Restez connectés avec nous
L'Equipe - Au PSG, la rupture semble consommée pour Javier Pastore

Autour du PSG

L’Equipe – « Au PSG, la rupture semble consommée pour Javier Pastore »

Titularisé par Unai Emery vendredi soir contre Saint-Étienne, Javier Pastore a rendu une copie très décevante avec le Paris Saint-Germain. L’Argentin semble, d’après de nombreux observateurs, avoir fait le deuil de son aventure au sein du club de la capitale. 

Préféré à Edinson Cavani pour évoluer sur le front de l’attaque parisienne, vendredi soir face à l’ASSE, Javier Pastore n’a pas affiché son meilleur visage durant cette rencontre. L’international argentin qui, a connu beaucoup de déchet dans son jeu, a finalement été remplacé à l’heure dans jeu.

Dans son édition du jour le journal L’Équipe revient en détail sur la situation sportive du milieu de terrain. Et celle-ci semble fortement compromise tant les relations se sont tendus avec plusieurs membres du club, au premier rang desquels le président parisien Nasser Al-Khelaïfi. Supporter inconditionnel du joueur pendant de nombreuses années, leurs rapports se sont dégradés.

« Il semble que le lien se soit aussi distendu avec le président »

« Au PSG, la rupture semble consommée. Elle a été symbolisée par son retour tardif après la trêve. Pastore ne porte guère dans son cœur Emery, pas plus que le staff médical, responsable, selon lui, de la répétition de ses pépins physiques. Mais il pouvait compter sur le soutien d’al-Khelaïfi, avec lequel il entretenait une relation étroite. Il semble que le lien se soit aussi distendu avec le président. Les deux hommes auraient évoqué, en fin de saison dernière, une prolongation de contrat (il est lié jusqu’en 2019). Les semaines passant sans qu’elle ne se concrétise, il a cherché à avoir des nouvelles. En vain. […] »

À un an de la fin de son contrat, le joueur dispose d’un certain nombre de courtisans étrangers, parmi lesquels la Juventus Turin et l’Inter Milan. Cependant le salaire de l’Argentin constitue un frein évident pour les équipes citées. Le milieu de terrain ne trouvera jamais donc un contrat équivalent à celui qui le lie au PSG. Aussi devra-t-il baisser ses prétentions salariales pour pouvoir mieux rebondir dans un autre club européen.

« il doit rebondir »

« À 28 ans, il doit rebondir. Mais il devra consentir des sacrifices, au moins financiers. Aucun club ne lui versera 700.000€ brut mensuels, l’estimation de son salaire actuel. Surtout après une fin de saison comme celle-là. »

Après sept ans passés au PSG, Javier Pastore semble désormais très proche de la sortie. Éternel espoir du club, le milieu de terrain n’aura jamais pu s’imposer durablement au sein de cette équipe parisienne, où il était attendu comme un grand meneur. Le Fair-Play Financier pesant toujours sur la direction francilienne, il sera urgent pour cette dernière de vendre son joueur et de faire l’économie de son salaire important.

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG