Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Ménès fait l’éloge du PSG, de Mbappé, Neymar et Paredes, même si on « attend Paris » en février

Ménès fait l'éloge du PSG, de Mbappé, Neymar et Paredes, même si on "attend Paris" en février

Pierre Ménès, journaliste de Canal+, a livré via son blog son analyse de la victoire du Paris Saint-Germain contre le Galatasaray mercredi soir au Parc des Princes dans le cadre de la 6e journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions (6-0). Le chroniqueur souligne beaucoup de points positifs, même s’il n’oublie pas qu’il faut garder une certaine mesure face à l’adversité proposée et au manque d’importance du match.

« Bon, je sais bien que la prestation de Galatasaray a été lamentable. (…) Mais ce qui nous intéressait vraiment hier soir, c’était le comportement du PSG et en particulier celui de sa ligne d’attaque, si décriée depuis quelques jours. On a eu un début de réponse qui, évidemment, pourra toujours être remis en cause par la faiblesse de l’opposition. (…)

Celui qui était vraiment sous les regards acerbes et acides de beaucoup, c’était Mbappé. Notamment à cause de son attitude lorsqu’il a été remplacé à Montpellier. Il a répondu. Sa ligne de stats pour la soirée, c’est un but, deux passes décisives et un péno provoqué.

Ménès « moi ce qui m’a le plus marqué, c’est qu’il soit le premier à lui sauter dans les bras après la transformation. »

Celle de l’autre joueur sous haute surveillance, à savoir Neymar, c’est un but et deux passes décisives. Alors je suis certain que demain tout le monde va parler du fait qu’il a laissé le ballon à Cavani pour le penalty. Je ne suis pas sûr qu’il ait vraiment eu le choix, mais moi ce qui m’a le plus marqué, ce n’est pas qu’il laisse le ballon à l’Uruguayen, mais plutôt qu’il soit le premier à lui sauter dans les bras après la transformation. 

J’avoue que j’ai bien aimé le travail défensif de Neymar qui a récupéré pas mal de ballons, et je salue aussi le match d’un joueur régulièrement taillé – à juste titre – depuis qu’il est au club, à savoir Paredes. Je l’ai trouvé plus compact que d’habitude, donnant plus de rythme avec le ballon. Ce sera peut-être une solution de plus. Ce match conclut une phase de poule comme très souvent parfaite de la part du PSG.

Ménès « c’est une soirée peut-être pas si anodine pour le club de la capitale. »

Maintenant, il est bien évident que ce n’est pas là qu’on attend Paris, mais à partir de février. Mais voilà, c’est une soirée peut-être pas si anodine pour le club de la capitale. »

Bien sûr, il faut modérer la joie suite à ce succès par le fait que le Galatasaray n’est une très grande équipe et il lui manquait beaucoup de joueurs. Cependant, il ne faut pas non plus négliger la performance parisienne. L’équipe turque reste difficile à jouer et est une spécialiste de l’intensité, de l’agressivité. Il fallait que les Parisiens répondent dans ce domaine pour pouvoir exprimer leurs qualités. Ils l’ont très bien fait, avec des efforts constants et collectifs. C’est ainsi que des joueurs ont pu briller individuellement. On apprécie notamment d’avoir vu Neymar et Mbappé vraiment défendre. Ce qui aide énormément le PSG à bien défendre et à créer des occasions. Il faut aussi souligner que Paredes est en effet apparu bien plus à l’aise.

Maintenant, évidemment, il faudra confirmer cette bonne performance. C’est bien de faire ce match, très prometteur pour la suite. Reste à bien travailler et à garder toujours la mentalité affichée. Il n’y a que comme ça que le PSG peut remplir tous ses objectifs.

Enfin, on a tous aimé voir Neymar donné le penalty et célébrer le but avec Cavani. Le Brésilien en ressort grandi, alors que ne pas donner le ballon aurait fait très mal à son lien, qui se retisse doucement, avec les supporters. Mais comme le souligne Ménès, on apprécie surtout de voir la joie suite au but. Laquelle semble bien sincère et c’était une très belle scène à voir avec toute l’équipe.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG