Restez connectés avec nous
Matuidi "Areola a une sérénité incroyable...Il m'a épaté, il a vraiment progressé, franchi un cap"

Autour du PSG

Matuidi « Le Mondial une revanche sur le PSG ? Non…Mbappé ? Il a fallu lui dire certaines choses »

Blaise Matuidi, milieu de 31 ans de la Juventus Turin et de l’Equipe de France, s’est confié dans Le Parisien suite à la Coupe du Monde remportée en Russie avec les Bleus. Le quotidien francilien a notamment demandé à l’ancien joueur du Paris Saint-Germain (2011-2017) si ce titre lui servait de revanche sur le club parisien.

« Non, aucun sentiment de revanche. D’ailleurs, j’ai conservé une très bonne relation avec la direction. Au contraire, je suis très heureux d’avoir découvert un grand club comme la Juve. » 

Voilà une belle réponse face à une question étrange. Cet étrange cette volonté des médias de trouver de grands « messages » et des signes dans les choses les plus simples. Matuidi a gagné la Coupe du Monde et est sans doute très heureux du parcours qui l’a amené ici, dont ses années au PSG. Où il était parti pour jouer un peu moins sur la saison 2017-2018, mais sans être poussé dehors. Il avait même précisé que son départ venait de sa propre demande. Le PSG a ensuite accepté. Il n’y a pas de souci entre le club et Matuidi et donc pas de revanche à prendre…ni de buzz à obtenir pour Le Parisien.

« Si on lui dit que tout est formidable, on ne joue pas notre rôle. »

Le journal demande ensuite à Matuidi comme le groupe des Bleus a géré le phénomène Mbappé.

« De notre côté, il n’était pas question de le lâcher d’une semelle. A 19 ans, même lui a le droit d’avoir quelques moments de relâchement. Certes, il est très bien entouré, avec un grand-frère footballeur très posé, un père et une mère très présents. Mais nous, si on lui dit que tout est beau et que tout est formidable, on ne joue pas notre rôle. Donc, il a fallu lui dire certaines choses, surtout au début du parcours. »

Même si Mbappé impressionne dans sa maturité, il doit lui aussi apprendre des choses au plus haut niveau. Il ne peut pas déjà être expérimenté du haut de ses 19 ans, même si on en a parfois l’impression. Il était logique qu’il ne soit pas parfait dès son premier Mondial. Mais il comprend très vite et à l’écoute, ce qui permet de progresser et rapidement gommer les défauts. On peut penser à un manque d’efforts défensifs en début de compétition. L’attaquant parisien l’a fait oublier en faisant le nécessaire sur la suite, notamment contre la Belgique (1-0) en demi-finale. Il faut bien sûr que ses coéquipiers et le staff (en Bleus comme au PSG) se permettent de le critiquer pour qu’il progresse encore.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG