Autour du PSG

Ménès « C’est très français de vouloir sans cesse confronter deux clubs »

Ménès "C’est très français de vouloir sans cesse confronter deux clubs"
Publie le 21/04/2017 a 17:00



  • Si l’AS Monaco s’est brillamment qualifié pour les demi-finales de la Ligue des Champions au dépens de l’équipe allemande du Borussia Dortmund, certains commentateurs sportifs en ont profité pour évoquer l’absence du Paris Saint-Germain à ce stade de la compétition. 

    Dans les colonnes du journal CNews Matin, Pierre Ménès s’étonne que l’on fasse référence au PSG lorsqu’il s’agit d’évoquer une qualification en demi-finale de Coupe d’Europe de l’AS Monaco. Pourquoi s’évertuer à tout ramener au club de la capitale ? Celui-ci ne symbolise pas toute l’actualité footballistique française.

    « Plutôt que de souligner la performance monégasque et de s’en réjouir, nombreux ont été ceux à faire une référence perpétuelle au PSG. Ce qui devient terriblement insupportable. Comme s’il fallait absolument parler de Paris à chaque fois qu’il se passe quelque chose dans le football français. Pourquoi vouloir toujours tout ramener à eux ? »

    Pour justifier son propos, le journaliste insiste sur le fait que Monaco n’a pas défié Barcelone et n’a pas eu à souffrir d’un arbitrage contestable. Le PSG ne mérite certainement pas le traitement qu’on lui inflige et il est inutile de vouloir le comparer au club de la principauté. D’autant que les deux équipes entretiennent des rapports cordiaux.

    « les Monégasques n’ont pas été arbitrés comme les Parisiens »

    « Déjà, Monaco n’est pas tombé contre Barcelone au Camp Nou. Et les Monégasques n’ont pas été arbitrés comme les Parisiens. […] Tout cela est assez injuste, aussi bien pour Monaco que pour le PSG. Tout comme le faux procès fait aux médias, qui se voient reprocher de trop parler de Paris. Cette équipe est quand même championne de France depuis quatre ans et elle reste sur deux quadruplés dans l’Hexagone. […] Néanmoins, c’est très français de vouloir sans cesse confronter deux clubs, qui ne s’opposent absolument pas et qui ont même plutôt de bons rapports. »

    Absent des quarts de finale de la Ligue des Champions, certains journalistes n’hésitent pas à s’acharner sur le PSG et à vouloir instituer à tout prix une concurrence détestable entre les deux premiers du championnat de France.

    Publie le 21/04/2017 a 17:00

    Ménès « C’est très français de vouloir sans cesse confronter deux clubs »

    Si l’AS Monaco s’est brillamment qualifié pour les demi-finales de la Ligue des Champions au dépens de l’équipe allemande du Borussia Dortmund, certains commentateurs sportifs en ont profité pour évoquer l’absence du Paris Saint-Germain à ce stade de la compétition. 

    Dans les colonnes du journal CNews Matin, Pierre Ménès s’étonne que l’on fasse référence au PSG lorsqu’il s’agit d’évoquer une qualification en demi-finale de Coupe d’Europe de l’AS Monaco. Pourquoi s’évertuer à tout ramener au club de la capitale ? Celui-ci ne symbolise pas toute l’actualité footballistique française.

    « Plutôt que de souligner la performance monégasque et de s’en réjouir, nombreux ont été ceux à faire une référence perpétuelle au PSG. Ce qui devient terriblement insupportable. Comme s’il fallait absolument parler de Paris à chaque fois qu’il se passe quelque chose dans le football français. Pourquoi vouloir toujours tout ramener à eux ? »

    Pour justifier son propos, le journaliste insiste sur le fait que Monaco n’a pas défié Barcelone et n’a pas eu à souffrir d’un arbitrage contestable. Le PSG ne mérite certainement pas le traitement qu’on lui inflige et il est inutile de vouloir le comparer au club de la principauté. D’autant que les deux équipes entretiennent des rapports cordiaux.

    « les Monégasques n’ont pas été arbitrés comme les Parisiens »

    « Déjà, Monaco n’est pas tombé contre Barcelone au Camp Nou. Et les Monégasques n’ont pas été arbitrés comme les Parisiens. […] Tout cela est assez injuste, aussi bien pour Monaco que pour le PSG. Tout comme le faux procès fait aux médias, qui se voient reprocher de trop parler de Paris. Cette équipe est quand même championne de France depuis quatre ans et elle reste sur deux quadruplés dans l’Hexagone. […] Néanmoins, c’est très français de vouloir sans cesse confronter deux clubs, qui ne s’opposent absolument pas et qui ont même plutôt de bons rapports. »

    Absent des quarts de finale de la Ligue des Champions, certains journalistes n’hésitent pas à s’acharner sur le PSG et à vouloir instituer à tout prix une concurrence détestable entre les deux premiers du championnat de France.




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Pixie21

      Bien dit Pierrot

    • « John Doe »

      Perfect …

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Neymar nommé pour le titre de meilleur joueur de la 3e journée

    LDC – Neymar nommé pour le titre de meilleur joueur de la 3e journée

    LDC

    À l’issue de la 3e journée de la phase de poules de Ligue des Champions qui ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa mis à jour un post"Anderlecht/PSG - Mbappé "c'est vrai que des fois on gère un peu trop""
    18 hours ago
    NicolasBa mis à jour un post"Anderlecht/PSG - Mbappé "c'est vrai que des fois on gère un peu trop""
    18 hours ago

    Actualité Féminine

    Robert Malm Si le PSG me fait une proposition, je réfléchirais

    Robert Malm « Si le PSG me fait une proposition, je réfléchirais »

    Actu Féminin

    Hier, RMC Sport a indiqué que le Paris Saint-Germain pense à proposer le poste de directeur sportif ...

    Vidéos PSG

    Ménès « C’est très français de vouloir sans cesse confronter deux clubs »

    Ménès "C’est très français de vouloir sans cesse confronter deux clubs" <Autour du PSG

    Si l’AS Monaco s’est brillamment qualifié pour les demi-finales de la Ligue des Champions au dépens de l’équipe allemande du Borussia Dortmund, certains commentateurs sportifs en ont profité pour évoquer l’absence du Paris Saint-Germain à ce stade de la compétition. 

    Dans les colonnes du journal CNews Matin, Pierre Ménès s’étonne que l’on fasse référence au PSG lorsqu’il s’agit d’évoquer une qualification en demi-finale de Coupe d’Europe de l’AS Monaco. Pourquoi s’évertuer à tout ramener au club de la capitale ? Celui-ci ne symbolise pas toute l’actualité footballistique française.

    « Plutôt que de souligner la performance monégasque et de s’en réjouir, nombreux ont été ceux à faire une référence perpétuelle au PSG. Ce qui devient terriblement insupportable. Comme s’il fallait absolument parler de Paris à chaque fois qu’il se passe quelque chose dans le football français. Pourquoi vouloir toujours tout ramener à eux ? »

    Pour justifier son propos, le journaliste insiste sur le fait que Monaco n’a pas défié Barcelone et n’a pas eu à souffrir d’un arbitrage contestable. Le PSG ne mérite certainement pas le traitement qu’on lui inflige et il est inutile de vouloir le comparer au club de la principauté. D’autant que les deux équipes entretiennent des rapports cordiaux.

    « les Monégasques n’ont pas été arbitrés comme les Parisiens »

    « Déjà, Monaco n’est pas tombé contre Barcelone au Camp Nou. Et les Monégasques n’ont pas été arbitrés comme les Parisiens. […] Tout cela est assez injuste, aussi bien pour Monaco que pour le PSG. Tout comme le faux procès fait aux médias, qui se voient reprocher de trop parler de Paris. Cette équipe est quand même championne de France depuis quatre ans et elle reste sur deux quadruplés dans l’Hexagone. […] Néanmoins, c’est très français de vouloir sans cesse confronter deux clubs, qui ne s’opposent absolument pas et qui ont même plutôt de bons rapports. »

    Absent des quarts de finale de la Ligue des Champions, certains journalistes n’hésitent pas à s’acharner sur le PSG et à vouloir instituer à tout prix une concurrence détestable entre les deux premiers du championnat de France.

    By
    @@Quentino75
    OTER ?>