Restez connectés avec nous
Le Parisien revient sur la réouverture de l'enquête de l'UEFA sur le PSG et fait le point

Autour du PSG

Le Parisien revient sur la réouverture de l’enquête de l’UEFA sur le PSG et fait le point

Hier, le Paris Saint-Germain et ses supporters ont pu être agacés de voir l’UEFA annoncer une réouverture de l’enquête sur le respect du Fair-Play Financier de la part du club parisien, alors qu’il avait été annoncé il y a peu qu’il ne serait pas sanctionné. Au lendemain de la décision, Le Parisien fait le point sur ce cas particulier.

« Après avoir bénéficié d’une relaxe mi-juin, le PSG voit son dossier réexaminé. Par la chambre de jugement, cette fois-ci. Pas forcément de bon augure, juge Le Parisien. Si le PSG se pensait débarrassé du fair-play financier, c’est raté. La chambre de jugement, instance disciplinaire suprême, vient perturber ce début d’harmonie. Présidée par José Narciso da Cunha Rodrigues, par ailleurs juge à la Cour européenne de justice, cette commission souhaite en effet se faire son propre avis sur le dossier du PSG. Des éléments très précis aiguisent-ils sa curiosité ? Ou agit-elle sous la pression de grands clubs européens ?

Un dixième cas est aussi possible : la clôture pure et simple du dossier’

Désormais, elle va instruire ce dossier à sa vitesse, ‘pas en neuf mois mais pas en neuf jours non plus’, confie une source à l’UEFA. En clair, le PSG ne doit s’attendre à aucune décision de sa part d’ici le début de la prochaine Ligue des champions. En revanche, l’article 29 prévoit neuf types de sanctions, dont un cas extrême : l’exclusion en cours de compétition. Un dixième cas est aussi possible : la clôture pure et simple du dossier. En attendant, l’heure est à l’agacement dans le camp parisien. Vu de Paris, le fair-play financier est une chasse. Et le PSG, la proie. »

Ce n’est donc pas la même enquête qui reprend, mais un autre point de vue. Ce n’est pas forcément une bonne nouvelle, même si on a du mal à voir ce que Paris pourrait avoir mal fait. On peut penser plutôt qu’il y a eu une certaine pression. N’oublions pas par exemple que Javier Tebas (président de la Liga) a fait savoir qu’il porterait encore plainte. Peut-être n’était-il pas seul à vouloir un nouvel examen. Alors il y a de quoi s’agacer, puisqu’il semble que le PSG est poursuivi pour absolument trouver quelque chose qui pourrait le ralentir.

Il y a aussi le mince espoir que l’UEFA ne trouve toujours rien de particulier et que le dossier soit enfin vraiment terminé avec un PSG qui est « laissé tranquille ». Attendons donc de voir, encore une fois.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG