Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Ligue 1 – Ménès: « Le PSG a eu chaud et a frôlé la défaite à Reims »

Ménès "Ibra s'en va. Une décision sage"

Comme après chaque journée de Ligue 1, Pierre Ménès a analysé le match du Paris Saint-Germain sur son blog. Pour cette sixième journée, le club parisien n’a pas pu faire mieux qu’un match nul face à Reims.

« Enfin, le PSG a eu chaud et a frôlé la défaite à Reims dans l’après-midi. Une défaite qui aurait été imméritée tant les Parisiens ont dominé la rencontre et se sont créés des occasions. Mis à part le poteau de De Préville et le but, les Rémois ont été très peu dangereux. Toutefois, il y a bien évidemment quelque chose d’irritant dans ce PSG-là. Si les Parisiens n’avaient pas été éblouissants lors de leurs victoires à Lille ou à Montpellier, montrant que l’équipe était en rodage au niveau du jeu, ils avaient été implacables sur le plan défensif. C’était loin d’être le cas hier.

Surtout, il y a eu trop de déchets. Mais même si je pense que ça va être la Saint Ibra dans les jours qui viennent, je préfère le voir rater des occasions – même cette tête plongeante immanquable face au but vide – qu’errer sur le terrain comme face à Malmö, même s’il était sous infiltration. Au passage, je trouve que ceux qui tirent sur le Suédois à boulets rouges ont la mémoire courte pour un joueur qui a marqué tant de buts avec le PSG en trois saisons. Je pense que si ses détracteurs avaient eu la même impatience avec Cavani, l’Uruguayen aurait été transféré il y a longtemps. Ce dernier est entré en jeu à Auguste Delaune pour marquer son cinquième but en championnat, sur une jolie louche de Pastore. Là aussi, il va y avoir du blabla sur une faute d’Ibrahimovic qui me semble anecdotique tant le Suédois et Mandi ne sont pas concernés par la passe de l’Argentin.

En fait, le PSG a été trop déficient. Les débuts de Kurzawa ou de Stambouli ont été médiocres, Lucas est toujours aussi horripilant… Après, le PSG est toujours tranquillement leader avec 14 points glanés en six matchs, dont quatre déplacements. Evidemment, l’exigence avec les Parisiens est maximale et compte tenu de l’équipe et des investissements en présence, je dirais que c’est la moindre des choses. »

Nous sommes tous d’accord pour dire que le PSG n’a pas fait un grand match face à Reims. Il manquait surement de la motivation, le plus dur pour ses stars internationales c’est sûrement de se donner à fond face à des toutes petites équipes. Néanmoins, Laurent Blanc doit savoir trouver les mots avant chaque match pour motiver ses joueurs, quelque soit l’adversaire.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG