Restez connectés avec nous
Le CUP l'annonce On veut faire une grosse saison...Ce ne sont pas les sanction qui vont arrêter la pyro

Autour du PSG

Le CUP l’annonce « On veut faire une grosse saison…Ce ne sont pas les sanction qui vont arrêter la pyro »

A quelques heures des débuts du Paris Saint-Germain dans la saison de Ligue 1 2018-2019, avec l’accueil du Stade Malherbe de Caen au Parc des Princes (coup d’envoi à 21h), Mika, vice-président du Collectif Ultras Paris, s’est confié dans Le Parisien. Il a notamment été question de l’état d’esprit et des objectifs. Alors que la Fédération Française de Football a promis plus de sévérité face aux fumigènes, il prévient que ce n’est pas cette attitude qui amènera un vrai changement.

« Peu de choses changent par rapport à l’an dernier. Il y a des droits et des devoirs, autant pour nous que pour le club. On démarre une deuxième saison pleine avec une bonne attitude. On veut faire une grosse saison au Parc comme à l’extérieur, remplir les parcages, en espérant qu’il n’y ait pas de restrictions préfectorales cette année. Le club veut gagner la Ligue 1 et la Ligue des champions. On fera tout pour le pousser.

C’était une belle saison. Bon après, sur la pyro (NDLR : la pyrotechnie), c’est toujours une discussion compliquée. Le club va en commission de discipline, se fait taper sur les doigts, ça met un peu de tension entre nous. A part ce sujet, il n’y a pas eu d’incidents. On ne pensait pas faire une aussi grosse année en tribune. Il y a eu énormément de tifos et d’animations, des ambiances exceptionnelles au Parc et en déplacement. On a hâte de recommencer.

« C’est un dialogue qui n’avance pas »

L’engagement de ne plus craquer de fumigènes ?

Non. Il n’y a pas eu d’engagement. Ce n’est pas un engagement qu’on peut donner. On n’a pas dit qu’on allait se calmer ou en allumer plus. La discussion a été rapide, on nous a simplement rappelé que c’était interdit.

On sait que c’est interdit mais, pour nous, ça fait partie du mouvement ultra. Un tifo sans fumigène n’est pas réussi à 100 %. Pour nous, des fumis après un but embellissent l’ambiance, mettent plus de joie. Malheureusement, on ne sera jamais d’accord avec la loi et les instances françaises sur ce point. C’est un dialogue qui n’avance pas. Les sanctions ne font pas avancer les choses. Ce ne sont pas les sanctions qui vont arrêter la pyro. »

Il est plaisant de voir la grande motivation des supporters pour encourager et soutenir l’équipe. Le CUP fait du bien dans les matchs parisiens, que ce soit au Parc des Princes ou à l’extérieur. Ils aident à ce qu’il y ait une belle ambiance et à ce que l’équipe se sente poussée. On espère donc encore une belle saison, et ce dès ce soir. L’idéal serait même que la Tribune Boulogne aussi puisse se développer (le CUP est en Auteuil). Cela encouragerait encore plus les autres tribunes à suivre. De quoi avoir une atmosphère fantastique.

Cependant, rien n’est annoncé à Boulogne pour le moment. Rien d’illogique puisque les autorités et le club veulent rester prudents. Il ne faut pas retrouver les tensions du passé. Aussi, quand on voit le désaccord au niveau des fumigènes, on peut penser que l’accord sera long à trouver. Sanctionner à tout-va ne semble pas être une bonne solution, mais le fait de continuer sans s’en soucier n’apparaît comme idéal non plus. Il faudrait qu’un vrai dialogue se mette en place et qu’il y ait une recherche commune de solutions. Comme la situation stagne depuis des années, on doute que cela arrive…mais un déclic pourrait toujours arriver.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG