Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Ménès : «Pastore sait-il jouer au foot ?»

Pierre Ménès, consultant pour Canal +, a donné son point de vue sur la rencontre entre l’OM et le PSG dimanche soir via son blog personnel. Et une fois n’est pas coutume, l’ancien chroniqueur de 100% Foot n’a pas vraiment été tendre avec les prestations des parisiens et notamment celle du milieu de terrain Javier Pastore.

« Dans ce domaine, il est clair que les Olympiens n’ont rien à envier à personne, surtout avec un axe défensif constitué de Diawara, N’Koulou, Diarra et M’Bia ! Mais l’OM y a ajouté une volonté permanente de harceler le PSG dans son propre camp, à l’image du deuxième but où les Marseillais, qui menaient pourtant 1-0 à ce moment-là, sont cinq dans la moitié de terrain parisienne. A la mi-temps, le bilan pouvait se résumer au but de Rémy et au poteau de Cissoko. Mais on sentait aussi des Phocéens denses et déterminés face et des Parisiens apathiques et empruntés. Le phénomène n’a fait que s’amplifier tout au long de la seconde période, avec un PSG au-delà du cataclysmique. Il faut dire que les choix de Kombouaré ont un peu confiné au suicide. Faire sortir Gameiro en pensant que ce serait celui qui gueulerait le moins (ce qui n’a pas été le cas) et faire entrer Ceara à la place de Jallet, on ne peut pas appeler ça un coaching judicieux. Et le plus terrible dans tout ça c’est que, des joueurs à l’entraîneur en passant par le directeur sportif, tous les Parisiens qui se sont exprimés après le match ont trouvé que Paris s’était créé des occasions. Mais oh, les gars : on a vu le même match ? L’OM a surclassé l’ancien leader dans tous les domaines : technique, tactique, physique, dans l’envie, l’intelligence, tout ! On pensait que le club de la capitale traverserait le mois de novembre sans crise cette saison. Eh bien, Paris réussit quand même à s’en créer une petite. Mais au-delà de l’anecdote, le plus inquiétant reste l’absence totale de fond de jeu, symbolisée par un Pastore totalement à la ramasse. L’Argentin a bien fait de nous montrer de belles choses à son arrivée parce que depuis, c’est à se demander s’il sait jouer au foot. Et puis le pompon ce soir, c’est Lugano. Alors il paraît qu’il a fait une grande carrière avec la Celeste. Moi je veux bien, mais pour un défenseur la période d’acclimatation est tout de même moins longue que pour un joueur offensif. Sur le premier but, ce qu’on lui demande c’est d’aller au duel aérien avec Rémy, pas de monter sur Lucho. Et sur le deuxième, il court à côté d’Amalfitano sans même chercher à boucher l’angle. Ahurissant… »

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG