Restez connectés avec nous
LDC - Digne "Nous avons pris 4 buts à l'aller, pourquoi on ne les mettrait pas au retour ?"

Adversaires

Lucas Digne explique son départ du PSG et qu’il n’a pas de regret ni de revanche à prendre

Mardi soir, le Paris Saint-Germain et le FC Barcelone s’affrontent en 8e de finale aller de Ligue des Champions. A l’occasion, Le Parisien a posé plusieurs questions à Lucas Digne, ancien latéral de la capitale (2013-2016, avec la dernière année en prêt à l’AS Rome) aujourd’hui au Barça. Et l’international français revient notamment sur son transfert vers la Catalogne et ses sentiments au moment de retrouver le PSG.

« Si j’ai pensé à revenir à Paris après mon prêt? Non. J’avais prévenu Olivier Létang que je ne comptais pas revenir. Les choses ne s’étaient pas passées comme je le souhaitais. Pas comme le club le souhaitait peut-être non plus. Mais je n’avais pas envie de reperdre une année. Cela a été difficile avec Olivier Létang, mais il a fini par me laisser partir.

J’en veux au club? Non, j’ai gagné huit titres à Paris. Après c’est comme les mariages, certains fonctionnent et d’autres pas. Celui-là n’a pas super bien marché. Avec les joueurs ou le président, tout s’est bien passé, je ne peux que les remercier. J’ai pu aller à la Coupe du monde en étant au PSG.

Une saveur particulière de recroiser Paris? Cela va me faire bizarre de croiser mes anciens coéquipiers dans un match à enjeu. Layvin (Kurzawa), Adrien (Rabiot), Blaise (Matuidi), Alphonse (Areola) ou Serge (Aurier) sont des copains. Mais je n’ai pas de sentiment de revanche vis-à-vis du PSG, pourquoi je devrais en avoir ? J’ai gagné des titres à Paris et désormais je suis dans le plus grand club du monde. Je n’ai rien à prouver.

Ce qui m’a manqué pour m’imposer au PSG? Sûrement un peu d’expérience. Peut-être que je suis arrivé un petit peu trop jeune. Mais mon parcours est pas mal jusque-là, non ? Si on m’avait dit qu’à 23 ans que je jouerais à Barcelone, j’aurais signé tout de suite. »

On ne sait pas comment il a réussi à aller au Barça, mais on ne peut pas lui en vouloir.

On peut moins reconnaître que Lucas Digne se montre très honnête et ne garde pas de rancoeur inutile. On a vu des anciens parisiens lancer des piques inutiles, alors que lui explique simplement qu’il voulait autre chose. Des fois, un transfert ne se transforme pas en réussite sans que ce soit spécialement la faute d’une personne ou d’un événement. C’est un ensemble de choses.

Digne a eu des périodes de méformes et ce face à un concurrent de très haut niveau en la personne de Scherrer Maxwell. Il n’a donc peut-être pas senti une grande confiance en lui de la part de Laurent Blanc, qui ne le faisait jouer dans un grand match que s’il n’y pas d’autre choix.

Mais l’ancien lillois n’a vraiment jamais montré qu’il pouvait tenir la place de Maxwell dans une rencontre de très haut niveau. Il a ensuite pu se relancer à Rome et attirer l’intérêt du FC Barcelone.

Ce qui reste un mystère pour les supporters parisiens, soyons honnêtes. Alors cela fait encore plus « bizarre » de retrouver Digne dans une confrontation avec le FC Barcelone. Il ne jouera possiblement pas tout de même, face à la concurrence de Jordi Alba. Mais il reste que le latéral de 23 ans a su se relancer après avoir stagner un peu à Paris. Tant mieux pour lui, mais on espère qu’il se sentira un peu moins satisfait au soir du 8 mars (8e de finale retour entre le Barça et le PSG).

 

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires