Restez connectés avec nous
Ménès critique la bête de marketing PSG et un Thomas Meunier qui attaque Neymar dans les déclarations

Autour du PSG

Ménès critique la « bête de marketing » PSG et un Thomas Meunier qui « attaque » Neymar dans les déclarations

Pierre Ménès, journaliste de Canal+, a assez logiquement choisi la semaine de Ligue des Champions (1re journée de la phase de groupes) comme sujet pour sa chronique dans CNews. L’occasion de revenir sur la défaite du Paris Saint-Germain à Liverpool (3-2). Cela avec des critiques à envoyer sur des cibles précises.

« Il faudrait que le club parisien commence à songer à être autre chose qu’une bête de marketing et qu’il devienne la bête que beaucoup attendent en Ligue des champions. (…) Le score est plus que flatteur et ne reflète pas la pauvreté de la prestation parisienne, où l’on trouve toujours aussi peu d’engagement et d’envie. Le désastre du mercato et les choix de Thomas Tuchel n’arrangent rien. Il est difficile de comprendre qu’un joueur comme Juan Bernat puisse être aligné. Il a certainement des qualités, mais il n’a quasiment pas joué depuis deux ans. Il est d’autant plus incompréhensible de voir Marquinhos évoluer au milieu. Le Brésilien était déjà à la rue à Nîmes, comment pouvait-il être bon à Liverpool ?

s’il y a quelque chose qu’on peut reprocher au PSG, c’est un manque de solidarité’

(….) C’est facile de tomber sur Neymar, Edinson Cavani et Kylian Mbappé, qui ont effectivement manqué leur match. Mais, même si ce sont trois attaquants de classe mondiale, ils ne peuvent pas faire la différence contre une équipe comme Liverpool, livrés à eux-mêmes et sans jamais être servis par le moindre ballon de décalage du milieu de terrain.

Pour terminer, il faut que Thomas Meunier arrête avec ses déclarations. Qui est-il pour attaquer Neymar de cette manière ? Qu’il défende déjà de son côté et après, il pourra parler. Ou alors, c’est le fait d’avoir marqué qui lui confère une forme de légitimité. Ça ne se fait pas dans un grand club. Ça ne se fait pas dans un club tout court. (…) Finalement, s’il y a quelque chose qu’on peut reprocher au PSG, c’est un manque de solidarité. Et avec ses déclarations, le défenseur belge l’incarne. »

Des attaques plutôt étranges.

Pour une petite partie, on ne peut qu’être d’accord avec Ménès. Le PSG a manqué d’envie, de combativité et de solidarité. Cela a été criant en voyant des joueurs se replier tout doucement à la perte de balle. Un comportement qui n’est pas en adéquation avec le haut niveau. Pour le reste, on a un peu l’impression que le journaliste a des idées fixes qu’il veut défendre, avec un peu d’envie d’aller dans le sens des avis que l’on voit en général.

Par exemple, s’en prendre à Bernat sur ce match est un peu dur. A part le penalty, il a été plutôt bon, a gagné des duels et a affiché une grande combativité. L’Espagnol n’a pas été parfait, mais il est loin d’être le problème sur ce match. Marquinhos a eu le mérite de toujours défendre, de couvrir des espaces et d’aider le PSG à tenir pendant que d’autres ne bougeaient pas.

Le contraste avec la défense des attaquants est frappant. Comment peut-on dire qu’ils ont été trop seuls ? Certainement qu’ils auraient été plus entourés, notamment Neymar et Mbappé, s’ils avaient fait les efforts avec le reste de l’équipe. Il y a aussi de nombreuses situations où une passe était possible, mais ils ont choisi le dribble. Ils ont sans doute plus souvent gêné le PSG que ce qu’ils l’ont aidé.

Meunier n’est pas parfait, mais le ciblage semble ici injuste.

Enfin, on voit l’immense critique envoyée à Meunier, cela fait bien auprès du public où il a maintenant beaucoup de détracteurs. On peut concéder qu’il n’a pas été excellent. Mais on remarque aussi qu’il s’est énormément battu seul contre 2 joueurs puisque Mbappé ne défendait pas. Il a tout de même réussi à repousser des offensives. Quant à sa fameuse « attaque » de Neymar, on n’arrive tout simplement pas à la retrouver. Voilà ce qu’il a dit en zone mixte (relayé par Goal) :

« Neymar ? Faut pas oublier que c’est maintenant l’homme à abattre. Liverpool est une très grande équipe. Ce n’est pas forcément évident, même en un contre un, lui qui élimine le plus souvent très facilement ses adversaires. Aujourd’hui on a vu qu’il avait tenté mais ce n’est pas toujours évident. En Champions League, il ne faut pas penser à la MCN, il faut la jouer en équipe. »

Meunier semble plutôt défendre Neymar et expliquer que l’équipe ne doit pas spécialement penser à ses attaquants, mais en vrai collectif. Mais critiquer le Belge faisait sans doute mieux dans la chronique.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG