Restez connectés avec nous
L'Equipe fait le point sur la discussion entre le PSG et ses joueurs pour la baisse des salaires
©IconSport

Autour du PSG

L’Equipe fait le point sur la discussion entre le PSG et ses joueurs pour la baisse des salaires

Face à la suspension de la saison 2019-2020, le football affronte de nouveaux problèmes. Pas seulement au niveau calendrier, mais aussi sur l’aspect financier. C’est pourquoi tous les clubs sont passés au chômage partiel. Mais ce n’est pas suffisant pour éviter de grandes pertes alors que les revenus sont très limités. C’est pourquoi il y a aussi des négociations pour une baisse des salaires durant cette période. Cela a été acté dans plusieurs clubs, comme le FC Barcelone, le Real Madrid ou la Juventus Turin. Au Paris Saint-Germain, la discussion continue. L’Equipe l’a évoqué ce vendredi matin.

« Des consultations ont débuté. Ces tractations n’ont toujours pas abouti. La direction aimerait les finaliser, dans l’idéal, avant le début de ce week-end de Pâques. Dans leur ensemble, les joueurs seraient disposés à faire un effort. Ils sont conscients de la situation mais savent aussi qu’ils récupéreraient le solde de ces nouvelles concessions dès que les choses s’arrangeraient. ‘À leur niveau de rémunération, les joueurs ne peuvent pas ne pas faire un autre effort significatif, concède-t-on en interne. Ce sont eux qui doivent donner l’exemple, comme dans les grands clubs étrangers. À la Juventus, ils ne seront pas payés durant presque quatre mois.’

« Marquinhos est le référent. »

En l’absence de véritable délégué (syndical) dans le vestiaire parisien, puisque l’UNFP (Union nationale du football professionnel) n’a plus de représentant dans ce club depuis cette saison, Marquinhos est le référent, avec une garde rapprochée qui comprendrait Thiago Silva, Cavani et Verratti ; Di Maria et Mbappé sont, eux, sondés.

Le compromis conclu, mardi, par le groupe de travail de la LFP sur le « dialogue social » servirait, en partie, de base de travail. Les calculs se font donc à partir du chômage partiel et d’un salaire à 70 %. Quand la rémunération reste supérieure à 100 000 €, la baisse préconisée de 50 % ne serait pas appliquée. Ce cas de figure concerne encore la quasi-intégralité du vestiaire parisien, dont le salaire moyen est de 820 000 € brut mensuels. La proposition à l’étude est d’amputer de 30 % le salaire brut sur la base du chômage partiel. »

On garde toujours une part de prudence face aux affirmations de L’Equipe sur la vie interne du PSG, puisque ce journal a prouvé plusieurs fois cette saison qu’il n’est pas le plus fiable à ce sujet. Il est assez sûr qu’il y a une discussion et qu’elle n’est pas encore terminée. Sinon il y aurait eu une annonce. Et on n’imagine pas que le club n’essaye pas d’avoir cette baisse de salaires, ni que les joueurs y soient complètement fermés. Mais le reste demeure assez flou.

Hier, Le Parisien a parlé d’une négociation autour d’une diminution de 50%. Là, le journal sportif donne un autre nombre. Même si on fait en général plus confiance au premier média, le mieux est de continuer à patienter que les choses soient éclaircies. Et on espère que les joueurs parisiens vont faire un effort durant cette période compliquée. Il serait assez mal vu de ne pas accepter une vraie baisse des salaires.

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG