Restez connectés avec nous
Luc Arrondel compare Neymar à un "Picasso" et annonce la fin du Fair-Play Financier en cas de plainte fait à la Commission européenne

Autour du PSG

Luc Arrondel compare Neymar à un « Picasso » et annonce la fin du Fair-Play Financier en cas de plainte fait à la Commission européenne

Invité de l’émission After Foot, Luc Arrondel, directeur de recherche au CNRS et économiste, a répondu à plusieurs questions autour de l’argent dans le football. Outre le sujet des nombreux fonds d ‘investissements qui s’engagent dans le football français ( Bordeaux, Nice, Sochaux, Lille etc…). Il s’est aussi est surtout exprimé au sujet du Paris saint Germain. A commencer par son attaquant de 26 ans Neymar recruté pour la somme record de 222 millions d’euros en 2017.

Neymar, un chef d’oeuvre.

« Si l’on compare le marché de l’emploi des footballeurs avec le marché d’Art, 222 millions d’euros pour Neymar ça n’a rien d’anormal ni de scandaleux. En achetant Neymar, Paris s’est offert son Picasso. »

Comme Arrondel l’a expliqué sur le plateau de l’After Foot, le marché de l’emploi pour les footballeurs est un marché particulier. Il y a certaines superstars qui aident particulièrement à gagner les matchs et à développer l’image d’un club. Comme le PSG s’est attiré de nombreux fans avec Neymar et peut lancer des partenariats. On peut facilement penser que celui avec Air Jordan aurait eu beaucoup de mal à se faire sans Neymar et Kylian Mbappé (attaquant de 20 ans). De quoi plus ou moins justifier, dans ce marché spécial, une aussi grande dépense. D’ailleurs, l’économiste indique aussi que par « effet de ruissellement« , l’investissement parisien sur le Brésilien aura un effet positif sur le club. Difficile de le contredire, surtout si le PSG remplit ses objectifs en Ligue des Champions. Arrondel a également évoqué un effet positif sur la Ligue 1, qui va gagner en notoriété et donc se vendre de plus en plus cher à l’étranger. Ce qui s’est déjà vérifié avec la dernière vente des droits TV.

Ensuite Interrogé par le journaliste Daniel Riolo  au sujet du Fair-Play Financier, Luc Arrondel est catégorique.

Le Fair-Play Financier annoncé illégal.

« Si quelqu’un porte plainte contre le Fair-Play Financier devant la Commission européenne, légalement, ce sera supprimé »

La mesure prise par l’UEFA et par son ancien président Michel Platini avait deux objectifs:

Le premier, maîtriser et limiter la masse d’endettement des clubs qui avant 2011 était colossale. Avec en tête des clubs les plus endettés, les « historiques ». Leur succès s’est souvent construit en investissant au moins quelques fois de grandes sommes et en s’endettant. Pour cet aspect, l’économiste reconnait la réussite de la mesure prise par l’organe dirigeant le football européen.

Le second, instaurer un équilibre compétitif entre les clubs. D’après le spécialiste de la question économique, cet aspect du FPF est un échec cuisant puisqu’il porte préjudice à deux clubs selon lui. A Manchester City et au Paris saint Germain. La mesure s’avère même être anticoncurrentielle. A tel point que si les dirigeants parisiens décidaient de saisir la Commission Européenne, celle-ci pousserait sans doute l’UEFA à supprimer son instrument. On peut aussi souligner qu’avec ce FPF et ses changements, il devient presque impossible d’imaginer un changement dans la hiérarchie européenne de nos jours. Reste à voir si un club ira jusque-là et qu’elle serait la réponse de la Commission. Celle annoncée par Arrondel est crédible. Mais si aucun club ne se lance, c’est sans doute qu’il y a du positif quelque part. Reste à rendre cet instrument plus juste et efficace.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG