Restez connectés avec nous
Le PSG et les supporters se défendent après les critiques, mais du changement est attendu
©IconSport

Autour du PSG

Le PSG et les supporters se défendent après les critiques, mais du changement est attendu

Malheureusement, on ne peut déjà plus se concentrer uniquement sur le terrain du côté du Paris Saint-Germain, alors qu’il n’a joué que deux matchs amicaux depuis la reprise. Et cela avec de très bons résultats : victoire 0-9 contre Le Havre et succès 7-0 face au Waasland-Beveren. Mais lors de ce dernier, au Parc des Princes, le Collectif Ultras Paris s’est fait remarquer. Non seulement en mettant de l’ambiance malgré la jauge de 5 000 personnes autorisées dans le stade, mais aussi à cause du non-respect des règles de sécurité durant une grande partie du match. Ce qui a suscité des critiques et plaintes de différentes autorités. Et ce dimanche, le club et les supporters répondent dans Le Parisien.

« C’est une hypocrisie totale. »

Le PSG s’exonère, estimant ‘avoir fait tout ce qu’il fallait’ et avoir fait preuve d’un ‘comportement hyper responsable’ : ‘On n’a laissé entrer personne sans masque, on ne peut pas mettre une personne derrière chaque supporteur, observe-t-on au club. En plein cœur du match, on ne peut pas sortir les supporteurs qui enlèvent leur masque. On avait mis des affiches partout, du gel à disposition, les vidéos des joueurs ont été diffusées tout au long de la rencontre sur les écrans géants…’

Dans les rangs des Ultras, on se défend. ‘C’est une hypocrisie totale, dans toutes les discussions menées au niveau national, les ultras ont toujours prévenu qu’ils se comporteraient comme des Ultras si on les laissait revenir au stade, s’agace Pierre Barthélemy, avocat de l’Association de défense et d’assistance juridique des intérêts des supporteurs (Adajis). A partir du moment où on les laissait revenir au stade, il était clair pour tout le monde qu’ils pourraient soutenir leur équipe à leur manière.’

« Il est probable que le groupe mette en place d’autres dispositions pour la rencontre de mardi. »

(…) Certains membres de l’association ont pourtant conscience du décalage entre les actions menées pour accompagner les soignants (messages de soutien, livraisons de nourriture, etc.) et la soirée de vendredi. Il est probable que le groupe mette en place d’autres dispositions pour la rencontre de mardi face au Celtic Glasgow. Un impératif selon le club qui ne ferme pas la porte à une fermeture de son virage : ‘Une décision sera prise d’ici à lundi. Le club tirera les leçons de cette rencontre ou demandera des engagements’. »

Le PSG ne peut en effet pas avoir une personne par supporter pour s’assurer de son bon comportement, ni avoir des règles hyper strictes qui empêcheraient les supporters de s’exprimer. Mais il faut réussir à se mettre d’accord sur un compromis rempli de bon sens. La défense de l’avocat de l’Adajis semble ici difficile à attendre. On ne peut pas justifier un mauvais comportement par le fait que l’on a prévenu que l’on ne ferait pas forcément ce qu’il faut. Ce serait la porte ouverte à n’importe quoi.

On comprend l’envie de chanter, d’encourager l’équipe et de vivre le moment pleinement. C’est comme cela que l’on aime le stade et le football. Mais il faut s’adapter à la situation, c’est ainsi. Notamment pour la santé de tous, ainsi que pour l’espoir de retrouver des stades pleins. Il faut savoir penser à tout le monde, par exemple à tous les supporters privés de stade à cause du contexte. Le comportement de vendredi ne les aidera pas. Reste à bien réagir mardi, surtout qu’il est possible de chanter et mettre de l’ambiance en faisant attention. Notamment sur les distances. Car on peut comprendre que le port du masque puisse gêner.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG