Anciens

Lama : « Pas fait exprès » contre l’OM

Publie le 07/06/2011 a 23:04



  • Parc des Princes, le 29 mai 1999. A la 89e minute du match opposant le PSG à Bordeaux, un illustre inconnu à l’époque, un certain Pascal Feindouno donne la victoire aux Girondins dans un stade en fête. La raison : le club de la capitale avec cette défaite prive son meilleur ennemi, l’Olympique de Marseille, du titre de champion de France. Douze ans plus tard, les Olympiens ne s’en sont toujours pas remis et crient au vol à qui veut l’entendre.

    Présent sur le terrain durant ce match, le gardien du PSG, Bernard Lama, a donné sa version des faits dans l’émission Coach Courbis sur RMC : « On nous a beaucoup accusé. Mais à cette époque là,  je voulais avoir la meilleure défense du championnat. Ce jour là, Bordeaux a gagné parce qu’ils l’ont mérité. Je me souviens, les Bordelais remplaçants me criaient derrière les buts : « Bernard laisse là rentrer ». Pourtant je n’ai jamais fait exprès de laisser passer le ballon. »

    Une déclaration qui tranche avec celle de Francis Llacer, entré en cours de jeu côté parisien, durant cette rencontre. « On n’était pas à 100 % motivé pour faire un résultat contre Bordeaux », déclarait ce dernier dans l’émission le Moscato Show sur RMC, le 25 mai 2011.  Je n’étais pas le seul. Après, peut-être que cela a dû se voir chez moi plus que chez les autres… Etant vraiment frappé de l’empreinte du club et étant né à Paris, je voyais d’un meilleur œil le fait que le titre de champion aille aux Girondins de Bordeaux », avoue l’ancien défenseur avant de poursuivre : « Je vais me confesser un peu, Il m’est arrivé pendant ce match d’avoir quelques absences. Je n’ai pas été des plus énergiques. Je n’ai pas donné tout ce que j’aurais pu. J’ai un peu traîné les chaussures, on va dire. Notre préparation n’était pas des plus pointues. »

    Aujourd’hui personne ne sait la vérité sur ce match. Mais force est de constater que cette défaite restera dans les cœurs des supporters parisiens comme la plus joyeuse des contre-performances.

    Publie le 07/06/2011 a 23:04

    Lama : « Pas fait exprès » contre l’OM

    Parc des Princes, le 29 mai 1999. A la 89e minute du match opposant le PSG à Bordeaux, un illustre inconnu à l’époque, un certain Pascal Feindouno donne la victoire aux Girondins dans un stade en fête. La raison : le club de la capitale avec cette défaite prive son meilleur ennemi, l’Olympique de Marseille, du titre de champion de France. Douze ans plus tard, les Olympiens ne s’en sont toujours pas remis et crient au vol à qui veut l’entendre.

    Présent sur le terrain durant ce match, le gardien du PSG, Bernard Lama, a donné sa version des faits dans l’émission Coach Courbis sur RMC : « On nous a beaucoup accusé. Mais à cette époque là,  je voulais avoir la meilleure défense du championnat. Ce jour là, Bordeaux a gagné parce qu’ils l’ont mérité. Je me souviens, les Bordelais remplaçants me criaient derrière les buts : « Bernard laisse là rentrer ». Pourtant je n’ai jamais fait exprès de laisser passer le ballon. »

    Une déclaration qui tranche avec celle de Francis Llacer, entré en cours de jeu côté parisien, durant cette rencontre. « On n’était pas à 100 % motivé pour faire un résultat contre Bordeaux », déclarait ce dernier dans l’émission le Moscato Show sur RMC, le 25 mai 2011.  Je n’étais pas le seul. Après, peut-être que cela a dû se voir chez moi plus que chez les autres… Etant vraiment frappé de l’empreinte du club et étant né à Paris, je voyais d’un meilleur œil le fait que le titre de champion aille aux Girondins de Bordeaux », avoue l’ancien défenseur avant de poursuivre : « Je vais me confesser un peu, Il m’est arrivé pendant ce match d’avoir quelques absences. Je n’ai pas été des plus énergiques. Je n’ai pas donné tout ce que j’aurais pu. J’ai un peu traîné les chaussures, on va dire. Notre préparation n’était pas des plus pointues. »

    Aujourd’hui personne ne sait la vérité sur ce match. Mais force est de constater que cette défaite restera dans les cœurs des supporters parisiens comme la plus joyeuse des contre-performances.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Spirit 44

      Un titre ne joue pas sur un match mais sur une saison complète, jusqu’aù dernier match. Marseille ne doit s’en prendre qu’à lui même et à personne d’autre, Tant bien Même que Paris est fait exprès de perdre, c’est que l’OM n’était plus maître de son destin. 

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    LDC

     Lors d’un entretien accordé à Rai Sport, le milieu du Paris Saint-Germain, Marco Verratti, est revenu ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Ménès : Matuidi quand il pioche sur le plan physique " il ne reste plus grand-chose ""
    19 hours ago
    Flavien Casinia mis à jour un post"Marquinhos « Un jour, je pense que oui, je reviendrai »"
    2 days ago

    Actualité Féminine

    PSG Féminines

    Féminines – La victoire face à Soyaux permet au PSG de se tourner sereinement vers le Bayern

    Actu Féminin

    A quelques jours de défier le Bayern Munich dans le cadre de l’UEFA Women’s Champions League, ...

    Vidéos PSG

    Lama : « Pas fait exprès » contre l’OM

    <Anciens , Autour du PSG

    Parc des Princes, le 29 mai 1999. A la 89e minute du match opposant le PSG à Bordeaux, un illustre inconnu à l’époque, un certain Pascal Feindouno donne la victoire aux Girondins dans un stade en fête. La raison : le club de la capitale avec cette défaite prive son meilleur ennemi, l’Olympique de Marseille, du titre de champion de France. Douze ans plus tard, les Olympiens ne s’en sont toujours pas remis et crient au vol à qui veut l’entendre.

    Présent sur le terrain durant ce match, le gardien du PSG, Bernard Lama, a donné sa version des faits dans l’émission Coach Courbis sur RMC : « On nous a beaucoup accusé. Mais à cette époque là,  je voulais avoir la meilleure défense du championnat. Ce jour là, Bordeaux a gagné parce qu’ils l’ont mérité. Je me souviens, les Bordelais remplaçants me criaient derrière les buts : « Bernard laisse là rentrer ». Pourtant je n’ai jamais fait exprès de laisser passer le ballon. »

    Une déclaration qui tranche avec celle de Francis Llacer, entré en cours de jeu côté parisien, durant cette rencontre. « On n’était pas à 100 % motivé pour faire un résultat contre Bordeaux », déclarait ce dernier dans l’émission le Moscato Show sur RMC, le 25 mai 2011.  Je n’étais pas le seul. Après, peut-être que cela a dû se voir chez moi plus que chez les autres… Etant vraiment frappé de l’empreinte du club et étant né à Paris, je voyais d’un meilleur œil le fait que le titre de champion aille aux Girondins de Bordeaux », avoue l’ancien défenseur avant de poursuivre : « Je vais me confesser un peu, Il m’est arrivé pendant ce match d’avoir quelques absences. Je n’ai pas été des plus énergiques. Je n’ai pas donné tout ce que j’aurais pu. J’ai un peu traîné les chaussures, on va dire. Notre préparation n’était pas des plus pointues. »

    Aujourd’hui personne ne sait la vérité sur ce match. Mais force est de constater que cette défaite restera dans les cœurs des supporters parisiens comme la plus joyeuse des contre-performances.

    By
    @
    OTER ?>