Restez connectés avec nous
La femme de Di Maria évoque le calvaire à Manchester et répond aux critiques sur le choix d'y aller
©IconSport

Autour du PSG

La femme de Di Maria évoque le calvaire à Manchester et répond aux critiques sur le choix d’y aller

Jorgelina Cardoso, la femme d’Angel Di Maria, s’est confiée au micro de l’émission argentine Los Angeles de la Mañana. L’occasion de raconter le passage de l’ailier de 32 ans à Manchester United sur la saison 2014-2015. Un choix fait alors que le Paris Saint-Germain voulait déjà recruter l’Argentin qui venait de remporter la Ligue des Champions avec le Real Madrid mais était gêné par une sanction dans le cadre du Fair-Play Financier. C’est finalement après cette horrible année en Angleterre qu’El Fideo a rejoint Paris.

« Si vous travaillez dans une entreprise et que la concurrence arrive pour te dire qu’ils te paient le double, tu y vas en courant ! »

« C’était horrible. Manchester, c’est le pire, c’est horrible. Nous nous sommes beaucoup battus avec Angel. Nous vivions à Madrid, Angel jouait dans la meilleure équipe du monde, le Real Madrid. Le climat était parfait, la nourriture aussi et puis est arrivée cette offre de Manchester.

 Je lui ai répondu : ‘même pas en rêve. Tu y vas tout seul si c’est ça.’ Mais Angel me dit : ‘si, si, on y va.’ Il y avait beaucoup d’argent en jeu. Après, les médias espagnols nous ont traités de ‘peseteros’ (attirés par l’argent). Oui, nous l’avons été ! Si vous travaillez dans une entreprise et que la concurrence arrive pour te dire qu’ils te paient le double, tu y vas en courant ! Pourquoi faire la fine bouche ? Et j’avais mes enfants à entretenir.

« C’est de la merde. »

Je ne voulais pas y aller. Je suis amie avec Giannina Maradona, qui était en couple avec Sergio Agüero (attaquant de Manchester City). Nous sommes allés les voir à Manchester. Quand nous sommes rentrés, j’ai dit à Angel : ‘Il faut que des clubs de n’importe quel autre pays que l’Angleterre t’achètent. Ici, c’est de la merde. C’était horrible, je n’aimais rien. Les gens sont tout blanc. Ils marchent et vous ne savez pas s’ils vont vous tuer… Mais je n’ai jamais dit à Angel qu’on était là à cause de lui. Je lui disais : ‘chéri, je veux me tuer, il fait nuit à deux heures de l’après-midi. », propos relayés par Foot Mercato.

Clairement, Jorgelina Cardoso n’a jamais été tentée par Manchester et n’a pas su s’y faire. Le fait d’avoir été cambriolé n’aidant pas non plus. Di Maria et sa famille ont vécu une année très difficile là-bas et la relation avec le club reste logiquement très tendue. C’est une aventure qui est indéniablement ratée. Mais l’Argentin a voulu essayer, peut-être avec l’espoir que sa famille réussirait à s’adapter.

Bien sûr, l’argent a aussi joué un rôle dans ce choix. Cela ne servirait à rien de le cacher. C’est toujours une partie des décisions professionnelles. Des joueurs, comme dans cette situation avec Di Maria, sont critiqués à cause de cela. Pourtant, comme le dit sa femme, on voit très peu de métier ou quelqu’un refuserait une offre qui lui permet de doubler son salaire. Il y a l’amour du club et le fait d’être bien dans une ville qui rentrent aussi dans la réflexion. Evidemment. Sauf que les revenus ne sont pas oubliés. On ne peut pas mettre de côté le fait que Manchester United est aussi un club emblématique qui pouvait attirer l’Argentin. Lequel est maintenant heureux au PSG, pour le grand bonheur des Parisiens.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG