Restez connectés avec nous
La mère de Cavani fait le point, évoque la pression mise au PSG et demande des excuses de l'Atlético
©IconSport

Autour du PSG

La mère de Cavani fait le point, évoque la pression mise au PSG et demande des excuses de l’Atlético

Depuis la fin du mercato, qui s’est terminé sans que le transfert d’Edinson Cavani vers l’Atlético de Madrid puisse se faire, l’entourage du buteur de 32 ans du Paris Saint-Germain et la direction madrilène sont dans une situation tendue. Chacun critique l’autre camp pour expliquer que le dossier n’ait pas pu être bouclé. Il y a notamment le président madrilène Enrique Cerezo qui s’est plaint de la famille du Matador et d’une prime demandée par le frère et agent Walter Guglielmone. Ce dernier a répondu. Et ce mardi, Berta Gomez, la mère du numéro 9 du PSG, a pris la parole dans AS. 

« Nous ne comprenons pas pourquoi le président a dit une telle barbarie. C’était hors de propos. Cela nous a fait mal, parce qu’il est absolument faux que Walter ait demandé à avoir une prime pour le transfert. Ce que ce monsieur devrait faire c’est raconter réellement à ses supporters pourquoi Cavani n’est pas venu à l’Atlético. C’est, tout d’abord, parce que le PSG ne voulait pas le laisser partir, et secondement parce que l’Atlético n’est jamais allé au niveau de la demande du PSG.

« la pression mise sur le PSG est une tache dans sa carrière. »

Mon fils a fait tout ce qu’il pouvait pour rejoindre l’Atlético. Il a mis la pression en ne jouant pas pour que le PSG le laisse partir et il a ensuite fait savoir à son frère qu’il était disposé à baisser son salaire pour faciliter la signature à l’Atlético. Il voulait jouer avec Diego Simeone et il l’a démontré. Edinson ne voulait pas que l’argent soit un problème, si c’était pour l’argent il aurait signé à Manchester United, Chelsea ou à l’Inter Milan, qui a fait une offre importante. Il faut que personne n’oublie que mon fils a une carrière impeccable, c’est un professionnel intègre, et la pression mise sur le PSG est une tache dans sa carrière.

Impossible qu’il aille à l’Atlético de Madrid ?

Non, mais le président de l’Atlético doit demander pardon. Nous ne sommes pas rancuniers et tout peut se régler s’il retire ce qu’il a dit. Mon fils va avoir des offres, mais il continue de penser à aller à l’Atlético parce qu’il aimerait jouer sous les ordres de Simeone. », propos traduits par nos soins.

Avec une telle réponse, il est clair que l’Atlético de Madrid va devoir réagir et s’excuser si l’objectif est toujours de pouvoir recruter Cavani. Même si cela reste une possibilité, on voit bien que c’est loin d’être fait. Le Matador pourrait finalement choisir une autre destination. Car rien ne fait dire que le club espagnol va faire en sorte d’arranger la situation. Pour le moment, on voit deux camps s’envoyer la responsabilité et on reste prudent sur les détails. On note par exemple que la mère de Cavani parle ici d’une pression mise en ne jouant pas, alors qu’elle avait confirmé la blessure en janvier. Et le PSG a fait comprendre lorsque le joueur est revenu qu’il ne voulait pas faire jouer son buteur tant que sa situation était incertaine.

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG