut amener des propos peu respectueux (sans forcément aller à l’insulte). On retient tout de même ici que le latéral gauche aurait été avec une chicha, ce qui n’est pas très bon pour ses poumons ou son image.

    Reste à voir ce qui sera décidé par le sélectionneur. Aussi, on attend beaucoup de la réaction de Kurzawa après cette affaire qui arrive dans une période déjà compliquée pour lui sur le terrain. Pour le moment, ni l’arrière gauche ni le PSG n’ont communiqué à ce sujet.

    Publie le 19/09/2017 a 15:30

    Le Graët « Kurzawa ? La décision n’est pas prise…on n’est pas chargés de punir sans arrêt »

    Hier, on appris que Layvin Kurzawa a été victime d’un chantage avec une vidéo dans laquelle l’arrière gauche de 25 ans du Paris Saint-Germain et de l’Equipe de France insulte le sélectionneur Didier Deschamps. Noël Le Graët, président de la Fédération Français de Football a été interrogé à ce sujet par RMC Sport. Il a plutôt appelé au calme pour ce dossier qui n’est pas encore jugé.

    « On verra (s’il reste sélectionnable). A première vue, la gravité ne me semble pas exceptionnelle. J’ai discuté avec Didier Deschamps lundi et la décision n’est pas prise. Mais on n’est pas chargés de punir sans arrêt. Pour l’instant, je n’ai pas eu le temps de regarder ça de plus près.

    Je n’aimerais pas être enregistré’

    Vous savez, dans la vie, si on était filmés sur tout ce qu’on peut raconter entre copains, on serait en difficulté. Moi aussi, avec des copains, ça m’arrive de divaguer sur la qualité de tel ou tel joueur. Je n’aimerais pas être enregistré. Par contre, celui qui enregistre et qui essaie de vendre ça après, je le plains…

    On va regarder ça de manière très sereine. Le sélectionneur a l’habitude de prendre ses responsabilités. C’est toujours lui qui doit faire la meilleure équipe possible en fonction de ce qu’il ressent sportivement, pour lui, pour la vie de groupe. Donc c’est toujours Didier en un, et très nettement en un. »

    Le Graët ne défend pas tout à fait Kurzawa, mais il est très loin de l’incriminer. Il semble même compatir. Il y a du vrai dans cela, puisqu’il est normal de ne pas aimer tout le monde et de rire un peu en privé, ce qui peut amener des propos peu respectueux (sans forcément aller à l’insulte). On retient tout de même ici que le latéral gauche aurait été avec une chicha, ce qui n’est pas très bon pour ses poumons ou son image.

    Reste à voir ce qui sera décidé par le sélectionneur. Aussi, on attend beaucoup de la réaction de Kurzawa après cette affaire qui arrive dans une période déjà compliquée pour lui sur le terrain. Pour le moment, ni l’arrière gauche ni le PSG n’ont communiqué à ce sujet.




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • mustapha dhaleb

      Presse-People (médias et consultants qui en parlent) merdique et non-sportive en France…un certain Z….. avait + que raison..

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    AnderlechtPSG - En marquant, Mbappé et Cavani se font une place dans l'histoire du football.jpg

    Anderlecht/PSG – En marquant, Mbappé et Cavani se font une place dans l’histoire du football

    LDC

    Ce mercredi soir, le Paris Saint-Germain s’imposé 0-4 à Anderlecht pour le compte de la 3e ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa mis à jour un post"Anderlecht/PSG - Mbappé "c'est vrai que des fois on gère un peu trop""
    5 hours ago
    NicolasBa mis à jour un post"Anderlecht/PSG - Mbappé "c'est vrai que des fois on gère un peu trop""
    5 hours ago

    Actualité Féminine

    Robert Malm Si le PSG me fait une proposition, je réfléchirais

    Robert Malm « Si le PSG me fait une proposition, je réfléchirais »

    Actu Féminin

    Hier, RMC Sport a indiqué que le Paris Saint-Germain pense à proposer le poste de directeur sportif ...

    Vidéos PSG

    Le Graët « Kurzawa ? La décision n’est pas prise…on n’est pas chargés de punir sans arrêt »

    La Graët Kurzawa La décision n'est pas prise...on n'est pas chargés de punir sans arrêt <Autour du PSG

    Hier, on appris que Layvin Kurzawa a été victime d’un chantage avec une vidéo dans laquelle l’arrière gauche de 25 ans du Paris Saint-Germain et de l’Equipe de France insulte le sélectionneur Didier Deschamps. Noël Le Graët, président de la Fédération Français de Football a été interrogé à ce sujet par RMC Sport. Il a plutôt appelé au calme pour ce dossier qui n’est pas encore jugé.

    « On verra (s’il reste sélectionnable). A première vue, la gravité ne me semble pas exceptionnelle. J’ai discuté avec Didier Deschamps lundi et la décision n’est pas prise. Mais on n’est pas chargés de punir sans arrêt. Pour l’instant, je n’ai pas eu le temps de regarder ça de plus près.

    Je n’aimerais pas être enregistré’

    Vous savez, dans la vie, si on était filmés sur tout ce qu’on peut raconter entre copains, on serait en difficulté. Moi aussi, avec des copains, ça m’arrive de divaguer sur la qualité de tel ou tel joueur. Je n’aimerais pas être enregistré. Par contre, celui qui enregistre et qui essaie de vendre ça après, je le plains…

    On va regarder ça de manière très sereine. Le sélectionneur a l’habitude de prendre ses responsabilités. C’est toujours lui qui doit faire la meilleure équipe possible en fonction de ce qu’il ressent sportivement, pour lui, pour la vie de groupe. Donc c’est toujours Didier en un, et très nettement en un. »

    Le Graët ne défend pas tout à fait Kurzawa, mais il est très loin de l’incriminer. Il semble même compatir. Il y a du vrai dans cela, puisqu’il est normal de ne pas aimer tout le monde et de rire un peu en privé, ce qui peut amener des propos peu respectueux (sans forcément aller à l’insulte). On retient tout de même ici que le latéral gauche aurait été avec une chicha, ce qui n’est pas très bon pour ses poumons ou son image.

    Reste à voir ce qui sera décidé par le sélectionneur. Aussi, on attend beaucoup de la réaction de Kurzawa après cette affaire qui arrive dans une période déjà compliquée pour lui sur le terrain. Pour le moment, ni l’arrière gauche ni le PSG n’ont communiqué à ce sujet.

    By
    @https://twitter.com/BottemanneNicol
    OTER ?>