Restez connectés avec nous
L'ICFC n'a toujours pas tranché pour le PSG

Autour du PSG

L’enquête de l’ICFC sur le fairplay financier divise en interne

Le Paris Saint-Germain fait actuellement l’objet d’une enquête concernant le Fair Play financier. Selon le journal L’Equipe, l’ICFC (l’instance de contrôle financier des clubs) de l’UEFA n’a toujours pas tranché le cas du PSG. L’ICFC se retrouve face à 3 possibilités : classer le dossier, proposer un «accord de règlement» (des sanctions que le club doit accepter) ou renvoyer le PSG vers la chambre de jugement. Pour l’heure, les 3 options seraient encore envisageables. Tout dépendrait en effet de la valorisation donnée aux contrats du PSG avec ses partenaires d’origine qatarienne (Qatar National Bank, Ooredoo, beIN Sports, Qatar Tourism Authority, Aspetar).

L’UEFA ne fait que repousser les résultats de l’enquête sur le PSG. Les résultats de l’étude auraient déjà dû tomber vendredi dernier. Aujourd’hui, mardi 12 juin, l’ICFC n’a cependant toujours pas tranché. Le cas du club parisien fait débat au sein de l’instance de contrôle.

Une décision (enfin) ce mercredi ?

La valeur des contrats de sponsoring du PSG est la clé de l’enquête. Notamment le contrat liant le club francilien à Qatar Tourism Authority (QTA). Ce contrat est comptabilisé à hauteur de 100 millions d’euros par le PSG. Cependant, un cabinet extérieur l’évalue « seulement » autour de 40 millions d’euros. Si c’est la valorisation du cabinet extérieur qui est retenue, Paris ne respecte alors plus le Fair-Play-Financier. Il peut alors être envoyé vers la chambre de jugement, bien moins conciliante. Au sein de l’ICFC, les débats font rage. Les membres de l’instance sont partagés entre les différentes issues. La décision pourrait cependant tomber ce mercredi.

Le club parisien ne peut pas recruter librement tant que la décision de l’ICFC n’a pas été rendue. Cette situation n’arrange personne. Les Parisiens ne peuvent qu’espérer que cette décision soit rendue rapidement pour enfin débuter sur le marché des transferts. En attendant de nombreux dossiers sont en attente, notamment ceux de Gonçalo Guedes (21 ans) du côté des possibles des ventes et de Gianluigi Buffon (40 ans) dans le sens des arrivées.

Les autres clubs doivent attendre le PSG.

Ce retard pris par l’ICFC n’affecte pas que le PSG. En effet, cette incertitude bloque toute la communication de l’UEFA sur le Fair-Play Financier. Ainsi, les cas de l’Olympique de Marseille, l’AS Monaco, le Lokomotiv Moscou, Krasnodar, le FC Porto, l’AS Rome, le Zénith Saint-Pétersbourg, Astana, Besiktas, l’Inter Milan, Trabzonspor, Fernerbahçe et le Rubin Kazan. Tous ces clubs attendent impatiemment que le cas du PSG soit réglé pour connaître le sort qui leur est réservé. L’AC Milan, quant à lui, avait été renvoyé devant la chambre de jugement fin mai. Il saura fin juin ce qu’il en est de son cas.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG